Patrimoine

Saint-Lary-Soulan Col du Portet

L’hiver, la station pyrénéenne fait parler d’elle grâce aux deux enfants du pays, Xavier et Paul-Henri de Le Rue, chasseurs de médailles mondiales et olympiques en snowboard. L’été, ce sont à intervalles réguliers les grimpeurs du Tour qui prennent possession des lieux. En s’y imposant, Lucien Van Impe y a forgé à la fois sa victoire finale en 1976 mais aussi consolidé son maillot à pois en 1981. C’est aussi le cas de Mariano Martinez (1978) et plus récemment de Rafal Majka (2014), sur les hauteurs du village au Pla d’Adet. 

 

Sur la route

HAUTE-GARONNE (31)

Population : 1 335 103 hab.
Préfecture : Toulouse
Sous-préfectures : Muret / Saint Gaudens
Superficie : 6 309 km²

Spécialités : Aéronautique (Airbus, ATR, EADS, Thalès, Aéroscopia), espace (CNES, Cité de l’Espace). Cassoulet, saucisse de Toulouse, foie gras, magret de canard, violette de Toulouse, vin AOP Fronton, ail AOC Cadours, agneau IGP des Pyrénées, porc noir de Bigorre (AOC), veau fermier du Lauragais (Label Rouge).

Clubs sportifs : Stade Toulousain, Toulouse Football Club, Fénix Toulouse Handball, Toulouse Métropole Basket, Spacers Volley, TOXIII, l’Union Sportive Colomiers Rugby

Festivals : 31 Notes d’Eté, Jazz sur son 31, Festival des créations télévisuelles de Luchon, Printemps du rire, Rio Loco, Festival du Comminges à Saint Bertrand de Comminges, Toulouse les Orgues

Économie : Aéronautique et spatial, Tourisme, 4 stations de ski, viticulture (Fronton)

Sites remarquables : Le vaporarium des Thermes de Luchon, Saint Bertrand de Comminges classé « Plus beaux villages de France », Martres-Tolosane et Revel labellisées « Villes et Métiers d’Art », Lac de Saint Ferréol, le Canal du Midi classé à l’UNESCO avec sa voie verte, Lac d’Oô dans les Pyrénées centrales, Musée forum de l’Aurignacien

Sports : Alpinisme, équitation, escalade, randonnées pédestres (nouveauté 2017 : Via Garona GR861, GR10, GR46, GR653, GR86,), rugby, spéléologie, sports d’eaux vives sur la Garonne (canoë kayak, hydrospeed, rafting), sports aériens (parapente, planeur, ULM) sports d’hiver (ski, raquettes, chiens de traîneau), VTT (espace FFC Pyrénées Comminges), Voile.

Sites web / FB : www.haute-garonne.fr / hautegaronnetourisme.com / www.facebook.com/tourisme31.fr

Km 4.5

SAINT-AVENTIN

www.saint-aventin.com

À VOIR 

L'église romane Saint-Aventin
L’église des XIe et XIIe siècles, à deux clochers, possède un porche orné de sculptures, des chapiteaux historiés avec des scènes de la vie et du martyre de saint Aventin. Les murs extérieurs portent de nombreux remplois de stèles et d'autels païens dédiés à des dieux pyrénéens, dont Abellio et Aherbelst. À l'intérieur, des peintures monumentales, une cuve baptismale et une grille d'autel en fer forgé. L'église est classée Monument Historique depuis 1840. Elle fait partie des nombreuses églises romanes remarquables de la vallée de Larboust et de la vallée du Louron. 

Jacinthe des Pyrénées
Parc national des Pyrénées

Km 6

CAZEAUX-DE-LARBOUST

À VOIR 

L’église Sainte-Anne
Classée Monument Historique en 1921, elle est décorée de fresques classées du XVe siècle dues à deux peintres, un peintre local et un autre catalan. Elles ont été badigeonnées en 1790, puis redécouvertes en 1893 par le peintre décorateur de Bagnères-de-Luchon, Bertrand Bernard. Les fresques de l'abside représentent l'Assomption de la Vierge. Les trois fresques du mur de droite représentent la naissance d’Ève, le péché originel et Adam et Ève chassés du paradis. Les fresques du mur de gauche représentent le couronnement de la Vierge, saint Jean-Baptiste prêchant et le Jugement dernier. À l'extérieur, un cippe funéraire gallo-romain a été encastré au-dessus du linteau de la porte d'entrée.

HAUTES-PYRÉNÉES (65)

Population : 228 582 hab.
Préfecture : Tarbes
Sous-préfectures : Argelès-Gazost, Bagnères-de-Bigorre 
Superficie : 4 464 km²

Spécialités : Porc Noir de Bigorre (AOC), Haricots tarbais, Vins (Madiran et Pacherenc du Vic Bilh AOC), mouton AOC Barèges-Gavarnie, Oignon de Trébons, Poule Gasconne, Garbure, Foie gras, Gâteau à la broche… 

Clubs sportifs : Tarbes Pyrénées rugby, TGB (basket)

Compétitions : Coupe du Monde de VTT de descente (Lourdes), La Montée du Géant du Tourmalet, Grand Raid des Pyrénées, Pyr’Epic…

Festivals : Festival de Gavarnie (Théâtre), Tarbes en tango, Equestria festival de la création équestre (Tarbes), Festival de Musique sacrée (Lourdes), Festival de Jazz (Luz St Sauveur), Piano Pic dans le Grand Tourmalet, Festival des petites églises de montagne (Vallée du Louron), Fête des Mariolles, Foire aux fromages, Fête du vin en Madiran, Fête des chiens des Pyrénées, Foire aux Côtelettes Luz St Sauveur, Foire aux traditions à Loudenvielle.

Sites touristiques majeurs : Pic du Midi de Bigorre, Cirque de Gavarnie (patrimoine Unesco), Cascades du Pont d’Espagne (Cauterets), Parc National des Pyrénées, Pèlerinage à Lourdes

Économie : agro-alimentaire, industrie ferroviaire, aéronautique, hydroélectricité, tourisme 4 saisons, thermalisme…

Sites web / FB / Twitter : www.tourisme-hautes-pyrenees.com / www.hautespyrenees.fr / twitter.com/hautespyrenees / www.facebook.com/hautespyrenees / www.facebook.com/departementHautesPyrenees

Km 27

LOUDENVIELLE (490 hab.) 

www.balnea.fr

Petit village de montagne, situé dans un environnement naturel pittoresque, Loudenvielle fait preuve d’un attachement à son patrimoine culturel, témoin de son identité pyrénéenne, grâce à la réhabilitation et à l’embellissement du village.
À découvrir : l’église paroissiale Sainte-Marie Madeleine, l’Arixo (musée cinématographique et muséographique) logé dans une vieille ferme restaurée, où l’on peut découvrir également le patrimoine de la Vallée du Louron, l’art religieux, les savoirs faire…
Tout comme le village de Génos, Loudenvielle bénéficie d’une source d’eau chaude sulfurée, qui est mise en valeur grâce au centre de relaxation en eau thermale Balnéa, principal infrastructure de ce type dans les Pyrénées françaises, qui invite les visiteurs à la découverte de tous les bains du monde.
Pour se divertir, le lac de Génos-Loudenvielle, à 1 000 m d’altitude est équipé pour vous proposer de nombreuses activités aquatiques : baignade, pédalos, canoës…
Loudenvielle a accueilli trois étapes du Tour de France en 1997, 2003 et 2007. 

PATRIMOINE GÉOLOGIQUE

(un peu d'ardoises)

La vallée d'Aure, magnifique vallée glaciaire en auge, fut longtemps le siège d'exploitations ardoisières. Les ardoises, anciennes argiles qui ont été naturellement comprimées, redeviennent de l'argile par altération, illustrant que dans la nature tout est cycle.

MNHN – Patrick De Wever, professeur 

Km 29

GÉNOS (100 hab.)

Deux visites s’imposent à Génos : la première dans l’église Saint-Roch petit bijou récemment classé par les Monuments Historiques et la chapelle Notre Dame du Bien sur les hauteurs du village. Cette dernière date du XIIe siècle.

Km 40.5

AZET (150 hab.)

Outre sa belle église classée (XIIe), Azet abrite la Maison pyrénéenne du pastoralisme. Cette maison étagée, où l’on grimpe comme en montagne à travers les époques, sensibilise les visiteurs aux enjeux que représente cette activité et se veut un outil de développement pour ses professionnels. En son sein, un musée retrace l'histoire et l'évolution du pastoralisme en France et dans le monde. Deux points Internet, un centre de documentation et des salles de réunion et de vidéoprojection complètent ce dispositif, qui est également ouvert à la coopération transfrontalière par le biais de projets communs. 

PAYSAGE DU JOUR 

Le site classé de « l’Oule-Pichaleye » dans le massif du Néouvielle

Arrivée de l’étape, le col du Portet marque l’entrée dans le massif de Néouvielle, localement dénommé « région des Lacs », protégé en partie au titre des sites et offrant des circuits de randonnée faciles et de grande qualité paysagère. Ce massif granitique élevé bénéficie d’un climat exceptionnellement sec et ensoleillé qui permet le développement de forêts d’altitude bordant de nombreux lacs naturels ou artificiels et de bosquets de pins à crochets aux silhouettes caractéristiques.

Km 48.5

VIGNEC (230 hab.)

Une petite partie des communes de Cadeilhan-Trachère et de Vignec a été prise pour former la station du Pla d’Adet, la commune de Vignec étant alors coupée en deux par l'extension de Soulan, mais conservant dans sa nouvelle exclave du sud la partie orientale du domaine skiable (et de ses remontées mécaniques) les plus proches de la nouvelle station, l'autre partie occidentale du domaine skiable étant essentiellement sur Soulan mais accessible uniquement via ces remontées de Vignec.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Partenaires du Tour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus