Patrimoine

La quatrième ville de France se positionne idéalement pour le départ d’étapes pyrénéennes, qui ont parfois été exploitées pour la réalisation de superbes numéros de grimpeurs. C’était le cas en 1952 par Raphaël Géminiani, qui s’imposait à Bagnères-de-Bigorre puis, en 1964, avec une victoire de Raymond Poulidor qui refaisait alors surface à Luchon dans la bataille pour la victoire finale avec Jacques Anquetil.

La station thermale pyrénéenne a été le théâtre de six arrivées du Tour de France. Celle de 1963 a bénéficié à Jacques Anquetil dans la conquête de son quatrième titre. Cinquante ans plus tard, c’est Dan Martin qui battait au sprint Jakob Fuglsang, seul à l’avoir accompagné dans la plongée sur la ville après avoir franchi en tête la Hourquette d’Ancizan. L’Irlandais complétait une superbe année 2013 après ses victoires sur le Tour de Catalogne et Liège-Bastogne-Liège.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Partenaires du Tour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus