Patrimoine

C’est le plus souvent pour des départs que le peloton du Tour s’est réuni à Tarbes tandis que la dernière arrivée a vu la victoire de Pierrick Fédrigo en 2009. Lors de la précédente, en 1951, la journée avait été marquée par un accident spectaculaire : Wim van Est, premier porteur néerlandais du Maillot Jaune, avait plongé dans un ravin, après avoir franchi le col d’Aubisque. La chute lui fit perdre la tête du classement général, mais lui laissa la vie sauve. « Quel Dieu veillait sur Wim van Est ? », se demanda L’Équipe du lendemain.

Octave Lapize a été le premier au Tourmalet, alors que l’épreuve s’aventurait pour la première fois en haute montagne en 1910. Depuis, le Géant des Pyrénées se dresse quasi systématiquement devant les coureurs, mais seules deux arrivées y ont été jugées. En 1974, c’est Jean-Pierre Danguillaume qui devança par surprise les meilleurs grimpeurs. Puis, en 2010, les deux grands montagnards du moment, Alberto Contador et Andy Schleck, avaient achevé l’ascension en duo… Avantage au Luxembourgeois sur la ligne d’arrivée.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Partenaires du Tour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus