Téléchargez l'application gratuitement !

Plongez au cœur du Tour ! Préparez les étapes avec nos experts, suivez en live toutes les étapes, consultez les parcours et classements officiels, jouez à la Fantasy by Tissot ou encore votez pour le Prix Antargaz de la Combativité !

Sur la route

DANEMARK

Population : 5,8 millions d’habitants
Capitale : Copenhague
Superficie : 2 210 579 km2
Spécialités : smeurebreud, Stegt flæsk (porc), anguille roulée, sakkuk, wienerbrod, sol over Gudhjem, hot dog danois.
Résultats équipes nationales : Euro 92 de football, champions olympiques de handball chez les dames (3) et les hommes (1), 11 fois champions du monde de badminton. Caroline Wozniacki, ancienne numéro 1 mondiale de tennis. Bjarne Riis, ancien vainqueur du Tour de France (1997). Mads Pedersen a également été champion du monde sur route en 2019, tout comme Amalie Dideriksen chez les femmes en 2016. Speedway.
Compétitions : Grand Départ du Tour de France, championnat du monde de handball 2025, Open du Danemark de badminton, Tour du Danemark cycliste. Championnats du monde d’équitation 2022. Grand Prix de speedway.
Festivals : Festival de Roskilde (mai), Festival de jazz de Copenhague (juillet), Smukfest Festival, Aarhus Festuge, Nuit de la culture (octobre) festival d’Esbjerg, HC Andersen Festival à Odense.
Économie : agriculture, jouets (Lego), brasseries (Carlsberg, Tuborg), éoliennes, haute-fidélité (Bang & Olufsen, Dynaudio). Port de Copenhague.
Sites remarquables : Copenhague, la petite Sirène, châteaux royaux, tumulus de Jelling, frégate Jylland etc…
Sites web / FB / Twitter : https://www.visitdenmark.fr

Km 0.9

PONT DE LA REINE LOUISE

C’est un pont en arcs en granit, richement décoré. Quatre mâts de drapeau y sont installés et des lampadaires sont placés au centre. Il relie le centre de Copenhague au quartier de Norrebro et sépare le lac Sortedam au nord-est du lac Peblinge au sud-ouest. Ses balustrades sont ornées de quatre boucliers de bronze représentant les armoiries de la ville de Copenhague. Deux statues, allégories du Tibre et du Nil, décorent l'entrée du pont coté Copenhague. Ces copies en bronze d’antiquités romaines ont été offertes à la fin du XIXe siècle par Carl Jacobsen et sa fondation Albertina, dont le but était de faire profiter à la population d’œuvres d’art installées dans des espaces publics.
Le pont doit son nom à la reine Louise (1818-1898), épouse du roi Christian IX. Elle a été surnommée « la belle-mère de l’Europe », car quatre de ses six enfants ont été mariés dans des maisons royales d’Europe.

Les Lacs (Soerne)
Trois grands lacs artificiels partagent la capitale danoise en deux du nord au sud. Ces plans d’eau servaient à l’origine de réserves d’eau douce avant d’être utilisés comme défenses militaires puis reconvertis en espaces de loisirs.
Le Sortedams est le lac du nord et se partage en deux grands bassins. Il abrite également deux petites îles artificielles, l’île des poissons et l’île des oiseaux. C’est une zone protégée dans laquelle nichent de nombreuses espèces.
Le Peplinge est le lac du milieu, bordé à l’est par le quartier latin et ses ruelles étroites. À l’ouest, Norrebro est un quartier animé de jour comme de nuit.
Le Sankt Jorgens est le lac du sud, divisé en deux grands bassins également. C’est dans cette partie qu’est situé le planétarium Tycho Brahe. Le lac longe le quartier chic de Frederiksberg dans lequel se trouvent l’ancienne brasserie Carlsberg, le château et le zoo.

Km 1.1

NORREBROGADE

C’est la principale rue commerçante de Norrebro, ancien quartier ouvrier de Copenhague, devenu branché et classé en 2021 par le magazine Time Out comme le quartier « le plus cool » du monde. Plusieurs bâtiments industriels de la fin du XIXe siècle sont classés. Sur le côté d’une maison de la rue, une immense fresque murale du street-artiste finlandais Seppo Mattinens, peinte dans les années 1990, représente une jeune femme faisant du vélo.

Km 1.6

SANKT HANS TORV

La « place du marché de Saint-Jean » est le centre du quartier de Norrebro, connu pour ses nombreux cafés. En son centre se trouve une imposante statue de granit, œuvre de Jorgen Haugen Sorensen (1934-2921), considéré comme l’un des plus grands sculpteurs danois du XXe siècle. À côté de la place se dresse également l’église Saint-Jean, la plus vieille du quartier (1861).

Km 3.7

TRIANGLEN

C’est le grand carrefour du Nord de Copenhague, où débouchent cinq voies principales de la ville. En son centre se trouve une station de tram Art Nouveau, construite en 1907 par Peder Vilhelm Jensen-Klint, et affectueusement baptisée l’Abeille, la Tortue ou le Bol de soupe par les habitants en raison de sa forme. Dans l’ancien théâtre de la place s’est installé le designer danois Normann, dont les créations sont considérées par le New York Times comme l’un des douze « trésors » de l’Europe.

Km 4.2

PARKEN STADIUM

Construction : 1990 à 1992
Capacité : 38 000 places assises (en configuration football).
Caractéristiques : c’est le stade du FC Copenhague et de l’équipe nationale de football du Danemark.
Histoire : le stade a été construit de 1990 à 1992 sur le site de l’ancien stade Idrætsparken, lui-même bâti en 1911. Le stade a été vendu en 1998 au FC Copenhague, qui est également propriétaire des bâtiments adjacents. Il a été utilisé pendant l’Euro 2020.
Petite histoire : le record d’affluence au Parken est de 60 000 spectateurs pour un concert de Michael Jackson en 1997.

Km 8.5

KASTELLET

Construction : 1692
Style : baroque
Classement : monument protégé au Danemark.
Caractéristiques : il s'agit de l'une des forteresses les mieux conservées de l'Europe du Nord. Construite par Christian IV de Danemark, elle faisait partie de la ligne de défense du nord de Copenhague.
Histoire : la citadelle, construite selon le plan idéal de Pietro Cataneo, remplace une redoute construite sous le roi Christian IV en 1625 à l'entrée du port de Copenhague. Le contrat pour l'agrandissement a été confié à l’ingénieur militaire néerlandais Henrik Ruse. La citadelle a courageusement défendu Copenhague contre l'attaque anglaise lors du bombardement de 1807, mais a dû se rendre avec le reste de la ville. Lors de l'invasion allemande du Danemark le 9 avril 1940, les troupes allemandes débarquant dans le port voisin ont capturé la citadelle sans résistance.

Km 9

LANGELINIE PARK

Le parc de Langelinie s'étend de l'Esplanade au sud jusqu'à la marina de Langelinie et la base de la jetée de Langelinie au nord. Officiellement, il inclut Kastellet, bien que ce site soit généralement désigné sous son propre nom. Le parc contient de nombreux monuments, des bâtiments, une marina, des statues et une aire de jeux. Parmi ceux-ci figurent la fontaine de Gefion, la colonne Ivar Huitfeldt et la Petite Sirène.

Colonne Ivar Huitfeldt
Construction : 1886
Caractéristiques : le monument consiste en une colonne de marbre placée sur une haute base de granit et surmontée d'une statue de la victoire. Il mesure environ 19 mètres de haut. Quatre reliefs en bronze à la base du monument, un de chaque côté, présentent le portrait de Huitfeldt, ses armoiries, son navire et un court texte. Le dessin intègre les canons, des boulets de canon et l'ancre du navire est fixée au socle.
Histoire : construite pour commémorer la mort de l'amiral Ivar Huitfeldt et de ses hommes du HDMS Dannebroge, qui a explosé et coulé lors de la bataille de Koge Bat pendant la Grande Guerre du Nord. Le monument a été construit en 1886 d'après un projet de Vilhelm Dahlerup. Ferdinand Edvard Ring a été chargé de la statue de la déesse romaine de la victoire, Victoria, et des reliefs, tandis que Carl Brummer s'est chargé de la conception architecturale du monument.

Km 9.2

LA PETITE SIRÈNE

Depuis 1913, elle accueille les voyageurs au port de Copenhague. La statue en bronze renvoie au célèbre conte de fées écrit en 1887 par l'écrivain danois Hans Christian Andersen : l'histoire d’une sirène qui rêve de pouvoir marcher sur la terre ferme pour rejoindre son amoureux, en sacrifiant ainsi sa vie dans la mer. Pour sa réalisation, le sculpteur Edvard Eriksen s'est inspiré de la danseuse Ellen Price, qui en 1909 était danseuse étoile au Royal Theatre de Copenhague dans le ballet La Petite Sirène. C'est la femme du sculpteur, Eline Eriksen qui servit de modèle pour la sculpture. La statue originale a ensuite été donnée à la ville de Copenhague par le fondateur de la brasserie Carlsberg, Carl Jacobsen qui l’avait commandée à Edvard Eriksen après avoir été séduit par la grâce de la danseuse Ellen Price.
La statue, rendue encore plus célèbre le dessin animé des studios Disney, a plusieurs fois été victime d'actes de vandalisme : peinte, décapitée ou privée de ses bras.

Km 9.7

FONTAINE DE GEFION

Construction : 1897-1899
Installation : 1908
Caractéristiques : la fontaine a été offerte à la ville de Copenhague par la Fondation Carlsberg à l'occasion du 50e anniversaire de la brasserie. À l'origine, elle devait être située sur la place principale de la ville, devant l'hôtel de ville, mais il a été décidé de la construire près de l'Oresund, à son emplacement actuel.
Histoire : Elle représente la déesse Gefion, fondatrice légendaire de l’île de Zélande, sur un char tiré par des bœufs. Elle a été conçue par l'artiste danois Anders Bundgaard, qui a sculpté les figures naturalistes de 1897 à 1999. Les bassins et les décorations ont été achevés en 1908. La fontaine a été mise en service pour la première fois le 14 juillet 1908.

Km 9.8

AMALIEGADE

Amaliegade constitue le plus long des deux axes sur lesquels est centré le quartier rococo de Frederiksstaden. La rue est bordée d'élégants hôtels particuliers, dont la plupart datent de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Parmi ceux-ci, les plus notables sont la maison de Lauritz de Thurah et le palais jaune, ou palais Bergum.

Palais jaune
Construction : 1758 à 1764
Style : rococo
Caractéristiques : il est considéré comme le premier exemple d'architecture néoclassique à Copenhague.
Histoire : Construit à l'origine comme une maison de bourgeois, le manoir a été acquis par la famille royale danoise. Le prince Christian de Glücksborg, qui deviendra plus tard Christian IX du Danemark, y a élu domicile, et il est devenu le lieu de naissance de ses enfants, Frédéric VIII du Danemark, Alexandra, reine du Grande-Bretagne, George Ier de Grèce et Maria Feodorovna, impératrice de Russie.
Destination actuelle : aujourd'hui, le bâtiment est la propriété de l'Agence danoise des palais et propriétés et abrite le bureau du Lord Chamberlain (le plus haut poste de dignitaire au service de la famille royale).

Km 10.3

AMALIENBORG

Château d’Amalienborg
Fondation : 1750
Style : néo-classique
Caractéristiques : la résidence d'hiver de la famille royale danoise se compose de quatre palais aux façades néo-classiques identiques et aux intérieurs de style rococo. Les palais entourent une place octogonale au centre de laquelle se trouve une statue équestre monumentale du fondateur d'Amalienborg, le roi Frédéric V de Danemark.
Signes particuliers : Les quatre rois du Danemark Christian VII, Christian VIII, Frederik VIII et Christian IX, ont donné leur nom aux quatre palais. Entourant la place, ils sont conçus comme des hôtels particuliers pour des familles issues de la noblesse. Leurs extérieurs sont identiques, mais les intérieurs diffèrent.
La petite histoire : Le premier palais, appelé Sophie Amalienborg, est construit entre 1669 et 1673 pour la reine Sophie Amalie et son époux le roi Frederik III (décédé en 1670), sur une partie du terrain acquise par le roi Christian IV à l'extérieur de la vieille ville fortifiée de Copenhague, au début du XVIIe siècle. La reine douairière y habite jusqu'à sa mort le 20 février 1685.

Km 10.5

BREDGADE

Bredgade (littéralement « rue large ») est l'une des artères les plus importantes de Copenhague. C'est l'une des principales rues de Frederiksstaden, le quartier rococo aménagé au milieu du XVIIIe siècle pour commémorer le tricentenaire de l'accession de la Maison d'Oldenburg au trône du Danemark. Elle est bordée par nombre de belles demeures et de bâtiments historiques, parmi lesquels la Cour Suprême de l’Est, l’un des deux principaux tribunaux du Danemark, l’église orthodoxe Alexandre Nevsky, la cathédrale Saint Ansgar, consacrée en 1941 et l’ancien hôpital de Frédéric, devenu musée de l’Art et du Design du Danemark.

Musée du Design du Danemark
Construction : 1752 à 1757 (bâtiment).
Fondation : 1890
Caractéristiques : il présente les œuvres de célèbres designers danois comme Arne Jacobsen, Jacob Jensen et Kaare Klint, l'un des deux architectes qui ont transformé l'ancien hôpital de Frédéric (construit en 1752-57) en musée. L'exposition présente également une variété de porcelaines chinoises et allemandes. Fermé pour travaux, il a rouvert en 2022.
Histoire : Le musée a été fondé en 1890. Un bâtiment spécialement conçu par Vilhelm Klein et situé à côté des locaux d'Industriforeningen (la chambre de commerce et d’industrie du Danemark), sur la place de l'hôtel de ville. Les expositions étaient consacrées à un domaine particulier tel que la porcelaine, la faïence, l'argent, le mobilier, le verre et les textiles afin de de servir de source d'inspiration pour les artisans et les fabricants en mettant en valeur le meilleur de l'artisanat et du design de différentes époques. En 1926, le musée a déménagé dans son bâtiment actuel, l'ancien hôpital Frédéric, un cadeau du banquier Emil Glückstadt.

Km 11

KONGENS NYTORV

Kongens Nytorv (Nouvelle Place du Roi) est une place située au centre de Copenhague. Elle a été fondée en 1670 par le roi Christian V de Danemark, qui avait pris pour modèle la place Vendôme à Paris. Il a déplacé le centre de Copenhague de Gammeltorv, ancienne place médiévale, vers cette nouvelle place pavée et arborée. Au centre de la place se trouve une statue équestre de Christian V, costumé en empereur, œuvre du sculpteur français Abraham César Lamoureux (1640-1692).
De nombreux bâtiments officiels entourent cette place, dont le Théâtre royal, le Palais de Charlottenborg (aujourd´hui le siège de l'Académie royale des beaux-arts), l'Ambassade de France, l'Hôtel d'Angleterre et le grand magasin Magasin du Nord.

Palais de Charlottenborg
Construction : 1673 à 1677
Style : baroque
Histoire : C’est le plus ancien bâtiment de la place Kongens Nytorv. Construit à l'origine comme résidence pour Ulrik Frederik Gyldenlove, il a servi de siège à l'Académie royale danoise des beaux-arts depuis sa fondation en 1754.
Destination actuelle : aujourd'hui, il abrite également Kunsthal Charlottenborg, une institution d'art contemporain, et Danmarks Kunstbibliotek, la bibliothèque royale d'art.

Théâtre royal danois
Construction : 1874
Caractéristiques : il a une capacité de 1 600 places
Histoire : l'institution a été fondée dès 1748, d'abord comme théâtre royal puis comme théâtre national. Le théâtre comprend l'opéra, le Ballet royal danois, les concerts de musique classique (par l'Orchestre royal du Danemark qui date de 1448) et des troupes et pièces de théâtre dans de nombreux endroits.

Km 12.6

HANS CHRISTIAN ANDERSENS BOULEVARD

Le boulevard H.C. Andersens est l'artère la plus large et la plus passante de Copenhague. D'une longueur de 1,3 kilomètre, il traverse Indre By, le centre-ville historique de la capitale du Danemark. Il est constitué de deux fois trois voies de circulation. Il relie le pont Langebro et l'île d'Amager à l'Est au grand jardin public de Orstedsparken à l'Ouest en direction des lacs formant le Soerne. Il croise l'artère Norre Voldgade au carrefour duquel s'élève en son centre, les vestiges de la tour Jarmers. La Norre Voldgade se dirigeant vers la gare de Norreport. Il passe devant l'hôtel de ville de Copenhague et traverse la place centrale de Radhuspladsen.

La caserne centrale de pompiers
Construction : 1892
Style : historiciste
Caractéristiques : elle est construite selon un modèle historiciste. Avec ses pignons crénelés, ses portes ogivales et sa tour, sa principale source d'inspiration est l'architecture des châteaux médiévaux d'Italie du Nord.
Histoire : au milieu du XIXe siècle, la caserne de pompiers située dans l'ancienne église St. Nicolai était devenue obsolète. Il a donc été décidé de construire une nouvelle caserne centrale de pompiers sur l'ancien terrain du rempart ouest de la ville. La construction a commencé en 1889 et la nouvelle caserne a été inaugurée le 30 avril 1892. La tour du bâtiment était utilisée pour l'entraînement avec des filets de sauvetage et de grandes échelles d'incendie.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France