RÉVÉLATION DES PARCOURS 2023

La révélation des parcours 2023 du Tour de France et du Tour de France Femmes avec Zwift aura lieu le jeudi 27 octobre à partir de 11h30 (UTC+2) au Palais des Congrès de Paris.

Sur la route

DANEMARK

Population : 5,8 millions d’habitants
Capitale : Copenhague
Superficie : 2 210 579 km2
Spécialités : smeurebreud, Stegt flæsk (porc), anguille roulée, sakkuk, wienerbrod, sol over Gudhjem, hot dog danois.
Résultats équipes nationales : Euro 92 de football, champions olympiques de handball chez les dames (3) et les hommes (1), 11 fois champions du monde de badminton. Caroline Wozniacki, ancienne numéro 1 mondiale de tennis. Bjarne Riis, ancien vainqueur du Tour de France (1997). Mads Pedersen a également été champion du monde sur route en 2019, tout comme Amalie Dideriksen chez les femmes en 2016. Speedway.
Compétitions : Grand Départ du Tour de France, championnat du monde de handball 2025, Open du Danemark de badminton, Tour du Danemark cycliste. Championnats du monde d’équitation 2022. Grand Prix de speedway.
Festivals : Festival de Roskilde (mai), Festival de jazz de Copenhague (juillet), Smukfest Festival, Aarhus Festuge, Nuit de la culture (octobre) festival d’Esbjerg, HC Andersen Festival à Odense.
Économie : agriculture, jouets (Lego), brasseries (Carlsberg, Tuborg), éoliennes, haute-fidélité (Bang & Olufsen, Dynaudio). Port de Copenhague.
Sites remarquables : Copenhague, la petite Sirène, châteaux royaux, tumulus de Jelling, frégate Jylland etc…
Sites web / FB / Twitter : https://www.visitdenmark.fr

SJÆLLAND

Population : 836 619 hab.
Chef-lieu : Soro
Superficie : 7 268 km2
Spécialités : morue au curry à Gilleje, lompe en gelée d’Agersø, sauce de Hundested, gâteau aux pommes de Glumso, soupe au ris de veau, hareng aux oignons, soupe au sucre.
Clubs sportifs : KFUM Roskilde, FC Roskilde, Naestved BK, Hillerød Fodbold.
Compétitions : Zealand Series (football)
Festivals : festival de Roskilde.
Économie : services, tourisme, jouets, recherche, industries.
Sites remarquables : falaises de Møns Klint, cathédrale de Roskilde, musées des bateaux vikings à Roskilde, église de Fanefjord, musée du Moyen-âge de Lolland.
Sites web / FB / Twitter : https://www.regionsjaelland.dk

Km 8.9

LEJRE (26 600 hab.)

Lejre est une petite ville et municipalité située au centre de l'île de Seeland. Lejre est une municipalité plutôt rurale, qui fut un pôle important du temps des Vikings. On retrouve d'ailleurs dans cette municipalité des tumulus de rois anciens (demi-sphère de terre de plusieurs mètres de haut, avec un cœur évidé servant de sépulture).

Château de Lejreborg
Construction : 1742
Style : baroque
Histoire : construit pour le ministre d’État Johan Ludvig Holstein (1694-1763) par l’architecte JC Krieger dans le style baroque. En 1745, l’intérieur fut meublé par le décorateur Niels Eigtved dans le plus pur style rococo.
Signes particuliers : son parc est un lieu idéal pour des concerts (l’orchestre national de chambre y joue régulièrement) et est équipé d’une tyrolienne de 4km de long !

Km 9.4

GAMMEL LEJRE

Centre expérimental historique et archéologique Terre de Légendes
Ce centre propose de remonter l'histoire des techniques et des modes de vie de la préhistoire au XIXe siècle, dans un grand parc de 43 hectares. Créé en 1964, il a su s'imposer comme une référence dans le domaine du tourisme historique et de l'expérimentation. Le premier ensemble reconstitué à Lejre a été le village de l'Age du Fer de Lethra. C'est une réelle expérience scientifique, une démarche alors unique en Europe. À ce village ont été ajoutées progressivement d'autres périodes : un camp préhistorique, un marché viking et une ferme du XIXe siècle. Sans compter les zones dédiées à la spiritualité et aux rituels, les environnements anciens reconstitués...

Musée de Lejre et ferme de Kongsgard
Selon les chroniques et contes médiévaux, la plus ancienne famille royale du Danemark, Skjoldungerne, avait sa ferme royale à Lejre. Skjold, Frode, Roar et Rolf Krake y vivaient. Le musée Lejre raconte les histoires et les mythes de cette famille. Il est situé dans le village de Gammel Lejre au milieu d'un riche paysage culturel et historique.
Kongsgard est une ferme vieille de 300 ans, située dans le village de Gammel Lejre à quelques centaines de mètres au nord du musée. Le corps de ferme se compose de meubles d'origine et d'autres meubles de ses anciens résidents, formant ainsi un objet muséal majeur.

Km 9.4

HOLBÆK (Ville : 27 000 hab. Commune: 72 000 hab.)

Le Saint-Tropez du Danemark ! Les artistes danois ont commencé à découvrir ses charmes et à s'y installer au XIXe siècle. C'est la ville la plus ensoleillée du pays, elle jouit d'un microclimat. Il y flotte une odeur de roses sauvages et la côte est très peu bâtie. Holbæk est mentionnée pour la première fois comme Holbækgaard dans une lettre d’Absalon datée du 8 juin 1199, où il fait donation de la plus grande partie de ses terres au monastère de Soro. Puis elle apparaît dans le livre-terrier de Valdemar le Victorieux en 1231. Valdemar fait construire le fort de Holbæk Slot en 1236. Holbæk se met alors à prospérer, sans faire plus parler d'elle avant 1400, lorsque Marguerite Ière y convoque sa cour pour la prise de possession de territoires dans le Jutland. Cet événement est sans doute à l'origine du dessin du premier sceau de la ville, où l'on voit trois arbres au bord de l'eau.
C’est notamment la ville du milieu défensif international (92 sélections) Christian Poulsen, qui a fait les beaux jours de Schalke 04, du FC Séville, de la Juventus Turin, de Liverpool et de l’Ajax Amsterdam, et a même évolué en France, à Évian-Thonon. Il est aujourd’hui entraîneur adjoint de l’équipe du Danemark.
La ville a figuré à trois reprises au parcours du Tour du Danemark, la dernière fois en 2021.

Île d’Oro
Située dans l'Isefjord, cette île s'étend sur 14 km². On y accède en ferry depuis Holbaek. Au cours de l'époque viking, elle portait le nom de Warthaero « l'île au poste de garde ». C'était un point d'observation stratégique pour surveiller les bateaux en transit. De nos jours, Oro est une destination de vacances pour familles et amoureux de la nature. Elle intéresse aussi bien les pêcheurs et les ornithologues que les archéologues en herbe ou les chasseurs de fossiles. On peut y apercevoir des phoques.

Km 50.2

ODSHERRED (32 700 hab.)

Odsherred est le nom de la péninsule située dans la partie nord-ouest de Seeland. Elle offre un large éventail de paysages typiques, longues plages de sable, champs et petites collines ondulées. La péninsule est reliée par le chemin de fer (Odsherredsbanen), qui dessert des villes comme Nykobing (Seeland), Asnæs et Horve. Il s’agit d'une commune touristique importante, comprenant campings et stations balnéaires. C’est aussi une municipalité formée en 2007 par la réunion des communes de Dragsholm, Nykobing-Rorvig, et Trundholm.

Km 54.8

ASNAES (3 000 hab.)

Asnaes a accueilli à deux reprises le Tour du Danemark, la dernière fois en 2019 (victoire de Jasper de Buyst).

Musée du feu d’Odsherred
Inauguration : 2007
Caractéristiques : 1 200 m2 d'espace d'exposition, dont le grand hall où sont exposés plus de 20 véhicules. Les véhicules sont principalement des voitures de pompiers du siècle dernier, mais aussi une voiture de pompiers à cheval de 1864. Le véhicule le plus récent de l'exposition est un camion échelle Iveco Magirus S1 entièrement fonctionnel provenant de la brigade de pompiers d'Odense. Au premier étage se trouvent diverses expositions de petit matériel de lutte contre l'incendie et une collection de plus de 140 casques de pompiers de 30 pays.
Histoire : il a été fondé sur l’initiative de pompiers volontaires en 2006

Atelier historique Ulvsborg
L’atelier historie Ulvborg est un musée archéologique en plein air animé par des guides en costumes historiques Le musée dépeint le Moyen ge au Danemark dans la période de 1050 à 1250. Sa principale attraction est un espace clos de palissades avec une tour en bois, deux petits bâtiments à colombages et le grand salshuset. Des ateliers de tir à l’arc sont organisés ainsi qu’un spectacle de fauconnerie.

Km 93

DRAGSHOLM ALLE

Château de Dragsholm
Construction : 1215 pour le château original, 1694 pour le château actuel.
Style : baroque
Caractéristiques : bâti dans le style baroque, le château a été redécoré après la Première Guerre mondiale dans un style néo-romantique.
Histoire : le château de Dragsholm est l’un des plus anciens bâtiments séculaires du Danemark. Installé sur un îlot qui protégeait l’accès à une langue de terre (drag) reliant la péninsule de l’Odsherred au reste de l’île de Seeland, il fut récupéré par la couronne danoise et servit de prison aux XVIe et XVIIe siècles.
Destination actuelle : le château de Dragsholm abrite aujourd’hui un hôtel et un restaurant de luxe.
La petite histoire : le château a la réputation d’être le plus hanté du Danemark et l’un des plus hantés d’Europe. Au moins trois fantômes y sont régulièrement aperçus, une dame blanche, une dame grise et Lord Bothwell, prince consort d’Écosse, qui y termina sa vie en captivité.

Km 122.1

KALUNDBORG (Ville : 16 500 hab. Commune : 48 700 hab.)

On peut retracer l'histoire de Kalundborg (Callumbourg en français) à la construction d'un château fort en 1170 par Esbern Snare (frère de l'évêque Absalon, fondateur à la même époque de Copenhague), et l'église de Notre-Dame de Kalundborg construite au début du XIIIe siècle. Du château, il ne reste que des éléments des fondations, mais l'église a survécu sans trop de dégradations. L'emplacement du château fort au fond d'un fjord relativement profond lui conférait un rôle stratégique et ce n'est pas par hasard que le port de Kalundborg est encore aujourd'hui l’un des plus importants du pays avec, notamment, une raffinerie de pétrole accessible par des pétroliers de grande taille. La ville est une pionnière en matière de retraitement écologique des déchets industriels.
C’est la ville natale de Sigrid Undset, prix Nobel de littérature en 1928. Mais aussi de l’ancien vététiste et cyclocrossman Henrik Djernis, premier triple champion du monde de VTT. Kalundborg a accueilli à six reprises le Tour du Danemark.

Église Notre-Dame de Kalundborg
Fondation : XIIIe siècle
Style : influences lombardes
Culte : luthérien
Classement : les autorités danoises ont fait une demande de classement au patrimoine mondial de l’Unesco en 2008.
Caractéristiques : la forme de l’église est unique au Danemark et probablement au monde avec une tour centrale flanquée de quatre tours plus petites, le tout construit en briques rouges.
Histoire : elle a été construite au plus tôt en 1170 lorsque la brique a été utilisée pour la première fois au Danemark. Par coïncidence, c'est aussi la date de la première fortification du site, le château voisin d'Esbern Snare (1127-1204). Au moment de la construction de l'église, une petite ville médiévale se dressait sur la colline. Deux maisons en brique de 1500 font partie des murs d'enceinte et quelques maisons près de l'église témoignent de la prospérité dont jouissait la ville au XVe siècle.

Musée de Kalundborg
Construction : XVIe siècle
Caractéristiques : Ce vaste bâtiment à six ailes est construit sur les vestiges de la muraille médiévale de la ville de Valdemar IV Atterdag. C’est un musée d'histoire culturelle qui montre le développement de Kalundborg avec des expositions sur l'âge des Vikings, l'histoire médiévale, les croisades, l'histoire maritime, la vie des villes provinciales et des marchés, et les costumes folkloriques traditionnels.
Signes particuliers : l'impressionnante tapisserie des Templiers de Kalundborg, longue de 7,2 mètres, représente l'histoire tissée de la ville. En 12 scènes, la tapisserie raconte l'histoire du fondateur de Kalundborg, Esbern Snare, de l'archevêque Absalon et des croisades des rois Valdemar le Grand, Canute VI et Valdemar II à Kalundborg et dans les environs de la mer Baltique aux X et XIe siècles.
La petite histoire : Le jardin botanique du musée offre aux amateurs de jardinage 37 plantes différentes d'origine médiévale, allant des plantes médicinales aux plantes toxiques, en passant par les plantes utilisées comme teintures. Ce jardin est le seul jardin botanique authentique du Danemark.

Km 132.9

RORBY (740 hab.)

Les épées de Rorby
En 1952, Thorvald Nielsen draguait un fossé dans une petite tourbière à Rorby, en Seeland occidentale. Il a trouvé une épée de bronze incurvée et ornementée qui avait été plantée en diagonale dans le gazon. L'épée datait du début de l'âge du bronze, vers 1600 avant J.-C., et était la première de ce type à être trouvée au Danemark. Elle a été remise au Musée national, mais l'histoire ne s'arrête pas là. En 1957, alors que Thorvald Jensen déterrait des pommes de terre au même endroit, il a découvert une autre épée courbe. La deuxième épée incurvée était ornée comme la première, mais elle était également décorée d'une image de bateau. Il s'agit du plus ancien exemple d'une image de navire au Danemark.

Km 160

SLAGELSE (34 118 hab.)

Slagelse est à la fois une commune et la ville chef-lieu de cette commune. La ville est habitée depuis au moins l'âge viking, où elle était un site païen. Trelleborg, un château en anneau, a été construit près de l'emplacement actuel de Slagelse en 980, ce qui a rendu l'endroit stratégiquement important. Une église a été construite à l'emplacement actuel de Slagelse dans les années 1000. Vers cette époque, des pièces de monnaie ont été frappées à Slagelse. Le monastère Antvorskov a été construit dans les années 1100 par Valdemar I, qui avait récemment acquis la Seeland. Le monastère était utilisé par les Chevaliers Hospitaliers.
Slagelse a obtenu le statut de ville de marché en 1288 sous Eric V. Cela a donné à la ville une série de privilèges, mais l'a finalement mise en concurrence avec les villes de marché voisines de Korsor et Skælskor.
Parmi les cyclistes originaires de Slagelse, il faut mentionner Ole Ritter, ancien détenteur du record de l’heure. Très bon rouleur, il a gagné deux étapes du Giro et a participé au Tour de France en 1975.

Monastère d’Antvorskov
Construction : 1164
Caractéristiques : Les ruines du monastère sont situées dans le sud de Slagelse. Le monastère était le principal établissement scandinave de l'Ordre catholique de Saint-Jean de Jérusalem.
Histoire : Le monastère a été construit en 1164 par Valdemar I. C'était le premier monastère des Chevaliers Hospitaliers au Danemark, et il a été utilisé comme monastère jusqu'en 1536, date à laquelle la couronne en a pris la propriété et l'a transformé en château. Frederik II a utilisé le château entre 1580 et 1584. Ensuite, il a été utilisé par des seigneurs en fief jusqu'en 1717, date à laquelle il est devenu une caserne pour la cavalerie danoise. Il a été vendu en 1774 et la majeure partie du château a été démolie en 1816.
Petite histoire : dans son autobiographie, Hans Christian Andersen, évoque des excursions dans les ruines du monastère.

Musée de Slagelse
Caractéristiques : il présente l'histoire locale du commerce, de l'artisanat et de l'industrie depuis 1800 jusqu'à aujourd'hui.
À découvir : une jolie épicerie assortie datant des années 1940, une sélection de métiers qui montre également une rue des années 1820, des métiers de service tels que la coiffure, l'horlogerie et la chapellerie des années 1950 et des industries locales historiques. On y trouve également une belle collection de cibles de tir provenant du Slagelse Bestandige Skydeselskab, fondé en 1819.
La petite histoire : le poète mondialement connu Hans Christian Andersen est allé à l'école à Slagelse dans les années 1820. À l'occasion du 200e anniversaire de sa naissance, un téléfilm a été réalisé. Les décors de ce film ont été installés dans le musée et offrent une expérience atmosphérique de la ville et de l'école latine, où Hans Christian était élève.

Km 178

KORSOR (15 000 hab.)

Korsor est une ville portuaire danoise de la municipalité de Slagelse, située dans le Grand Belt sur l'île de Seeland, au sud du pont du Grand Belt. Elle est la ville natale du poète Jens Immanuel Baggesen, et le siège d'une des trois bases de la marine royale danoise. L'écrivain français Louis-Ferdinand Céline, en exil au Danemark, y trouva refuge entre 1948 et 1951.
Le Korsor Biograf Teater, qui a ouvert ses portes en août 1908 (il y a 114 ans), se présente comme le plus ancien cinéma au monde en activité sans interruption depuis son ouverture.

Fortifications de Korsor
Construction : 1100
Caractéristiques : Les fortifications de Korsor sont un ensemble de fortifications situées au centre de la ville. Elles ont été construites dans les années 1100. Aujourd'hui, il demeure cinq bâtiments sur les fortifications, bien que tous aient été construits à des époques différentes et que seule la tour provienne du château. La tour date des années 1200.
Signes particuliers : l’un des bâtiments des fortifications abrite le musée de la ville et de la traversée du détroit de Korsor. Le musée a été fondé en 1983, et se concentre sur la traversée du détroit de Korsor à Nyborg.

Liaison du Grand Belt
Construction : 1991 à 1998 (Pont de l’Est), 1988 (Tunnel de l’Est), 1988 à 1994 (Pont de l’Ouest).
Caractéristiques : La liaison du Grand Belt, en danois Storebæltsforbindelsen, est un ensemble d'ouvrages d'art de 18 kilomètres traversant le détroit du Grand Belt et reliant par voie routière et ferroviaire les deux plus grandes îles du Danemark que sont Seeland (où se trouve la capitale Copenhague) et la Fionie.
Ce lien fixe payant comprend :
- À l'est, entre Seeland et l'îlot de Sprogo : un pont suspendu, le pont de l'Est, de 6 790 mètres de longueur totale et de 1 624 mètres de portée principale entre pylônes (troisième portée au monde), plus 535 mètres de part et d'autre des pylônes. Un tunnel sous-marin, le tunnel de l'Est, de 8 024 mètres de long, construit de 1988 à 1996.
- À l'ouest, entre la Fionie et l'îlot de Sprogo, un pont mixte rail-route de 6 611 mètres de long, le pont de l'Ouest construit de 1989 à 1994.
Petite histoire : les deux pylônes de 254 mètres de haut du pont de l'Est sont les points les plus élevés du pays.

Km 188.9

ILE DE SPROGØ

Situé dans le détroit danois du Grand Belt, l'îlot quasi désert de Sprogo abrite de sinistres souvenirs. Entre 1922 et 1967, il accueillit en effet une clinique eugéniste. Des médecins y stérilisèrent des femmes attardées, des « filles mères » ou des prostituées. Cette ombre portée sur le passé politique du Danemark, l’écrivain Jussi Adler-Olsen la révèle dans le quatrième tome d'une série mondialement célèbre : Département V.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France