Commentaire de Christian Prudhomme

Dans l’Aveyron et le Tarn où l’on ne connaît pas réellement le « plat », les routes ne sont jamais de tout repos. Hormis le profil vallonné avant la traversée de Castres, les plans des équipes de sprinteurs pourraient aussi être perturbés par le vent qui peut souffler dans la région.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus