Commentaire de Christian Prudhomme

Rien ne s’opposera à un sprint royal sur les 1 500 mètres de ligne droite de l’arrivée à Nancy. En début de Tour, la hiérarchie des sprinteurs n’est pas encore établie. Prêts à défier le vainqueur de la première étape, ses rivaux considèreront au contraire que les compteurs sont remis à zéro : leurs équipes seront mobilisées pour mener la vie dure aux échappés.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Partenaires du Tour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus