Commentaire de Christian Prudhomme

Les coureurs pourront être inspirés par les senteurs de Grasse en quittant l’arrière-pays niçois. Ils emprunteront ensuite la Route Napoléon, avec beaucoup moins d’obstacles que l’Empereur à son retour de l’île d’Elbe. Le final plat en vue de la Citadelle de Sisteron ne devrait pas contrarier les plans des équipes de sprinteurs.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France