Teuns et Pogacar, en patrons

C’est une nouvelle étape à haute intensité qu’ont vécu les coureurs du Tour de France pour leur entrée dans le massif alpin. Sur la route du Grand-Bornand, le peloton a rapidement été éparpillé par le relief, le rythme effréné et la rudesse des conditions météo. Parmi les coureurs qui ont pu conserver leur place à l’avant, Dylan Teuns a trouvé la force pour revenir sur Michael Woods dans la dernière difficulté de la journée, le col de la Colombière, et aller chercher en solitaire sa deuxième victoire d’étape sur le Tour de France après son succès il y a deux ans à la Planche-des-Belles-Filles. Pour y parvenir, le Belge a aussi dû résister au retour de Tadej Pogacar, qui a fait exploser dans la montée au col de Romme le groupe des favoris, à 32 kilomètres du Grand-Bornand. Sur la ligne d’arrivée, le verdict est sévère pour tous ceux qui espéraient rivaliser avec le tenant du titre : il endosse le Maillot Jaune avec une avance de 1’48’’ sur Wout Van Aert, 4’38’’ sur Alexey Lutsenko, et 4’46’’ sur Rigoberto Uran, le mieux placé des autres grands grimpeurs du Tour.

Résumé d'étape - Étape 8 - #TDF2021

Thomas et Roglic lâchés
177 coureurs sont toujours présents dans le peloton qui prend le départ d’Oyonnax pour une journée pluvieuse. La côte d’Echallon, à laquelle s’attaquent immédiatement les coureurs, n’a pas été catégorisée au classement des grimpeurs mais provoque des dégâts dès les premiers kilomètres. Pendant que Wout Poels se montre entreprenant dès le kilomètre 2, des événements se produisent aussi à l’arrière. Les sprinteurs sont les premiers lâchés, mais c’est aussi le cas de Geraint Thomas, qui perd très vite le contact. Dans la descente, il ne reste déjà plus qu’une soixantaine de coureurs dans le peloton. Très rapidement, c’est au tour de Pierre Latour, puis de Primoz Roglic, de se retrouver lâchés par le peloton.

Le sprint intermédiaire pour Colbrelli
Si Mathieu van der Poel parvient à garder sa place dans le peloton principal, il est en revanche isolé sans coéquipier alors que les offensives se succèdent, notamment de la part de son premier poursuivant au classement général Wout Van Aert. Les nombreuses tentatives d’attaque lancées par Mohoric ou encore Colbrelli sont systématiquement réprimées. Le champion d’Italie parvient toutefois à faire la différence sur le sprint intermédiaire de Frangy (km 44,8), où Roglic accuse un retard de 1’50’’ appelé à enfler de façon rédhibitoire.  

Poels insiste
Au km 56, c’est à nouveau Wout Poels qui se projette à l’avant. Il roule en solitaire pendant que la bataille se poursuit derrière lui, aboutissant à la mi-course à la formation d’un groupe de contre réunissant Sepp Kuss (Jumbo-Visma), Jonathan Castroviejo (Ineos Grenadiers), Michael Woods (Israel Start-Up Nation), Kenny Elissonde (Trek-Segafredo), Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step), Alejandro Valverde (Movistar Team), Bruno Armirail (Groupama-FDJ), Guillaume Martin (Cofidis), Aurélien Paret-Peintre, Nans Peters (Ag2r-Citröen), Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), Tiesj Benoot, Soren Kragh Andersen (Team DSM), Dylan Teuns (Bahrain Victorious), Chris Juul Jensen, Simon Yates (BikeExchange), Ion Izagirre (Astana-PremierTech) et Sergio Henao (Qhubeka-NextHash)

Woods repris par Teuns
Alors que Valverde se relève, Poels est rejoint à 57 km de l’arrivée par ce groupe volumineux comprenant au total 18 coureurs. Après le passage au sommet de la côte de Mont-Saxonnex (km 104), où Wout Poels se positionne comme prétendant pour les pois, les DSM Kragh Andersen et Benoot font la différence dans la descente pour aborder en tête la montée au col de Romme. C’est ce que fait le Danois, qui est toutefois rejoint puis déposé par Michael Woods à 7 km du sommet. Le Canadien n’est pas le seul contre-attaquant, il est poursuivi sur la fin de cette montée par Cattaneo, Quintana, Poels et S.Yates. Dans la montée suivante, en route vers le col de la Colombière, le groupe des poursuite se recompose puis s’effiloche, ne comprenant plus que Dylan Teuns, qui parvient à rejoindre Woods à 3 kilomètres du sommet et ensuite à se débarrasser de son rival.

Pogacar dynamite le groupe des favoris
Derrière, le groupe des favoris perd coup sur coup Mathieu van der Poel et Wout Van Aert à 35 km de l’arrivée. Cette ascension au col de Romme est surtout exploitée par Tadej Pogacar, qui dynamite ce qu’il reste du groupe des favoris à 32 km du Grand-Bornand. Il est momentanément suivi par Richard Carapaz mais une deuxième accélération permet au tenant du titre de se lancer en solo dans une folle course-poursuite. Le tenant du titre reprend puis dépose tous les membres de l’échappée du jour, à l’exception de Dylan Teuns qu’il laisse plonger sur le Grand-Bornand en solitaire. Plus prudent dans la descente, le Slovène est rejoint par I.Izagirre et Woods, qui complètent dans cet ordre le tiercé du jour et avec qui il termine l’étape.

03/07/2021 – Tour de France 2021 – Etape 8 – Oyonnax / Le Grand-Bornand (150,8 km) - Dylan Teuns (BAHRAIN - VICTORIOUS)
03/07/2021 – Tour de France 2021 – Etape 8 – Oyonnax / Le Grand-Bornand (150,8 km) - Dylan Teuns (BAHRAIN - VICTORIOUS) © A.S.O./Charly Lopez

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

CLUB - COLONNE DROITE