RÉVÉLATION DES PARCOURS 2023

La révélation des parcours 2023 du Tour de France et du Tour de France Femmes avec Zwift aura lieu le jeudi 27 octobre à partir de 11h30 (UTC+2) au Palais des Congrès de Paris.

Trois fois ville-étape
Sous-préfecture du Jura (39)
Population : 24 800 hab. (Dolois), 56 200 hab. pour les 47 communes de la Communauté d’Agglomération Grand Dole
Spécialités : porc de Franche-Comté, saucisse de Morteau, fromages (Morbier, Comté), vins  de pays de Franche-Comté, vin jaune, vin de paille
Personnalités : Louis Pasteur (chimiste), Hubert-Felix Thiéfaine (chanteur), Cyril Viennot (triathlète, champion du monde longue distance 2015)
Sport : 40 associations sportives, 6 800 licenciés. Clubs : US Dole Rugby, Cercle des Nageurs de Dole et de sa Région, Tennis Club Dolois, Retraite Sportive du Grand Dole (pour les seniors).
Événements: Tour du Jura (cyclisme), Marathon Pays de Pasteur, Les 30 Clochers (randonnée VTT et pédestre), Les Foulées du Chat perché
Économie : industrie chimique (Solvay), biotechnologie (Ynsect, transformation d’insectes en composants bioactifs), composants électroniques(C&K), agroalimentaire (fromageries Bel), charcuterie (Clavière)
Festivals : Festival Cirque et Fanfares, Pupitres en liberté (musique classique)
Labels : Ville à Vélo du Tour de France (2 vélos), Ville Active & Sportive, Terres de Jeux et Centre de préparation aux JO 2024, Sentez-Vous Sport, Ville d’art et d’histoire, Ville amie des enfants, ville lauréate du prix national de la mise en valeur du patrimoine, 3 fleurs
Sites web : www.doledujura.frwww.grand-dole.frwww.doletourisme.frwww.jura.frhttps://www.cdt-jura.fr / https://fr-fr.facebook.com/villededole/ / https://www.facebook.com/departementdujurahttps://www.facebook.com/juratourismhttps://twitter.com/villededole

Dole © Ville de Dole
Dole © Getty/tichr
Vue sur la ville de Dole © Ville de Dole

DOLE, UNE HISTOIRE  

Née aux flancs d'une forteresse bâtie au XIIe siècle par le Comte de Bourgogne afin de contrôler un passage sur le Doubs, la ville, perchée sur une petite corniche calcaire, se développe au cours du XIIIe siècle le long de l'antique voie romaine reliant Chalon-sur-Saône à Besançon. Les halles et l'église paroissiale Notre Dame, qui ont toujours occupé l'actuelle Place Nationale, marquent dès le Moyen-âge le cœur de la cité. Au pied de la ville s'installent les activités liées au cours d'eau, notamment des moulins et des tanneries qui fonctionneront jusqu'au début du XXe siècle, faisant de Dole un centre actif de production et d'échanges.  

Ancienne capitale de la Comté  

À partir du XVe siècle, la ville abrite le Parlement et l'Université. Devenue brillante capitale de la Comté sous domination bourguignonne puis des Hasbourg, elle ne cessera d'attirer la convoitise des rois de France. Après le sac de la ville opéré par les troupes du roi de France Louis XI en 1479, Dole se relève lentement. Le XVIe siècle est une période de reconstruction intense, qui voit la ville se parer de façades à l'ordonnance, inspirée de l'Italie et de foisonnants décors de pierres polychromes. La nouvelle collégiale et son clocher emblématique constituent le principal chantier de la Renaissance doloise, tandis qu’est également érigé l'hôtel-Dieu. À la suite de la conquête française par les troupes de Louis XIV en 1678, qui marque le déplacement de la capitale de Besançon, les remparts sont démantelés par Vauban : l'espace urbain peut désormais s'étendre et s'aérer.

La rivière le Doubs traverse la commune de Dole © Getty/tichr

DOLE ET LE CYCLISME

La ville natale de Louis Pasteur a accueilli le Tour de France à trois reprises. Lors de son dernier passage, en 2017, le peloton s’y était élancé en direction des Rousses, où le Français Lilian Calmejane avait signé en solitaire le plus beau succès de sa carrière. En 1939, le Luxembourgeois François Neuens s'y était imposé au terme d'une échappée en compagnie du Néerlandais Toon Van Schelden tandis que Maurice Archambaud remportait l'après-midi même le chrono disputé entre Dôle et Dijon. En 1992, c'est de Dole que s'était élancée une étape remportée à Saint-Gervais-Mont-Blanc par le Suisse Rolf Jaermann. Ce jour-là son compatriote Alex Zülle n’avait pas pris le départ et le Français Charly Mottet avait été contraint à l’abandon, victime d’ennuis hépatiques. Jaermann, dont ce fut l’unique succès sur la Grande Boucle, avait débordé dans le final Pedro Delgado et Stephen Roche. Pascal Lino avait conservé son Maillot Jaune avant de le perdre le lendemain au profit de Miguel Indurain.  La ville a également accueilli l’arrivé d’une étape de Paris-Nice remportée par Eddy Planckaert en 1985. En 2012, le prologue du Tour de l’Avenir s’était déroulé à Dole et avait vu la victoire de l’Australien Jay McCarthy, aujourd’hui chez Bora-Hansgrohe.

François Neuens vainqueur de l'étape Annecy - Dole lors du Tour de France de 1939 © PRESSESPORTS
Lilian Calmejane vainqueur de l'étape 8, Dole - Station des Rousses, du Tour de France 2017 © A.S.O./Pauline Ballet

À VOIR

Maison Pasteur

Fondation : ouverte en 1923.
Histoire : la célébrité de Louis Pasteur, scientifique français, chimiste et physicien est fortement liée à la mise au point d’un vaccin contre la rage mais son œuvre scientifique s’étend à de très nombreux domaines, de l’étude des cristaux jusqu’à celle des maladies du ver à soie, en passant par l’étude des fermentations du vin et de la bière. À partir d’objets et de documents personnels, sa maison natale montre comment Louis Pasteur est devenu la figure du scientifique par excellence, connu dans le monde entier.
Destination actuelle : Musée réparti sur deux niveaux et huit salles d’exposition. De nombreuses maquettes et vidéos présentent ses souvenirs familiaux, ses grandes découvertes. Une partie de la collection est issue d'un legs de Louis Pasteur Vallery-Radot, petit-fils et dernier hériter de Pasteur.
Signe particulier : Louis Pasteur lui-même est venu vers la fin de sa vie inaugurer une plaque sur la façade qui rappelle que c’est là qu’il a vu le jour.
Classement : Monument Historique en 1923 / Label « Maison des Illustres » en 2011. www.terredelouispasteur.fr  

Musée des Beaux-Arts et de l’Archéologie

Fondé en 1821, le musée est installé dans le Pavillon des officiers, édifice d’architecture comtoise du XVIIIe siècle. Ses collections font dialoguer archéologie, art ancien et art contemporain. Le musée est classé dans les 50 meilleurs musées de France par le Journal des Arts. Il propose de balayer l’histoire de la région doloise depuis la préhistoire, sur 1500 m2 d’expositions. www.musees-franchecomte.com/index.php?p=237    

Collégiale Notre Dame de Dole

Fondation : construite dès le XVIe siècle.
Style : gothique et Renaissance.
Caractéristiques : son mobilier et ses décorations, offerts par les plus hauts notables de la ville, constituent les premières œuvres de la Renaissance doloise. Ornant la façade de la Sainte-Chapelle, la tribune d'orgue et la chaire, se distinguent les polychromies de marbres chargées de motifs de feuillages, d'entrelacs, d'oiseaux, caractéristiques des productions de l'atelier dolois. On trouve un exceptionnel grand orgue aux 3 500 tuyaux construit par l'allemand Riepp, l'un des très rares spécimens du XVIIIe siècle en France.
Histoire : construite au XVIe siècle après les pillages subis sous Louis XI, elle symbolise le relèvement de la cité. Son puissant clocher-porche haut de 73 mètres évoque l'intensité des luttes religieuses de l'époque.
Destination actuelle : De nos jours, elle continue, par tradition, d'être appelée « collégiale », malgré son érection en basilique mineure en 1951.
Classement : Monument Historique en 1910.  

L’Hotel-Dieu

Fondation : construction commencée en 1613 et longuement interrompue par les sièges et guerres que la ville subit à trois reprises entre 1636 et 1674
Style : Renaissance (architecte : Jean Boyvin).
Caractéristiques : les bâtiments sont disposés en U, sur trois niveaux, autour d'une cour bordée de galeries de circulation à arcades, y compris les ailes du XVIII e siècle et du XIX° siècle. Un déambulatoire avec 2 grandes salles. Au point de jonction de ces dernières, une chapelle qui permettait aux malades de suivre la messe depuis leur lit.
Histoire : l'hôtel-Dieu avait pour vocation d'accueillir les malades, surtout les pauvres qui ne pouvaient se faire soigner chez eux. En 1663, quelques sœurs hospitalières de Sainte-Marthe viennent de Beaune pour fonder la première communauté. Cet hôpital a fonctionné pendant plusieurs siècles, jusqu'en 1973, date à laquelle il se transforme en centre de gériatrie tandis que le Centre Hospitalier Louis-Pasteur ouvre ses portes.
Destination actuelle : réhabilité entre 1998 et 2000, il abrite aujourd’hui les archives municipales, la bibliothèque et la médiathèque de la ville.
Classement : classé Monument Historique en 1928.  

Fresque des Dolois

Fondation : inaugurée en septembre 2017.
Artistes : Camille Semelet, Alain Locatelli, Sylvie Casartelli et Anaïs Mazuez, artistes-peintres muralistes du collectif Haut les murs.
Caractéristiques : fresque murale en trompe-l’œil qui met à l’honneur les femmes et les hommes qui ont marqué l’histoire de Dole au cours des dix siècles passés.
Personnalités représentées : Louis Pasteur (1822-1895), Marcel Aymé (1902-1967), Jean Boyvin (1580-1650), Jacques Duhamel (1924-1977).
Distinctions : L'œuvre a obtenu le Pinceau d'argent 2017.  

Le circuit du Chat Perché

Le Chat perché (clin d'œil à l'écrivain Marcel Aymé, auteur des Contes du Chat Perché, qui grandit à Dole) invite les visiteurs à suivre un circuit fléché en centre-ville. Il a été imaginé pour les piétons avides de découvrir les richesses du patrimoine urbain dolois. En 35 étapes, on découvre huit siècles d'histoire doloise au travers des monuments emblématiques, des principales rues, des places et des décors qui ornent le cœur de ville. http://www.chatperche-dole.mobi.  

Forêts de Chaux et baraques du 14

Cette forêt de feuillus est la 2e plus grande forêt de France. Réputée pour la richesse de sa faune, elle regorge de sentiers et de voies forestières propices aux balades pédestres ou à VTT. Durant la saison estivale, les baraques du 14, ancien hameau des bucherons-charbonniers qui habitaient autrefois la forêt, accueillent expositions, animations et veillées autour des contes et légendes. www.jura-tourisme.com

Le circuit du Chat Perché © Ville de Dole
Fresque des Dolois © Ville de Dole
Maison natale de Louis Pasteur à Dole © Creative Commons 4.0/Chabe01
Musée des Beaux-Arts et de l’Archéologie © Ville de Dole
Baraques du 14 de la forêt de Chaux © Creative Commons 4.0/Arnaud 25
L’Hotel-Dieu © Ville de Dole
Collégiale Notre Dame de Dole © Getty/LianeM

À MANGER  

Week-end gourmand du Chat Perché  

Véritable ode au « bien manger », ce rendez-vous est l’occasion de découvrir les bons produits du terroir de Bourgogne Franche-Comté et des saveurs venues d’ailleurs. Pendant deux jours, producteurs locaux, artisans des métiers de bouche, chefs étoilés mais aussi artistes en tous genres investissent la cité chère à Marcel Aymé pour partager avec les visiteurs leur passion et leur savoir-faire. En 2021, près de 45 000 personnes avaient succombé au patrimoine et aux agapes locales…

Week-end gourmand du Chat Perché © So Reportage

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France