Édition 2019

Victoires d'étapes 0
Classement général 9
Coureurs en course 8
Directeurs sportifs : STEPHENS Neil / PEDRAZZINI Simone http://www.uaeteamemirates.com/

UAE TEAM EMIRATES

La dernière équipe italienne du WorldTour est passée sous pavillon arabe en 2017. Après le Tour de France 2016, la Lampre avait annoncé son rachat par un consortium chinois mais la continuité de l’histoire de la formation dirigée, dans l’ombre ou dans la lumière selon les années et les évènements, par Giuseppe Saronni, et ce depuis sa dernière saison en tant que coureur en 1990, est assurée principalement par quatre sociétés des Émirats Arabes Unis dont la compagnie aérienne de Dubaï : Emirates.

La Lampre a souvent donné priorité au Tour d’Italie. Le meilleur classement final d’un de ses coureurs au Tour de France est celui du Lituanien Raimondas Rumsas, monté sur le podium en 2002 (3e). Roberto Conti, troisième Italien vainqueur à l’Alpe d’Huez après Fausto Coppi et Gianni Bugno en 1994, a pris la sixième place à Paris cette année-là. Damiano Cunego a terminé septième en 2011. Le maillot bleu-fuchsia du fabricant italien de laminés en acier est apparu sur les routes du Tour en 1993, année de la meilleure Grande Boucle réalisée par le sprinteur ouzbek Djamolidine Abdoujaparov, vainqueur de trois étapes et du classement par points. L’équipe, toutefois, a cessé d’exister de 1997 à 1999, au gré d’une fusion éphémère avec la Mapei, mais selon la volonté de la famille Galbusera (père et fils dirigent la société) elle a repris le fil de son histoire cycliste en relançant un autre sprinteur, le Tchèque Jan Svorada, vainqueur d’étapes du Tour au cours des deux périodes (en 1994 et en 2001). Avant l’avènement sous ses couleurs de sprinteurs italiens, Daniele Bennati, Alessandro Petacchi et Sacha Modolo, l’équipe Lampre a offert au Tour de France l’une de ses grandes émotions en 2002 avec le déboulé inattendu, au nez et à la barbe du peloton, du jeune Suisse Rubens Bertogliati, sorti sous la flamme rouge du dernier kilomètre au grand dam d’Erik Zabel, encore le roi du sprint pour quelque temps.

La victoire en solitaire, à Gap, de Ruben Plaza en 2015, est le dernier exploit en date d’un coureur de la Lampre. Lors de ses deux participations sous l’appellation UAE Team Emirates, l’équipe a joué le classement général et terminé deux fois huitième, en 2017 avec le fluet Sud-Africain Louis Meintjes et, l’an passé, avec l’Irlandais Dan Martin, premier coureur à apporter une victoire d’étape du Tour de France à une formation enregistrée au Moyen-Orient. Alexander Kristoff a ajouté les Champs-Élysées au palmarès et le sprinteur colombien Fernando Gaviria a été recruté dans l’optique d’une forte domination des arrivées massives.

  • Victoire Finale 0
  • Victoires d'étapes 15
  • Maillots jaunes 2
  • Victoires Annexes 4

Victoires d’étapes : 15

  • 1993 : Djamolidine Abdoujaparov, à Vannes, Bordeaux et Paris
  • 1994 : Jan Svorada, au Futuroscope ; Roberto Conti, à l’Alpe-d’Huez
  • 1999 : Ludo Dierckxsens, à Saint-Étienne
  • 2001 : Jan Svorada, à Paris
  • 2002 : Rubens Bertogliati, à Luxembourg
  • 2007 : Daniele Bennati, à Castelsarrasin et à Paris
  • 2010 : Alessandro Petacchi, à Bruxelles et Reims
  • 2015 : Ruben Plaza, à Gap
  • 2018 : Dan Martin, à Mûr-de-Bretagne ; Alexander Kristoff, à Paris

Victoires dans les classements annexes : 4

  • 1993 : Djamolidine Abdoujaparov (maillot vert)
  • 2006 : Damiano Cunego (meilleur jeune)
  • 2010 : Alessandro Petacchi (maillot vert)
  • 2018 : Dan Martin (super combatif)

Maillots Jaunes : 2

  • 2002 : Rubens Bertogliati, deux jours

LE CHIFFRE

21 : les participations de la Lampre, devenue UAE Team Emirates en 2017, au Tour de France, depuis 1993 et sans interruption depuis 2005.

LES DATES

19 juillet 1994 : Roberto Conti (6e au général final) s’impose à l’Alpe d’Huez alors que la Lampre ne compte plus que trois éléments en course, les deux autres étant le sprinteur Jan Svorada et le gregario Marco Zen.

7 juillet 2002 : Rubens Bertogliati ressuscite le type d’exploit passé aux oubliettes du coureur qui, seul, surprend le peloton en s’échappant un kilomètre avant l’arrivée et endosse le Maillot Jaune.

12 juillet 2012 : À Mûr-de-Bretagne, Dan Martin signe la première victoire au Tour de France d’une équipe représentant le Moyen-Orient.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus