Pogacar, au combat

Tour de France 2022 | Étape 17 | Saint-Gaudens > Peyragudes

Sur une étape pyrénéenne au format ultra-dynamique (129,7 km), les coureurs de la formation UAE Emirates n’ont pas été résignés par la perte de Rafal Majka et sont malgré tout passés à l’offensive dès la montée à la Hourquette d’Ancizan pour essorer le peloton, puis reprendre les derniers attaquants de la journée dans l’ascension au col de Val Louron-Azet. Dans la montée à l’altiport de Peyragudes, c’est bien le match attendu entre Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard qui s’est joué. L’avantage infime pris par le coureur slovène dans les trois cents derniers mètres lui permet de lever les bras pour la troisième fois de l’année sur le Tour, sans faire tomber de son trône le patron danois de la course ni même lui reprendre la moindre seconde, hors bonifications. L’éparpillement des forces derrière les deux rivaux pour la gagne a éloigné Geraint Thomas, qui reste sur le podium provisoire. Romain Bardet est quant à lui remonté de la 9e à la 6e place du classement général, juste derrière David Gaudu qui a défendu sa position (5e).

Résumé d'étape - Étape 17 - #TDF2022

Pinot et Lutsenko en duo
Après les forfaits de Rafal Majka (UAE Emirates) et Tim Wellens (Lotto-Soudal), il reste 144 coureurs au départ de Saint-Gaudens. La première partie de l’étape ne permet pas aux nombreux volontaires de partir en échappé, malgré les tentatives, par exemple du duo constitué au km 20 de Van Baarle (Ineos Grenadiers) et Swift (Arkea-Samsic). Le peloton est encore groupé au sprint intermédiaire (km 32,9), où Philipsen s’offre le luxe de devancer Van Aert. Au km 45, un nouveau duo tente sa chance avec Owain Doull (EF Education-Easypost) et Guillaume Boivin (Israel-Premier Tech), qui entrent dans la première ascension avec 25’’ d’avance sur le peloton. Dans un mouvement de contre, il sont remplacés à 8 km du sommet par un nouveau duo, avec Pinot (Groupama-FDJ) et Lutsenko (Astana). Derrière eux, un groupe de poursuite se forme avec Van Baarle (Ineos Grenadiers), Konrad (Bora-Hansgrohe), Mühlberger, Verona (Movistar), Périchon, Geschke (Cofidis), Teuns (Bahrain Victorious), Hamilton, Leknessund (DSM), Zimmermann (Intermarché-Wanty Gobert), Uran (EF Education-Easypost), Ciccone, Simmons (Trek-Segafredo) et Jull Jensen (BikeExchange-Jayco).

Bardet en contre
Pendant que Geschke parvient à prendre les 6 points de la 3e place au col d’Aspin, Romain Bardet se lance lui aussi en poursuite, accompagné de Castroviejo. Ils rejoignent le groupe de contre en s’attaquant à la Hourquette d’Ancizan. C’est dans cette ascension que la formation UAE, bien que réduite à trois coureurs à ce stade, se charge d’une première sélection dans le groupe Maillot Jaune, excluant notamment des débats Adam Yates et Tom Pidcock. Au sommet le duo Pinot-Lutsenko maintient sa position avec 1’ d’avance sur ses 15 premiers poursuivants, puis 1’25’’ sur le groupe des favoris réduit à une vingtaine d’éléments. Dans la plongée sur Guchen (km 91,5), c’est toutefois les premiers chasseurs qui bénéficient du terrain. A 30 km de l’arrivée, soit au début de l’ascension au col de Val Louron-Azet, Pinot et Lutsenko sont d’ailleurs repris par leurs 14 premiers poursuivants. Le mini-peloton mené par les UAE n’accusent que 1’55’’ de retard.

Vingegaard isolé, mais pas lâché
En réalité, le rythme imposé dans la montée met tout le monde d’accord, en dépit de la bonne volonté des attaquants et contre-attaquants. Si McNulty et Pogacar ne parviennent pas à distancer Vingegaard, leurs efforts éliminent un à un tous leurs autres rivaux : Quintana à 6 km du sommet, Bardet à 4 km, puis Geraint Thomas à 3 kilomètres, alors que le Maillot Jaune vient de perdre son dernier soutien, Sepp Kuss. En plongeant sur Loudenvielle (km 118,5), le trio McNulty-Pogacar-Vingegaard a fait la différence et aborde la montée à Peyragudes avec 1’15’’ d’avance sur Bardet, Leknessund, Kuss, Lutsenko et G.Thomas. Très vite, Romain Bardet passe à nouveau à l’offensive et trouve à 7 km du but un associé de circonstance en Geraint Thomas pour tenter de combler leur retard dans l’ascension finale.

Geraint Thomas, toujours sur le podium
Le combat pour l’étape se fait attendre entre Vingegaard et Pogacar, toujours tractés par McNulty sur la fin de l’ascension. Même sur les pentes les plus raides des 300 derniers mètres, Tadej Pogacar parvient à prendre le dessus sur le patron danois de la course, mais sans grignoter la moindre seconde, si ce n’est celles des bonifications offertes par la victoire d’étape. Derrière eux, la bataille menée dans la dernière montée permet à Romain Bardet (6e) d’effectuer une légère remontée au classement général, où Geraint Thomas a conforté sa position sur le podium provisoire.

20/07/2022 - Tour de France 2022 - Etape 17 - Saint-Gaudens / Peyragudes (129,7km) - POGACAR Tadej (UAE TEAM EMIRATES) - Vainqueur de l'étape
20/07/2022 - Tour de France 2022 - Etape 17 - Saint-Gaudens / Peyragudes (129,7km) - POGACAR Tadej (UAE TEAM EMIRATES) - Vainqueur de l'étape © A.S.O./Charly Lopez

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

CLUB - COLONNE DROITE