29/08 > 20/09/2020

Kämna en tient une

L’étape de reprise après la deuxième journée de repos offrait tous les ingrédients pour assister au succès d’un solide coureur parti en échappée. Parmi les candidats au bouquet de Villard-de-Lans, de très sérieux clients comme Julian Alaphilippe, Tiesj Benoot, Richard Carapaz, Pierre Rolland ou Warren Barguil se sont engagés dans la bataille. Dans le final, le vainqueur du Giro d’Italia 2019 a semblé en mesure de redonner le sourire à la formation Ineos Grenadiers, mais c’est dans les rangs de Bora-Hansgrohe que le soulagement est arrivé en Isère, grâce à Lennard Kämna qui est parvenu à décrocher Carapaz dans la descente sur Lans-en-Vercors. Après avoir déjà été en lice pour la gagne lors de sa première participation au Tour en 2019 (6e à Foix, 4e à Valloire), puis gagné une étape du Dauphiné à Megève et buté sur Daniel Martinez au Puy Mary il y a quelques jours, Kämna obtient sa consécration en solitaire. Parmi les favoris pour le titre les positions n’ont pas été bousculées à l’arrivée de la 16e étape : Primoz Roglic reste en tête avec 40’’ d’avance sur Tadej Pogacar.

Roche et Carapaz lancent l’échappée
Le peloton est réuni à La Tour-du-Pin avec 158 coureurs. Parmi eux, les volontaires sont nombreux pour prendre l’échappée et notamment Julian Alaphilippe qui montre son ambition dès le 4e kilomètre. Un premier groupe de 35 coureurs se forment mais l’allure rapide du peloton aboutit à un regroupe ment au km 16. Un kilomètre plus loin, le bon mouvement est lancé par Nicholas Roche (Sunweb) et Richard Carapaz (Ineos Grenadiers). Après 6 kilomètres en duo, ils sont rejoints par Andrey Amador (Ineos Grenadiers), Lennard Kämna, Daniel Oss (Bora-Hansgrohe), Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Sébastien Reichenbach (Groupama-FDJ), Alberto Bettiol (EF Education First), Winner Anacona, Warren Barguil (Arkéa-Samsic),Imanol Erviti, Carlos Verona (Movistar Team), Matteo Trentin (CCC Team), Chris Juul Jensen (Mitchelton-Scott) et Quentin Pacher (B&B Hotels-Vital Concept).

15 + 3 + 5 = 23
C’est dans cette configuration que l’échappée atteint le sprint intermédiaire (km 44,5), avec Trentin en tête et 1’30’’ d’avance sur le peloton. Pendant ce temps de moments de contre attaque font enfler le groupe de tête, d’abord à 18 coureurs au km 56 avec Casper Pedersen, Tiesj Benoot et Pierre Rolland. La jonction permet alors au coureur de B&B-Vital Concept de partir à l’assaut des points de la montagne au col de Porte (km 66,5). Il continue ensuite sa récolte au sommet de la côte de Revel (km 94,5), alors que l’échappée compte 23 coureurs avec le renfort de Pavel Sivakov, Neilson Powless, Simon Geschke, Mikel Nieve et Romain Sicard.

Carapaz contré par Kämna
L’échappée obtient en arrivant dans la montée de Saint-Nizier-du-Moucherotte un avantage de 13’30’’ qui garantit la victoire d’étape à l’un de ses membres. Quentin Pacher est le premier à se déclarer et aborde l’ascension en tête, mais c’est un durcissement de l’allure par Richard Carapaz qui fait exploser le groupe à 5 km du sommet. Il n’est plus accompagné que de Reichenbach, Alaphilippe et Kämna à 6 km du sommet pour fondre sur Pacher. Son entreprise d’élimination de ses adversaires se poursuit, mais il est contré par Lennard Kämna à la bascule. Le coureur allemand creuse l’écart sur son rival équatorien dans la plongée sur Lans-en-Vercors, puis rentre dans les 3 derniers kilomètres avec une minute d’avance. Une marge suffisante pour aller chercher sa première étape sur le Tour de France en solitaire.

© ALEX BROADWAY
#TDF2020 - Étape 16 - Résumé d'étape

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Vainqueurs Etapes TDF 2020 - FR
FR - Newsletter - Colonne