29/08 > 20/09/2020

Commune et station de l’Isère

Ville étape pour la 9e fois

Population : 4 400 hab. (Villardiens), 12 300 hab. dans la Communauté de commune du Massif du Vercors

Spécialités : bleu du Vercors-Sassenage (fromage), vache de Villard-de-Lans, barraquand (cheval), poule grise du Vercors, ravioles, gratin dauphinois, picodon, vercoutine (raclette au bleu du Vercors), bière du Vercors, coopérative laitière.

Personnalités : Carole Montillet (championne olympique de descente), Tony Parker (basket-ball), Martin Fourcade, Emilien Jacquelin (biathlon)

Économie : tourisme, ski, commerces, agriculture.

Sport : cyclisme (Dauphiné, Tour de France, Tour de France féminin), Grand Trophée et Challenge Vercors, VTT (premiers championnats du monde en 1981), Trans-Vercors VTT, Trans Vercors Nordic. Masters de patinage. Vélo vert Festival. EuroNordicWalk du Vercors. Rallye moto en Vercors. Festivair (dirigeables et montgolfières), Ultra Trail du Vercors.

Culture et festivals : Festival d’humour et de création, fête du bleu de Sassenage-Vercors, journées Villla@rdigital, Focales en Vercors, Canap’Art, Swing Summer Festival, Villard Comedy Show, Musique en Vercors.

Sites web / FB / Twitter / Insta : www.villard-de-lans.frwww.vercors.orgwww.villarddelans.com ; www.isere.fr/ ; www.auvergnerhonealpes.frwww.facebook.com/VillardDeLansCorrencon/www.instagram.com/villarddelans_correnconwww.facebook.com/massifvercorstwitter.com/villardtourismewww.facebook.com/isere.le.departement/www.facebook.com/RegionAuvergneRhoneAlpes/www.facebook.com/auvergnerhonealpestourisme/www.instagram.com/region_auvergnerhonealpestwitter.com/auvergnerhalpes

Vue aérienne de Villard de Lans © Carole Savary
Paysage limitrophe à Villard de Lans © Carole Savary
Paysage limitrophe à Villard de Lans © Stéphanie Charles
Villard-de-Lans © Département de l’Isère
Tour de France 2020 - Vercors
Tour de France 2020 - Isère

VILLARD-DE-LANS : LA PIONNIÈRE

Villlard-de-Lans fut la troisième station de sports d’hiver à voir le jour en 1906, après Chamonix et Megève : installation du premier télésiège débrayable et de la première télécabine à six places en Europe, premiers enneigeurs en France, fusion des domaines de Villard-de-Lans et Corrençon-en-Vercors, modelage et engazonnement des pistes, remontées mécaniques « dernière génération », réalisation de deux lacs d’altitude, etc. Une grande partie ces aménagements a été réalisée en prévision puis dans la foulée des Jeux Olympiques d’hiver de Grenoble en 1968, pour lesquels le village-station accueillait les épreuves de luge. Aujourd’hui relié à Corrençon, le village voisin, l’espace alpin Villard/Corrençon se positionne parmi les stations les plus performantes en France avec ses 125 km de pistes sur près de 1000 m de dénivelé. Villard de Lans, c’est aussi un domaine nordique avec 153 km de pistes de tous niveaux tracées dans des vastes étendues ouvertes souvent comparées au Grand Nord canadien.

Paradis des enfants
À Villard/Corrençon l’accueil des enfants est une tradition depuis plus de 100 ans ! Prisé dès le début du siècle pour ses vertus sur la santé grâce à la qualité de son air, Villard obtiendra le classement de station climatique dès 1930. Le village connait un rapide essor et sera assidûment fréquenté par les enfants pour leurs fameuses « cures de lait, d’air et de soleil ». À partir des années 1960, les colonies de vacances puis la démocratisation des classes de neige ont perpétué cette tradition d’accueil des enfants. La station est labellisée Famille+ depuis 2006, gage de son savoir-faire en matière d’accueil des familles.

La station de ski de Villard de Lans © Carole Savary
Découverte de l'escalade pour les enfants à Villard de Lans © Thomas Hytte

VILLARD-DE-LANS ET LE CYCLISME

Villard-de-Lans fut dans les années 1980 et 1990 un juge de paix du Tour de France, consacrant au sommet de la côte 2000, et trois fois lors de chronos en côte, des coureurs du calibre de Pedro Delgado, Laurent Fignon, Erik Breukink ou Eric Vanderaerden. Si Pedro Delgado y avait pour l’essentiel assuré sa victoire dans le Tour 1988, Laurent Fignon avait cru faire de même en s’y imposant en solitaire pour compter 50 secondes d’avance sur Greg LeMond à trois jours du contre la montre final à Paris. On sait ce qu’il advint.
L’épreuve n’y était pas revenue depuis 2004. La station iséroise a également accueilli des étapes de Paris-Nice et du Critérium du Dauphiné.

Pedro Delgado lors de l'étape 13 Grenoble-Villard de Lans du Tour de France 1988 © Presse Sports/Deschamps

À VOIR

Maison du patrimoine
La Maison du patrimoine est installée dans l’ancien hôtel de ville, au centre du village. Son exposition permanente, à l’aide d’une riche collection d’objets, retrace la vie des habitants de Villard-de-Lans et des 4 Montagnes ainsi que leur histoire du XIXe jusqu’à la moitié du XXe siècle. Au rez-de-chaussée, les expositions temporaires patrimoniales ou contemporaines se succèdent régulièrement. De même, les animations, concerts, rencontres, conférences et sorties, organisés par la Maison du patrimoine la rendent attractive tout au long de l’année.

Valchevrière
Au cœur de la forêt de Bois Barbu, ce hameau en pleine forêt servit de camp aux maquisards avant d’être le lieu d’un sévère affrontement les 22 et 23 juillet 1944. Sur le belvédère qui domine le village, des hommes se sacrifièrent pour retarder l’avancée des armées nazies et moururent les armes à la main. Les maisons furent ensuite incendiées, seule la chapelle fut épargnée. Le hameau est resté en l’état, avec ses pierres à nu et noircies par le feu. Un chemin de croix, dont chaque station est un édifice original, relie Villard de Lans à Valchevrière. Ce lieu de silence et de recueillement, est l’un des sites les plus émouvants et les plus évocateurs de la Résistance en Vercors.

Maisons traditionnelles de Villard-de-Lans
Les fermes traditionnelles du Vercors se caractérisent par la présence d'un pignon à redents appelé aussi « sauts de moineaux »... Ce pignon était construit pour protéger les toitures de chaume des tempêtes du sud. La façade de la maison est généralement exposée plein sud, tournant le dos au vent froid du nord et comprend la majeure partie des ouvertures. La ferme du Vercors avait pour fonction d'abriter les hommes, les animaux, les récoltes et le matériel. Au sommet du toit est posée une lourde pierre, on la nomme « la couve » : symbole de fertilité.

Coopérative laitière Vercors-Lait
La qualité du lait et la maîtrise des procédés ancestraux de fabrication de chaque type de fromage, du bleu AOP à la brique du Vercors, permettent d'offrir des produits denses en saveurs authentiques et subtiles. C'est à partir de ce lait de montagne que Vercors Lait fabrique sa spécialité : Le Bleu du Vercors-Sassenage AOP. Ainsi que toute une gamme de fromages du terroir du Dauphiné à forte identité : le Colvert, le Petit Bruchet, la Brique du Vercors, le Saint-Marcelin, le Saint-Félicien...

Parc naturel régional du Vercors
Situé entre 1 000 et 2 300 m d’altitude, le Parc naturel régional du Vercors s’étend sur 186 000 hectares entre la vallée de l’Isère au nord et le Diois au sud et a été crée en 1970. Partageant son espace avec le département voisin de l’Isère, il se partage en 8 régions naturelles dont le Vercors drômois, le Royans Drôme, la Gervanne et le Diois. Il offre des sites naturels d’une extraordinaire variété et abrite une faune et une flore remarquables. Près de 80 espèces végétales protégées y sont recensées : du sabot de Vénus dans les milieux forestiers à la campanule des Alpes dans les éboulis, en passant par la primevère « oreille d’ours » dans les falaises, les tulipes sauvages dans les prairies subalpines. Côté faune, tous les grands ongulés sont présents : sangliers, cerfs, chamois, bouquetins, chevreuils l’espace sous l’œil scrutateur des hiboux grands ducs et des aigles royaux.

Gorges de la Bourne
Classée 3 étoiles au guide Michelin, la route des Gorges de la Bourne est la plus longue des voies typiques du Vercors. La route taillée dans la falaise a été ouverte à la circulation en 1872 après 11 ans de travaux. Elle relie Villard-de-Lans à Pont-en-Royans.

Randonnée du col Vert
Itinéraire de 8 kilomètres, au départ du village, entre forêt et roches qui permet d’accéder à un col enchâssé dans la falaise avec une vue spectaculaire sur Grenoble et tous les massifs alentours.

La Maison du Patrimoine © Creative Commons 4.0/Jean-Paul Corlin
La Maison du Patrimoine © C.Sorin
Le hameau de Valchevrière © Carole Savary
Une maison traditionnelle à pignons lauzés © Thomas Hytte
Bleu du Vercors © Eva GR
Vercors Lait coopérative laitière © Henri Lagasse
Randonnée dans le Parc Naturel Régional du Vercors © Getty/gui00878
Gorges de la Bourne © Getty/Rudolf Ernst
Randonnée du col Vert © Stéphanie Charles

À MANGER

Bleu du Vercors-Sassenage AOP
Au Moyen Age, les fermiers du plateau payaient leurs impôts au Seigneur de Sassenage avec un fromage, devenu au fil du temps le Bleu de Vercors-Sassenage. Au début du siècle dernier, des fermiers fromagers décident de relancer les fabrications et au fil des années, à force de passion et de conviction, le Bleu du Vercors-Sassenage devient la 35e AOC fromagère française en 1999. Ce fromage au lait de vache à race sélectionnée (Abondance, Montbéliarde et Villarde) est issu d’une agriculture de montagne à forte identité territoriale, parfaitement respectueuse de la nature et de l’environnement.

Bleu du Vercors-Sassenage © Getty/nicola margaret

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

APPLICATIONS OFFICIELLES