Édition 2022

Victoires d'étapes 2
Classement général 20
Coureurs en course 6
Directeurs sportifs : ROODHOOFT Christoph / WILLEMS Frederik

L'histoire

Pour sa première participation au Tour de France, l’escouade flamande créée en 2009 par les frères Roodhoft (Philipp et Christoph) a frappé fort d’entrée de jeu ou presque. D’abord axée sur le cyclo-cross, sous l’appellation BKCP-Powerplus, elle a connu ses premiers émois avec Niels Albert, champion du monde en 2009 et 2012, puis elle a progressivement étendu ses activités au cyclisme sur route, jusqu’à intégrer en 2019 la catégorie Pro Continentale qui lui donne accès à des compétitions de très haut niveau, dont les Grands Tours depuis 2021.
Depuis 2014 et l’arrêt prématuré de Niels Albert, son fer de lance est Mathieu van der Poel qui a trouvé dans cette structure l’environnement favorable à sa triple activité : cyclo-cross, route et VTT. Il avait prévu de débuter sur le Tour de France après les Jeux Olympiques de 2020 mais leur décalage d’un an a modifié la donne et il s’est présenté au départ de Brest, en 2021, avec l’ardent désir d’endosser le Maillot Jaune qui avait toujours échappé à son grand-père Raymond Poulidor. Il lui a échappé à Landerneau lorsque Julian Alaphilippe s’est imposé au sommet de la Fosse aux Loups mais le Néerlandais a mis les bouchées doubles le lendemain pour remporter l’étape de Mûr-de-Bretagne.
Au troisième jour de course, Alpecin-Fenix a démontré qu’elle n’était pas seulement l’équipe de van der Poel : comme au Giro, Tim Merlier a remporté le premier sprint massif, emmené par le Maillot Jaune en personne à Pontivy. MVDP a encore marqué les esprits en défendant chèrement sa place de leader lors du contre-la-montre de Laval, pas sa spécialité pourtant. Pour huit secondes, il a conservé la tête du classement général face à Tadej Pogacar et il est reparti à l’offensive, car c’est son caractère, lors de la plus longue étape, une vraie classique menant au Creusot au cours de laquelle il s’est livré, dès le départ, à un de ces duels avec Wout Van Aert que le public adore. Une fois le Maillot Jaune passé sur les épaules de Pogacar au premier jour dans les Alpes, il s’est éclipsé pour disputer la course de VTT des J.O. (chute) mais avec la ferme intention de revenir sur le Tour en 2022. Entre temps, il a aussi endossé le maillot rose du Giro.
Pas exactement taillée pour la montagne (mais ça va peut-être venir avec l’ex-vététiste australien Jay Vine), l’équipe renommée Alpecin-Deceuninck à partir du 1er juillet 2022 compte un autre atout majeur en la personne du sprinteur Jasper Philipsen, benjamin du Tour de France 2019, multiple vainqueur d’étapes sur la Vuelta et mortifié d’avoir été battu sur les Champs-Elysées par Wout Van Aert en 2021.

 

  • Victoire Finale0
  • Victoires d'étapes2
  • Maillots jaunes6
  • Victoire Annexe0

Victoire finale : 0
Place d’honneur : 0
Victoires d’étapes : 2
- 2021 : Mathieu van der Poel, à Mûr-de-Bretagne ; Tim Merlier, à Pontivy
Victoire dans les classements annexes : 0
Maillot Jaune : 6
- 2021 : Mathieu van der Poel, six jours

LE CHIFFRE
6 : Les six jours en jaune de Mathieu van der Poel, quadruple champion du monde de cyclo-cross (2015, 2019, 2020, 2021).

LES DATES
16 août 2018 : Mathieu van der Poel remporte la première étape de l’Arctic Race of Norway à Kirkenes, tout près de la frontière russe.
21 avril 2019 : Mathieu van der Poel apporte à l’équipe alors nommée Corendon-Circus sa première victoire dans une grande classique, l’Amstel Gold Race.
27 juin 2021 : Mathieu van der Poel s’impose à Mûr-de-Bretagne au lendemain de son échec de Landerneau et endosse le Maillot Jaune que son grand-père, Raymond Poulidor, n’avait jamais porté.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France