Édition 2022

Victoire d'étape 0
Classement général 2
Coureurs en course 8
Directeurs sportifs : MAUDUIT Philippe / GUESDON Frédéric

L'histoire

Chaque 14 Juillet, dans le bus de l’équipe managée par Marc Madiot, personnage charismatique du sport cycliste, les coureurs ont longtemps été galvanisés par La Marseillaise et Le chant des partisans. Les rares étrangers (Bradley McGee, Baden Cooke, Philippe Gilbert et maintenant Stefan Küng) qui ont fait la gloire de la formation de la loterie nationale témoignent : FDJ, sous appellation La Française des Jeux, fdjeux.com, FDJ-BigMat ou FDJ.fr, avant de devenir Groupama-FDJ en 2018, est un véritable porte-drapeau du pays hôte du Tour de France.

Dès ses débuts en 1997, dans la dynamique du triomphe de Frédéric Guesdon à Paris-Roubaix, l’équipe s’est imposée sur la Grande Boucle par l’intermédiaire de Christophe Mengin à Fribourg (Suisse). Elle a marqué de son empreinte le Tour du centenaire (2003) avec son duo australien McGee-Cooke, vainqueurs respectivement du prologue et du maillot vert. La victoire au sprint, en bleu-blanc-rouge, d’Arnaud Démare à Vittel en 2017, fut un symbole fort, d’autant qu’un deuxième succès a suivi en 2018, à Pau, où Pierrick Fedrigo s’est lui aussi imposé en 2012.

Les coureurs frappés du trèfle à quatre feuilles ont connu des fortunes diverses sur les routes du Tour. Rarement placés au classement général individuel, hormis avec Christophe Le Mével (10e en 2009) et Sandy Casar (11e en 2009, 13e en 2008), ils ont réussi des coups ponctuels, jusqu’à l’éclosion, dans le Tour 2012, de Thibaut Pinot, vainqueur à Porrentruy et premier coureur de moins de 23 ans à entrer dans le top 10 final depuis 1947 ! Voilà qui préfigurait son accession au podium, troisième du Tour de France 2014 et meilleur jeune, redonnant au cyclisme français l’espoir d’une première victoire depuis le cinquième et dernier succès de Bernard Hinault (1985).

Son triomphe à l’Alpe d’Huez en 2015 est l’autre signe d’une fierté française retrouvée. Il a également porté le maillot à pois en 2016 avant d’abandonner, malade. Au Giro aussi, il a connu des hauts et des bas, 4e en 2017 et contraint à un nouvel abandon alors qu’il occupait la troisième place de la course rose à la veille de l’arrivée, en 2018. Revigoré par sa victoire au Tour de Lombardie, il a remis le Tour de France au centre de ses préoccupations et il est passé par tous les sentiments en 2019 : piégé dans une bordure sur la route d’Albi, vainqueur de l’étape-reine au Tourmalet, replacé dans la course au Maillot Jaune avant un abandon dramatique dans les Alpes. Rebelote en 2020 : une chute à 3 km de l’arrivée de la première étape à Nice lui a ruiné non seulement son Tour de France mais également les trois Grands Tours suivants, à cause d’un dos sérieusement endolori. Il est de retour en 2022 mais la donne a changé : il n’est plus leader unique puisque David Gaudu, 11e du Tour de France 2021 (il aurait pu mieux faire sans un coup de chaud au Ventoux), a lui aussi glané des galons de capitaine que les deux hommes veulent bien également partager avec la recrue australienne Michael Storer, meilleur grimpeur de la Vuelta 2021, au sein d’une équipe actuellement axée sur la montagne. Les deux autres cartes maîtresses, Stefan Küng et Valentin Madouas, au top niveau dans les classiques flamandes, peuvent aussi apporter leur contribution dès que la route s’élève.

  • Victoire Finale0
  • Victoires d'étapes13
  • Maillots jaunes3
  • Victoire Annexe0

Victoire finale : 0
Place d’honneur : 1
- 2014 : Thibaut Pinot, 3e
Victoires d’étapes : 13
- 1997 : Christophe Mengin, à Fribourg
- 2002 : Bradley McGee, à Avranches
- 2003 : Bradley McGee, à Paris (prologue) ; Baden Cooke, à Sedan
- 2007 : Sandy Casar, à Angoulême
- 2009 : Sandy Casar, à Bourg-Saint-Maurice
- 2010 : Sandy Casar, à Saint-Jean-de-Maurienne
- 2012 : Thibaut Pinot, à Porrentruy ; Pierrick Fédrigo, à Pau
- 2015 : Thibaut Pinot, à l’Alpe d’Huez
- 2017 : Arnaud Démare, à Vittel
- 2018 : Arnaud Démare, à Pau
- 2019 : Thibaut Pinot, au col du Tourmalet
Victoires dans les classements annexes : 3
- 2003 : Baden Cooke (classement par points)
- 2011 : Jérémy Roy (super combatif)
- 2014 : Thibaut Pinot (meilleur jeune)
Maillots Jaunes : 3
- 2003 : Bradley McGee, trois jours en 2003

LE CHIFFRE
25 : les participations au Tour de France (sans interruption depuis 1997).

LES DATES
22 juillet 1997 : premiers émois, première victoire d’étape, avec Christophe Mengin.
8 juillet 2003 : port de trois maillots distinctifs le même jour (McGee en jaune, Cooke en blanc, Mengin à pois) avant la victoire finale de Cooke au classement par points.
26 juillet 2014 : au soir du contre-la-montre Bergerac-Périgueux, la FDJ accède pour la première fois au podium final du Tour de France avec Thibaut Pinot, troisième et maillot blanc.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France