Découvrez les jeux officiels du Tour de France !

Vingegaard, la force jaune

Tour de France 2023 | Étape 16 | Passy > Combloux

Les indices étaient minces après deux semaines de course pour prédire l’issue du match entre Jonas Vingegaard et Tadej Pogacar sur le contre-la-montre de 22,4 kilomètres tracé entre Passy et Combloux. Les deux rivaux qui se sont battus à coups de secondes en allant chercher des bonifications ont cette fois-ci livré un combat qui s’est soldé par un K-O en faveur du Maillot Jaune, avec un gouffre de 1’38’’ creusé sur l’étape, et qui lui donne un avantage total de 1’48’’ sur Pogacar avant de se lancer dans les cinq dernières étapes. L’impression a aussi été confirmée quant à la supériorité des deux leaders du classement général, qui ont nettement devancé Wout van Aert sur le parcours du jour, et encore éloigné les prétendants au podium. Adam Yates a délogé Carlos Rodriguez de la troisième marche, mais pointe à 8’52’’.

Le Résumé Long - Étape 16 - Tour de France 2023

Cavagna se place
Le dernier coureur du classement général, Michael Morkov, est appelé à établir un premier temps de référence vite effacé par Axel Zingle, puis par Gianni Moscon et Dries Devenyns. Nikias Arndt puis Mads Pedersen élèvent encore le niveau de performance, mais c’est avec l’arrivée de Rémi Cavagna que le temps de référence rentre dans une autre dimension. Le champion de France s’installe sur le « hot seat » après avoir bouclé le parcours à 37,6 km/h et porté le temps à battre à 35’42’’. Après sa prestation, il suit avec intérêt mais sans panique les arrivées Fred Wright, qui se rapproche sans grand danger à 29’’, puis de son coéquipier et champion du Danemark Kasper Asgreen, en retrait à 41’’. En revanche, une première menace pointe avec l’entrée en action de Stefan Küng, qui améliore le temps intermédiaire du « TGV de Clermont-Ferrand » au km 7,1… mais cale dans la côte de Domancy et échoue à l’arrivée pour 52 secondes.

Ciccone sauve ses pois
La côte de Domancy est aussi le lieu où se joue le destin du maillot à pois. Naturellement, Neilson Powless fait le choix de réserver son effort maximal pour cette montée où les temps enregistrés servent à un classement des grimpeurs de 2e catégorie. L’Américain y signe un chrono intéressant, mais bien entendu, Giulio Ciccone adopte la même stratégie pour défendre son maillot à pois et se montre plus puissant que son rival américain pour 40 secondes. Mission accomplie pour l’Italien.

Wout van Aert frappe fort…
Le champion de France a eu quelques raisons d’espérer en observant le champion de Belgique, qui se montrait en retrait sur les deux points de chronométrage intermédiaires du km 7,1 (1’’ de retard) et du km 16,1 (20’’ de retard). Mais Van Aert a su inverser totalement la tendance dans la côte de Domancy pour boucler le parcours en flèche à une moyenne de 37,9 km/h et battre Cavagna de 15’’.

… et Vingegaard encore plus
Le combat se prépare ensuite pour la distribution des places sur le podium provisoire. Il concerne dans un premier temps Adam Yates, qui a pour mission de reprendre 19’’ à Carlos Rodriguez et qui en gagne finalement 24’’. Dans le match « Pogi-Vini », c’est le Maillot Jaune qui prend l’avantage dès le km 7,1 avec une marge de 16’’, qu’il fait fructifier à 31’’ au pied de la côte de Domancy et dépasse la minute au sommet. Sur la ligne d’arrivée, le verdict est sans appel : 1’38’’.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

colonne droite  - fantasy fr
CLUB - COLONNE DROITE
APP MOBILE - FR