LES CANDIDATURES 2023 DU "LABEL "VILLE À VÉLO" SONT OUVERTES

Du grand Van Aert

Tour de France 2022 | Étape 20 | Lacapelle-Marival > Rocamadour

Le contre-la-montre de fin de Tour de France se présente toujours comme un effort à part où les cartes peuvent être rebattues indépendamment du potentiel absolu des uns et des autres. Sur le parcours tracé entre Lacapelle-Marival et Rocamadour, le champion du monde de la spécialité Filippo Ganna s’est par exemple retrouvé relégué par les quatre hommes les plus forts du Tour 2022. Pour le gain de l’étape, c’est le maillot vert Wout van Aert qui a signé son troisième succès de l’année sur l’épreuve, avec une avance de 19’’ sur Jonas Vingegaard, 27’’ sur Tadej Pogacar et 32’’ sur Geraint Thomas, soit dans l’ordre les trois premiers du classement général ! Le dernier grand défi a par ailleurs permis à Aleksandr Vlasov de se hisser au 5e rang de la hiérarchie, et à Romain Bardet de gagner une place pour atteindre la 7e position. Jonas Vingegaard n’est plus qu’à 115,6 kilomètres de sa première victoire sur le Tour de France.  

Résumé d'étape - Étape 20 - #TDF2022

Ganna frappe un grand coup
Caleb Ewan ouvre le défilé des coureurs et parvient à l’arrivée sans se faire dépasser, mais de justesse. Son coéquipier Reinardt Janse Van Rensburg franchit la ligne quelques secondes plus tard, bien qu’il soit parti trois minutes après lui. Mais ce premier temps de référence est nettement battu par le triple champion du monde espoirs de la catégorie Mikkel Bjerg, à une moyenne de 48,5 km/h. Mais la mise en action de Filippo Ganna annonce rapidement la fin du séjour du rouleur danois au sommet du classement de l’étape. Le champion du monde commence par exploser les temps intermédiaire, avant de franchir la ligne d’arrivée à une moyenne de 50,2 km/h, au terme d’un effort de 48’41’’. Dans son sillage, son compatriote Mattia Cattaneao, signe le deuxième temps provisoire, avec 43 secondes de retard tout de même.    

Stefan Küng en retrait
Le Britannique Fred Wright fait illusion en devançant d’une seconde le temps de passage de Ganna au km 10,6, mais se montre en retrait sur la fin de parcours et laisse ensuite la responsabilité à Stefan Küng de venir menacer l’Italien. Le champion d’Europe n’y parvient pas et échoue même largement, avec 1’13’’ de retard sur la ligne d’arrivée. En revanche, Wout van Aert ne ménage aucun suspense en se bâtissant une marge de 14’’ sur Ganna après 10,6 km, puis 25’’ à mi-parcours. Une fois à l’arrivé, le Belge est flashé à 50,9 km/h, avec 42’’ de mieux que le champion du monde.

La bonne opération de Vlasov
Même avec une performance de haut niveau, la victoire n’est pas assurée à Van Aert avec l’entrée sur scène des grands acteurs du classement général. Dans un premier temps, Aleksandr Vlasov réalise une bonne opération en devançant à la fois Louis Meintjes et Nairo Quintana pour se hisser en 5e position, tandis que Romain Bardet gagne lui aussi une place (7e) en profitant de la contre-performance du Sud-Africain d’Intermarché-Wanty Gobert. La distribution des places sur le podium est a priori figée depuis l’arrivée à Hautacam, en revanche Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard n’ont pas fini leur combat au long cours et continuent de se mesurer. Le maillot blanc d’abord, puis le Maillot Jaune d’une façon encore plus nette, effacent des tablettes le temps de passage de Van Aert au km 10,6. À mi-parcours, Vingegaard prend un l’avantage et semble faire la différence avec 7’’ d’avance sur son coéquipier. Mais dans la partie finale, il s’avère que Van Aert a été plus solide et que le Maillot Jaune a arrêté de prendre des risques. C’est Wout van Aert qui apporte le 6e bouquet de ce Tour à la maison Jumbo-Visma, avec 19’’ d’avance.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

CLUB - COLONNE DROITE