Van Aert, puissance 4

La 11e étape proposait aujourd’hui sur la route de Malaucène une double ascension inédite au Mont Ventoux, qu’un groupe d’échappés constitué à l’initiative de Julian Alaphilippe a abordé avec les plus grandes ambitions. Mais dans le groupe de 13 coureurs qui s’est formé au km 60, c’est finalement Wout Van Aert qui s’est montré le plus fort sur les pentes du Mont Chauve, déposant son dernier rival, Kenny Elissonde, à 11 kilomètres du sommet et donc 33 kilomètres de l’arrivée. Le champion de Belgique a bouclé le parcours en solitaire, remportant ainsi sa quatrième étape, la première en montagne après trois victoire au sprint lors de ses deux premières participations.

Un Belge victorieux d’une journée de course avec le Ventoux au programme, ce n’est pas une première : Eddy Merckx s’était imposé au sommet en 1970, son compatriote sprinteur Jozef Spruyt à Orange en 1974, et Thomas De Gendt au Chalet-Reynard en conclusion d’une échappée en 2016.

Résumé d'étape - Étape 11 - #TDF2021

Chute et abandon de Tony Martin
Il reste 164 coureurs dans le peloton au départ de Sorgues. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) est le premier à se déclarer volontaire pour une échappée dès le 2e kilomètre de course. Le champion du monde doit faire preuve d’insistance pour lancer un réel mouvement, le rythme étant particulièrement élevé et les candidats nombreux pour une aventure en tête de course à l’avant du peloton. Le projet intéresse par exemple Nairo Quintana (Arkea-Samsi), avec qui il forme un duo au kilomètre 25, mais la pression exercée par le peloton incite son compagnon à le lâcher dans la portion la plus raide de la côte de Fontaine-de-Vaucluse. Au même moment, le peloton perd sur chute Tony Martin, qui quitte la course prématurément pour la 6e fois en 13 participations au Tour.

Alaphilippe dans l’échappée
Seul en tête durant une bonne dizaine de kilomètres, Alaphilippe récupère dans la côte de Gordes le renfort de Dan Martin (Israel-Start Up Nation), à ce stade le plus convaincant d’un groupe de contre-attaque. Ce sont ensuite Anthony Perez (Cofidis) et Pierre Rolland (B&b-KTM) qui transforment l’échappée en quatuor. Après 60 kilomètres de course, les ambitieux n’ont pas renoncé : un groupe de contre attaque se constitue en deux vagues, avec Vegard Stake Laengen (UAE Team Emirates), Julian Bernard, Bauke Mollema, Kenny Elissonde (Trek-Segafredo), Nils Politt (Bora-Hansgrohe), Xandro Meurisee, Kristian Sbaragli (Alpecin-Fenix), Luke Durbridge (BikeExchange), Quentin Pacher (B&B Hotels-KTM), Wout van Aert (Jumbo-Visma), Greg Van Avermaet, Benoît Cosnefroy (Ag2r-Citröen), Pierre-Luc Périchon (Cofidis).

Ineos Grenadiers mène le peloton
Les hommes de tête abordent la montée au col de la Liguière avec 1’ d’avance sur leurs 13 premiers poursuivants, tandis que le peloton emmené par les Ineos Grenadiers se contente d’y entrer avec une retard de 3’30’’, qu’il laissent même enfler à 5’ au sommet. La contre-attaque qui a perdu Cosnefroy parvient à combler son retard au km 99, l’échappée atteignant ainsi 16 éléments. Dans la première ascension au Mont Ventoux, Alaphilippe opère une première sélection à 13 km du sommet, qu’il atteint en tête en compagnie de Van Aert, Bernard, Elissonde, Mollema, Perez, Meurisse et Durbridge. Pierre Rolland est alors relégué à 50’’, puis le peloton maintient un retard de 5’.

Van Aert en solo
L’échappée reste intacte dans la première plongée sur Malaucène et se présente à Bédoin avec 2’30’’ d’avance sur Rolland, le peloton étant chronométré à 4’40’’ pour s’attaquer à le seconde ration de Ventoux (38 km de l’arrivée). Mais dès les premières pentes, Kenny Elissonde dynamite le groupe. Alaphilippe, Van Aert et Mollema ne se laissent pas totalement décrocher. La contre-offensive est déclenchée à 14 kilomètres du sommet par le champion de Belgique, lancé en solitaire à l’assaut d’Elissonde, qu’il dépose à 11 km du sommet.

Vingegaard lâche Pogacar… momentanément
Derrière lui, la lutte pour les premières places du classement général connaît de nouveaux épisodes puisqu’au sein du groupe des favoris qui a notamment perdu O’Connor et réduit à 8 coureurs à 3 kilomètres du sommet (Pogacar, Vingegaard, Carapaz, Mas, Kelderman, G.Martin, Uran et Lutsenko), une accélération de Jonas Vingegaard décramponne en deux temps le Maillot Jaune. Le jeune Danois, qui enjambe le Ventoux en 4e position, creuse même un écart de 35’’ sur le trio Pogacar-Uran-Carapaz. S’il résiste à leur retour pendant l’essentiel de ma descente, Vingegaard est repris avant de franchir la ligne d’arrivée. Son effort n’est pas totalement récompensé mais le coureur de Jumbo-Visma s’est montré comme un opposant crédible de Pogacar.

07/07/2021 – Tour de France 2021 – Etape 11 – Sorgues / Malaucène (189,9 km) -
07/07/2021 – Tour de France 2021 – Etape 11 – Sorgues / Malaucène (189,9 km) - © A.S.O./Pauline Ballet
07/07/2021 – Tour de France 2021 – Etape 11 – Sorgues / Malaucène (189,9 km) - Julian Alaphilippe (DECEUNINCK - QUICK - STEP)
07/07/2021 – Tour de France 2021 – Etape 11 – Sorgues / Malaucène (189,9 km) - Julian Alaphilippe (DECEUNINCK - QUICK - STEP) © A.S.O./Pauline Ballet
A.S.O./Pauline Ballet
A.S.O./Pauline Ballet © A.S.O./Pauline Ballet

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

CLUB - COLONNE DROITE