Label "Ville à Vélo"

La candidature au label est ouverte à toutes les villes ayant accueilli au moins une fois le Tour de France et le Tour de France Femmes avec ZWIFT depuis la création des deux épreuves.

Cavendish sur son 31

Tour de France 2021 | Étape 4 | Redon > Fougères

La quatrième étape du Tour de France 2021 marque la fin de la séquence bretonne et s’achève par un sprint massif qui a bien failli être contrarié par le tempérament et la résistance physique de Brent Van Moer, repris à 150 mètres de la ligne d’arrivée après avoir passé 140 km en tête de course.

Au sein du peloton, la poursuite déclenchée par la formation Deceuninck-Quick Step a bien profité à son champion Mark Cavendish, qui fait cette année son retour après avoir été privé de deux éditions. Surtout, l’homme aux 30 victoires a ajouté un succès à son compteur et prouvé qu’il pouvait encore rivaliser avec les meilleurs sprinteurs sur la plus grande course du monde. A Fougères, où il avait déjà triomphé en 2015, « Cav » devance Nacer Bouhanni et Jasper Philipsen et s’empare du même coup du maillot vert qu’il avait remporté en 2011... avant le début de l’ère Sagan. Les quatre premières étapes ont été remportées par deux équipes belges !  

Résumé d'étape - Étape 4 - #TDF2021

Un duo de tête franco-belge
Après le forfait de Caleb Ewan (Lotto-Soudal), touché à la clavicule sur sa chute dans le final de Pontivy, il reste 177 coureurs dans le peloton. Après 10 kilomètres parcourus au ralenti, la première attaque est portée par Brent Van Moer (Lotto-Soudal), rapidement suivi par Pierre-Luc Périchon (Cofidis). Les deux hommes obtiennent au km 38 un avantage maximal de 2’50’’, mais évoluent sous le contrôle des formations Deceuninck-Quick Step et Groupama-FDJ, qui prennent le relais des coéquipiers du Maillot Jaune Mathieu van der Poel en tête du peloton.

Van Moer tout près de l’exploit
Après 100 kilomètres de course, l’avantage du duo de tête tombe à 1’35’’, puis à 1’ au passage au sprint intermédiaire de Vitré (km 114,4). La cause semble entendue lorsque l’écart descend sous les 30’’, mais Brent Van Moer choisit de tenter sa chance en solitaire, comme il l’avait quelques semaines avant sur le Critérium du Dauphiné. Le Belge résiste et passe tout près de l’exploit lorsqu’il est avalé par le peloton à 150 mètres de la ligne. La chasse a été menée tardivement, dans les 5 derniers kilomètres, essentiellement par la formation Deceuninck-Quick Step qui place « Cav » dans la meilleure position pour placer son effort maximal. Il s’impose avec autorité devant Nacer Bouhanni et Jasper Philipsen.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

CLUB - COLONNE DROITE