Édition 2019

Victoires d'étapes 0
Classement général 19
Coureurs en course 8
Directeurs sportifs : VISBEEK Aike / WINSTON Matthew http://teamsunweb.com/

TEAM SUNWEB

Créée en 2005 sous l’appellation Shimano-Memory Corp, alors produit de la fusion entre l’équipe néerlandaise Bankgiroloterij et la japonaise Shimano, la formation d’abord implantée aux Pays-Bas et managée par Iwan Spekenbrink a progressé pendant six saisons avec le retour dans les pelotons de la société d’outillage Skil, qui sponsorisait déjà l’équipe de Sean Kelly dans les années 80. D’où le remake d’un maillot vintage. Mais en 2012, le groupe sportif est passé à une dimension supérieure avec le soutien de la firme pétrolière Argos North Sea Group et il est devenu le porte-drapeau du plus important fabricant de cycles au monde (6 millions de vélos par an), le géant taïwanais qui porte bien son nom : Giant. En 2016, le groupe sportif s’est enregistré en Allemagne et il véhicule désormais la marque Sunweb spécialisée dans les séjours au soleil.

Sa première participation au Tour de France, en 2009, fut teintée de tendresse avec la motivation de petits Français oubliés par les grandes écuries (dont Cyril Lemoine, 3e de la 3e étape), l’abnégation du sprinteur Kenny van Hummel, à la peine dans les cols, et les fulgurances du Japonais Fumiyuki Beppu, 7e à Aubenas et encore à l’attaque sur les Champs-Élysées où il fut proclamé le plus combatif du jour.

Invitée pour la deuxième fois en 2012, Argos, toujours avec le même co-sponsor japonais Shimano, avait tout misé sur son jeune sprinteur Marcel Kittel, diminué d’entrée par une gastro-entérite. En 2013, il a pris une sacrée revanche : avec quatre victoires d’étapes dont la première, assortie du Maillot Jaune à Bastia, et la dernière, la plus prestigieuse, sur les Champs-Élysées. L’Allemand a carrément détrôné Mark Cavendish de son piédestal en remportant quatre autres étapes en 2014 dont, encore, la première et la dernière. Absent du Tour en 2015, parti en 2016, imité en cela par John Degenkolb, passé chez Trek-Segafredo après une saison 2016 fortement perturbée par un terrible accident collectif à l’entraînement, Kittel a laissé un vide largement comblé pendant le Tour 2017 par le routier-sprinteur australien Michael Matthews (maillot vert) et le grimpeur français Warren Barguil (maillot à pois), tous deux double vainqueurs d’étapes et ce en l’absence du leader Tom Dumoulin qui récupérait de son triomphe dans le centième Giro. Cette année, Dumoulin, qui a réussi l’exploit de terminer 2e du Giro et du Tour en 2018, 2e aussi du championnat du monde contre la montre qu’il avait remporté l’année précédente, n’a pas le Tour d’Italie dans les jambes puisqu’il a chuté lourdement au cours de la 4e étape, mais a tout de même dû renoncer au Tour, s’estimant insuffisamment rétabli.

  • Victoire Finale 0
  • Victoires d'étapes 16
  • Maillots jaunes 2
  • Victoires Annexes 3

Victoires d’étapes : 16

  • 2013 : Marcel Kittel, à Bastia, Saint-Malo, Tours et Paris
  • 2014 : Marcel Kittel, à Harrogate, Londres, Lille et Paris
  • 2015 : Simon Geschke, à Pra Loup
  • 2016 : Tom Dumoulin, à Andorre-Arcalis et La Caverne du Pont d’Arc
  • 2017 : Warren Barguil, à Foix et à l’Izoard ; Michael Matthews, à Rodez et Romans-sur-Isère
  • 2018 : Tom Dumoulin, à Espelette

Victoires dans les classements annexes : 3

  • 2017 : Michael Matthews (maillot vert) et Warren Barguil (maillot à pois et super combatif)

Maillots Jaunes : 2

  • 2013 : Marcel Kittel, un jour
  • 2014 : Marcel Kittel, un jour

LE CHIFFRE

2 : Les maillots distinctifs ramenés à Paris par les compagnons de chambre Warren Barguil (à pois) et Michael Matthews (vert) en 2017.

LES DATES

29 juin 2013 : à l’occasion du Grand Départ en Corse, l’immense classe de Marcel Kittel explose au grand jour une fois écartée la présence encombrante du bus d’Orica-GreenEdge, coincé sous le portique d’arrivée.

5 juillet 2014 : Ji Cheng, premier Chinois aligné sur le Tour, qu’il a terminé lanterne rouge (164e), sous les couleurs de Giant-Shimano.

29 juillet 2018 : Tom Dumoulin offre à l’équipe de ses débuts son premier podium au classement général du Tour de France, 2e entre Geraint Thomas et Chris Froome, tous deux du Team Sky, au lendemain de sa victoire contre la montre au Pays basque ceint de son maillot arc-en-ciel de la spécialité et deux mois après avoir également terminé 2e du Giro.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus