Tour de France 2022

Rendez-vous le jeudi 14 octobre pour la révélation du parcours du Tour de France 2022

Édition 2021

Victoires d'étapes 0
Classement général 23
Coureurs en course 4
Directeurs sportifs : FRISON Herman / AERTS Mario

LOTTO SOUDAL

La première équipe Lotto, dirigée par Walter Godefroot et son adjoint Patrick Lefévère, remonte à la saison 1985, avec Marc Sergeant, l’actuel manager sportif de Lotto Soudal, parmi les quinze coureurs de l’effectif. Il fut d’ailleurs le premier de l’histoire à apporter, en 1987, une victoire d’étape sur le Tour de France à la loterie nationale belge qui a dû, cette année-là et la précédente, renommer son équipe Joker uniquement pour le mois de juillet afin d’éviter toute confusion avec le Loto français.

Après une abstention de deux étés (1988 et 1989), l’équipe Lotto, relancée par Jean-Luc Vandenbroucke, reprend contact avec la Grande Boucle avec brio puisque Johan Museeuw s’impose dans deux lieux de prestige : devant le Mont-Saint-Michel et sur les Champs-Élysées. Ainsi démarre réellement la carrière du « Lion des Flandres ». Dans les années 2000, la rivalité nationale avec la Quick Step de Patrick Lefévère oriente le recrutement de Lotto vers l’Australie, pour le meilleur et pour le pire : trois maillots verts tombent dans l’escarcelle de Robbie McEwen, mais l’occasion de devenir la première équipe belge de toute l’histoire à rapporter de Paris le Maillot Jaune est manquée à deux reprises, avec Cadel Evans, deuxième en 2007 et 2008 et cependant vainqueur en 2011… mais une fois passé chez BMC.

Finalement, l’intrusion dans le top 5 final de Jurgen Van den Broeck en 2010 frappe les esprits outre-Quiévrain. Tombé en 2011, il améliore en 2012 la meilleure performance belge du quart de siècle précédent (Claudy Criquielion avait fini 5e en 1986). Sur un jour, l’exploit de Philippe Gilbert, champion national, vainqueur au Mont des Alouettes en 2011, n’est pas mal non plus ! En 2014, Lotto Belisol crève encore l’écran avec son Français Tony Gallopin, en jaune le 14 juillet et vainqueur d’étape à Oyonnax.

En 2018, Lotto-Soudal n’a obtenu meilleur résultat que la troisième place d’André Greipel à Sarzeau et a fini avec trois coureurs seulement, si bien qu’elle s’est retournée vers l’Australie pour remplacer le Gorille de Rostock par Caleb Ewan, qui a surpassé toutes les attentes : plus jeune vainqueur d’étape sur chacun des trois Grands Tours depuis Nino Defilippis en 1956 quand il s’impose à Toulouse, il termine, pour ses débuts sur la Grande Boucle, sprinteur le plus prolifique en gagnant également à Nîmes et à Paris. Ce Tour de France parti de Belgique fut un grand succès pour Lotto-Soudal qui a grandement animé l’épreuve avec son duo d’inlassables attaquants formé de Thomas De Gendt, épique vainqueur à Saint-Étienne, et Tim Wellens, porteur du maillot à pois plus longtemps que Julian Alaphilippe n’a été en jaune (15 jours). En 2020, Caleb Ewan, double vainqueur d’étapes, a confirmé son rang en haut du tableau du sprint mondial. Son défi pour 2021 est de remporter au moins une étape sur chacun des trois Grands Tours.

  • Victoire Finale0
  • Victoires d'étapes40
  • Maillots jaunes8
  • Victoire Annexe0

Victoire finale : 0

Places d’honneur : 2
2007 : Cadel Evans, 2e
2008 : Cadel Evans, 2e

Victoires d’étapes : 40
1987 : Marc Sergeant, à Strasbourg
1990 : Johan Museeuw, au Mont-Saint-Michel et à Paris
1992 : Jan Nevens, à Coblence ; Peter De Clercq, à Nanterre
2001 : Rik Verbrugghe, à Lavaur ; Serge Baguet, à Montluçon
2002 : Robbie McEwen, à Reims et à Paris
2004 : Robbie McEwen, à Namur et Guéret
2005 : Robbie McEwen, à Montargis, Karlsruhe et Montpellier
2006 : Robbie McEwen, à Esch-sur-Alzette, Saint-Quentin et Vitré
2007 : Robbie McEwen, à Canterbury ; Cadel Evans, à Albi
2011 : Philippe Gilbert, au Mont des Alouettes ; André Greipel, à Carmaux ; Jelle Vanendert, au Plateau de Beille
2012 : André Greipel, à Rouen, Saint-Quentin et Le Cap d’Agde
2013 : André Greipel, à Montpellier
2014 : André Greipel, à Reims ; Tony Gallopin, à Oyonnax
2015 : André Greipel, à Neeltje-Jans (Zélande), Amiens Métropole, Valence et Paris
2016 : Thomas De Gendt, au Mont Ventoux Chalet Reynard ; André Greipel, à Paris
2019 : Thomas De Gendt, à Saint-Étienne ; Caleb Ewan, à Toulouse, Nîmes et Paris
2020 : Caleb Ewan, à Sisteron et Poitiers

Victoires dans les classements annexes : 4
1999 : Jacky Durand (super combatif)
2002 : Robbie McEwen (classement par points)
2004 : Robbie McEwen (classement par points)
2006 : Robbie McEwen (classement par points)

Maillots Jaunes : 8
2004 : Robbie McEwen, un jour
2008 : Cadel Evans, cinq jours
2011 : Philippe Gilbert, un jour
2014 : Tony Gallopin, un jour

LES DATES

5 juillet 1987 : au retour sur le sol français d’un Tour parti de Berlin, Marc Sergeant signe à Strasbourg le premier succès de l’équipe Lotto sur la Grande Boucle.
2 juillet 2011 : le champion de Belgique, Philippe Gilbert, s’impose au Mont des Alouettes et endosse, en Vendée, le Maillot Jaune qui symbolise sa saison de rêve.
28 juillet 2019 : Caleb Ewan devient le quatrième coureur estampillé Lotto à s’imposer sur les Champs-Élysées, après Johan Museeuw, Robbie McEwen et André Greipel qui reste le seul représentant de l’équipe belge à avoir remporté quatre étapes sur un seul Tour de France (2015).

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France