Le grand solo de Jungels

Tour de France 2022 | Étape 9 | Aigle > Châtel Les Portes du Soleil

La première étape de montagne a été prise en mains par un volumineux groupe d’échappés, dont les plus solides coureurs ont su résister à un peloton qui n’a pourtant jamais laissé plus de 3’30’’ de marge sur la route entre Aigle et Châtel.

Parmi eux, les deux coureurs les plus spectaculaires du jour se sont livrés un mano a mano à distance, Bob Jungels ayant attaqué à 63 kilomètres de l’arrivée, tandis que Thibaut Pinot se lançait dans une contre-attaque à 9 km du Pas de Morgins. Le Luxembourgeois, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège en 2018 et d’une étape du Giro en 2017, a résisté au grimpeur français pour enrichir son palmarès d’une victoire sur le Tour de France, 11 ans après le succès de son compatriote Andy Schleck au col du Galibier.

Tadej Pogacar, 5e de l’étape, profitera de sa journée de repos avec le Maillot Jaune, qu’il détient pour 39’’ d’avance sur Jonas Vingegaard, 1’17’’ sur Geraint Thomas.

Résumé d'étape - Étape 9 - #TDF2022

15 + 6 = 21 coureurs en tête
Après les forfaits de Kasper Asgreen (Quick Step Alpha Vinyl), Guillaume Martin (Cofidis), Ruben Guerreiro (EF Education-Easypost), il reste 165 coureurs dans le peloton au départ d’Aigle, où siège l’Union Cycliste Internationale. Le profil inspire de nombreux attaquants, qui peinent à trouver l’ouverture dans les premiers kilomètres. Les offensives à répétition sont ensuite perturbées par une chute au km 22, qui rompt momentanément le peloton. La côte de Bellevue (km 37,1) est montée à vive allure et ne permet pas à des attaquants de s’échapper. Ce n’est qu’au km 44 qu’un groupe de 15 coureurs se détache avec Castroviejo (Ineos Grenadiers), Jungels (AG2R-Citroën), Konrad (Bora-Hansgrohe), Verona (Movistar), Geschke (Cofidis), Sanchez (Bahrain Victorious), Pinot (Groupama-FDJ), Goosens (Intermarché-Wanty Gobert), Dombrowski (Astana), Uran (EF Education-Easypost), Barguil (Arke-Samsic), Stuyven (Trek-Segafredo), Niv, Houle (Israel Premier Tech) et Bonnamour (B&B-KTM), rejoints au km 53 par une contre-attaque composée de McNulty (UAE Emirates), Van Aert (Jumbo-Vismo), Cosnefroy (AG2R-Citroën), Politt (Bora-Hansgrohe), Izagirre (Cifidis) et Latour (TotalEnergies).

Jungels en solo
Au sprint intermédiaire de Semsales (km 56,5), Wout van Aert saisit l’occasion de prendre 20 points pendant que son principal rival, Fabio Jakobsen, se trouve dans le peloton. L’avantage de l’échappée est alors de 2’10’’, puis monte à 3’20’’ en attaquant la montée au col des Mosses. La formation UAE Emirates se charge de maintenir cet écart pour préserver le Maillot Jaune de la menace de Rigoberto Uran. La montée au col de la Croix est abordée avec 2’55’’ d’avance sur le peloton. Pierre Latour est le premier à provoquer la sélection dans l’échappée, mais c’est Bob Jungels, rejoint juste avant la bascule par Simon Geschke, qui tire profit de la situation. Le Luxembourgeois s’isole ensuite dans la plongée sur Aigle et dévale la pente avec 40’’ d’avance sur ses premiers poursuivants, pendant que le peloton pointe à 2’20’’.

Mano a mano Jungels-Pinot à distance
L’homme de tête continue de capitaliser et se lance vers le Pas de Morgins avec 2’20’’ d’avance sur ses 13 premiers poursuivants. Mais à 9 km du sommet, ce groupe menacé par le retour du peloton (à 2’40’’) est bousculé par Thibaut Pinot, qui tente sa chance en contre-attaque. Dans ce mano a mano à distance, le grimpeur français se rapproche à 35’’ à 4 km du Pas de Morgins, puis à 20’’ à la bascule. La descente sur Châtel profite encore à Jungels, qui refait grimper sa marge à 30’’ à 3 km du but, puis 35’’ sous la Flamme Rouge avant d’aller chercher en solitaire sa première victoire sur le Tour de France. Pinot est quant à lui rejoint dans le dernier kilomètre par Jonathan Castroviejo et Carlos Verona, qui le condamnent à la 4e place.

10/07/2022 - Tour de France 2022 - Etape 9 - Aigle / Châtel Les Portes du Soleil (192,9km) - JUNGELS Bob (AG2R CITROEN TEAM) - Vainqueur de l'étape
10/07/2022 - Tour de France 2022 - Etape 9 - Aigle / Châtel Les Portes du Soleil (192,9km) - JUNGELS Bob (AG2R CITROEN TEAM) - Vainqueur de l'étape © A.S.O./Charly Lopez

Bob Jungels : « Je ne me suis jamais mis dans le rouge »

« C’est dur de dire ce que je ressens maintenant. C’est énorme, c’est pour cela que je suis venu, j’avais comme grand objectif de gagner une étape. Cela fait deux ans que je souffre, et j’ai subi deux opérations. Ma carrière était en train de stagner quand nous avons trouvé la solution, mais c’était long, je ne m’attendais pas à cela. Depuis quelques semaines, je sentais bien que mon niveau revenait et que j’avais le niveau pour rouler avec les meilleurs. Mais gagner, c’est encore autre chose.   Dans le final, je communiquais avec ma voiture qui me donnait les écarts. Je savais que si je basculais en tête au Pas de Morgins, j’avais une chance de gagner. Je ne me suis jamais mis dans le rouge, je ne voulais pas exploser, c’était la façon la plus efficace de gérer la situation. Aujourd’hui j’ai pris tous les risques pour gagner en partant de loin. Sur les derniers kilomètres, cela m’a aussi rappelé ma victoire sur Liège-Bastogne-Liège, où c’était Jelle Vanendert qui était lancé à ma poursuite. C’était interminable. »

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

CLUB - COLONNE DROITE