Label "Ville à Vélo"

La candidature au label est ouverte à toutes les villes ayant accueilli au moins une fois le Tour de France et le Tour de France Femmes avec ZWIFT depuis la création des deux épreuves.

Kuss, première

Tour de France 2021 | Étape 15 | Céret > Andorre-la-Vieille

La première réelle étape pyrénéenne faisait l’objet de beaucoup de convoitises au sein du peloton et c’est une échappée de 32 coureurs qui s’est constituée pour prendre la route d’Andorre, où de nombreux coureurs ont élu domicile. Parmi les attaquants du jour, un match pour le maillot à pois a été remporté par Wout Poels, tandis que le combat pour l’étape a été tranché par Sepp Kuss sur une attaque portée à 4,5 km du col de Beixalis, où il a également réussi à se défaire de la menace d’Alejandro Valverde. Le coureur de Jumbo-Visma a plongé sur la capitale andorrane en solitaire pour aller chercher sa première victoire sur le Tour de France, après s’être imposé sur les routes de la Vuelta en 2019 et du Dauphiné en 2020. Il s’agit également de la première victoire américaine depuis le succès de Tyler Farrar, un jour de fête nationale en 2011.


Dans la bataille entre les favoris du Tour, Tadej Pogacar a notamment résisté aux assauts de Jonas Vingegaard et Richard Carapaz, tandis que Guillaume Martin a lâché prise dans la descente suivant le Port d’Envalira. Le Français retrouve avant la journée de repos la 9e place qu’il avait avant de se hisser, pour une seule journée, au 2e rang de la hiérarchie.

Résumé d'étape - Étape 15 - #TDF2021

1 + 7 + 21 + 3 = 32
Le peloton comprend comme hier 149 coureurs dans le peloton réuni à Céret. Le départ en montée inspire tout d’abord Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), le premier à distancer le peloton au km 3. Au fur et à mesure des mouvements de contre-attaque, il est d’abord rejoint au km 12 par Aurélien Paret-Peintre (AG2R-Citroën), Ruben Guerreiro (EF-Nippo), Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), Dan Martin (Istrael-Start Up Nation), Julien Bernard (Trek-Segafredo), Dylan Teuns (Baharain Victorious) et Sergio Henao (Qhubeka-Nexthash). Puis au km 16, un groupe de 21 coureurs se détache avec Sepp Kuss, Wout van Aert (Jumbo-Visma), Jonathan Castroviejo, Dylan van Baarle (Ineos Grenadiers), Michael Woods (Israel Start-Up Nation), Vincenzo Nibali, Kenny Elissonde (Trek-Segafredo), Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Alejandro Valverde (Movistar Team), Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe), David Gaudu, Bruno Armirail, Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Rubén Fernández (Cofidis), Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), Mark Donovan (Team DSM), Wout Poels (Bahrain Victorious), Michael Matthews (BikeExchange), Ion Izagirre (Astana-PremierTech), Pierre Latour (TotalEnergies), Franck Bonnamour (B&B Hotels-KTM). Ces contre-attaquants accueillent aussi Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step), Neilson Powless (EF-Nippo) et Matej Mohoric (Bahrain Victorious), avec qui ils opèrent la jonction en tête de course au km 35.

Bataille des pois : avantage Woods
Michael Matthews gagne sa journée en s’imposant sur le sprint intermédiaire d’Olette (km 66,9), où le peloton pointe avec 8’45’’ de retard. Sans mettre d’intensité dans la poursuite, la formation UAE-Emirates donne le rythme du peloton, dont le débours augmente au passage au sommet de la montée de Mont-Louis (km 86,3 / 9’20’’), où la bataille fait rage pour le maillot à pois. À ce stade, Woods n’a plus qu’un point d’avance sur Poels.

Poels inverse la tendance
Le groupe de tête aborde avec un avantage maximal de 10’10’’  la montée au col de Puymorens, où Wout Poels commence à renverser la tendance au classement des grimpeurs. C’est peu avant d’attaquer la montée au Port d’Envalira sur les coureurs d’Ineos Grenadiers, relayés par ceux de Movistar, rapprochent le peloton de la tête de course et préparent surtout une rude sélection au sein du groupe des favoris. A l’avant, c’est Nairo Quintana qui se montre le plus entreprenant à ce stade. Le Colombien fait exploser l’échappée et s’adjuge le souvenir Henri-Desgrange en basculant en tête au Port d’Envalira (km 146,7). Parmi les favoris, Guillaume Martin lâche prise dans la descente où il voit s’éloigner sa 2e place au classement général.

Pogacar résiste aux attaques
Les débats les plus vifs sont attendus dans la montée au col de Beixalis. Le groupe de tête s’est reconstitué avec 20 coureurs, et Nairo Quintana montre à nouveau sa détermination en attaquant d’emblée. David Gaudu tente de lui répliquer, mais c’est Sepp Kuss qui fait la différence à 4,5 km du col. Momentanément accompagné d’Alejandro Valverde, l’Américain parvient à se débarrasser de son rival et atteint le sommet avec 20’’ d’avance. C’est suffisant pour plonger sur Andorre-la-Vieille et s’imposer en solitaire. Plus loin derrière, la bataille a également été lancé dans les pentes menant à Beixalis, tour à tour par Richard Carapaz, Ben O’Connor et Jonas Vingegaard, qui n’ont au final pas réussi à décramponner Tadej Pogacar. Ils sont 6 à passer au sommet avec 5’30’’ de retard sur Kuss : Pogacar, Vingegaard, Uran, Mas, Carapaz et Kelderman, et ne sont rattrapés que par O’Connor dans la descente jusqu’à l’arrivée.

11/07/2021 – Tour de France 2021 – Etape 15 – Céret / Andorre-La-Vieille (191,3 km) - J.Vingegaard (TJV), T.Pogacar (UAE) et M.Cavendish (DQT)
11/07/2021 – Tour de France 2021 – Etape 15 – Céret / Andorre-La-Vieille (191,3 km) - J.Vingegaard (TJV), T.Pogacar (UAE) et M.Cavendish (DQT) © A.S.O./Pauline Ballet
11/07/2021 – Tour de France 2021 – Etape 15 – Céret / Andorre-La-Vieille (191,3 km) -
11/07/2021 – Tour de France 2021 – Etape 15 – Céret / Andorre-La-Vieille (191,3 km) - © A.S.O./Pauline Ballet
A.S.O./Pauline Ballet
A.S.O./Pauline Ballet © A.S.O./Pauline Ballet
A.S.O./Pauline Ballet
A.S.O./Pauline Ballet © A.S.O./Pauline Ballet

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

CLUB - COLONNE DROITE