29/08 > 20/09/2020

Lutsenko, première

La composition de l’échappée du jour qui s’est détachée dans les premiers kilomètres de course augurait d’un heureux destin avec des gagneurs du calibre de Greg Van Avermaet et d’Edvald Boasson Hagen, de solides grimpeurs comme Jesus Herrada et Nicholas Roche ainsi que des espoirs plus ou mins confirmés comme Neilson Pawless et Alexey Lutsenko. La bande a en effet su résister au peloton emmené dans la dernière partie par les Ineos-Grenadiers. Et parmi eux, c’est le coureur d’Astana qui s’est montré le plus efficace en attaquant à 4 km du col de la Lusette pour aller chercher en solitaire sa première étape sur le Tour de France. Déjà vainqueur sur la Vuelta en 2017, le champion du Kazakhstan qui s’est également imposé à deux reprises sur le Tour of Oman (2018-19) confirme l’étendue de ses capacités. Le Maillot Jaune reste sur les épaules d’Adam Yates.

51,8 km dans la première heure
Le peloton comprend toujours 172 coureurs au départ du Teil pour une étape qui semble inspirer les attaquants. Nicholas Roche (Sunweb) est le premier d’entre eux au km 2, avec Jesus Herrada (Cofidis), Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) et Greg Van Avermaet (CCC). En plusieurs temps, ils sont suivis par les contre-attaquants Neilson Powless (Education First), Edvald Boasson Hagen (NTT), Daniel Oss (Bora-Hansgrohe) et Alexey Lutsenko (Astana), la composition se stabilisant au km 5. C’est au km 27 que le plus menaçant d’entre eux, Van Avermaet, devient virtuellement leader du classement général, l’écart étant monté à 4 minutes. La progression se poursuit à un rythme élevé, la première heure de course étant parcourue à 51,8 km/h. Ils obtiennent ensuite un avantage maximal de 6’45’’ au passage au km 87.

Lutsenko fait le ménage
Les coureurs de Mitchelton-Scott prennent garde à maintenir un écart raisonnable avec l’échappée : 5’45’’ au sprint intermédiaire de Saint-Hippolyte-du-Fort (km 125,5) ou Sam Bennett parvient à rajouter 3 points d’avance supplémentaires sur Sagan, puis 4’05’’ au cap de Coste (km 146), alors que les Jumbo-Visma commencent à participer à la poursuite. Il n’y a plus que 3’10’’ d’écart au col des Mourèzes (km 163) puis 2’40’’ pour attaquer la montée au col de la Lusette, dont les premières pentes excluent d’emblée Boasson Hagen et Oss. C’est ensuite une accélération de Neilson Powless à 9,5 km du sommet qui durcit la sélection, avec Van Avermaet, Herrada, Roche et Lutsenko qui parviennent à le suivre. Mais dans les 4 derniers kilomètres de montée, Alexei Lutsenko distance ses rivaux pour basculer en solitaire avec 30’’ d’avance sur Jesus Herrada, son premier poursuivant.

Alaphilippe gratte une seconde
La course-poursuite est lancée entre les deux hommes, mais la puissance de Lutsenko le protège du retour d’Herrada, qui s’accroche toujours à 25’’ à 6 km de l’arrivée, mais cède ensuite du terrain pour franchir la ligne avec un retard de 55’’. Derrière, le podium du jour est complété par Greg Van Avermaet, tandis que la bataille entre les favoris pour le titre n’a pas réellement été déclenchée. Dans les 500 derniers mètres, seul Julian Alaphilippe place une violente accélération qui lui permet de récupérer une seconde. Pas de quoi inquiéter Adam Yates en tête du classement général.

PAULINE BALLET
PAULINE BALLET © PAULINE BALLET
#TDF2020 - Étape 6 - Résumé d'étape

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Vainqueurs Etapes TDF 2020 - FR
FR - Newsletter - Colonne