26/06 > 18/07/2021

Van Aert saisit sa chance, Yates nouveau Maillot Jaune

Vingt-quatre heures après le triomphe de son leader Primoz Roglic à Orcières-Merlette, Wout Van Aert s’est extrait avec brio de son rôle d’équipier en décrochant une deuxième victoire consécutive pour Jumbo-Visma, à Privas, au terme d’un sprint rendu moins massif par un coup de bordure initié par les Ineos-Grenadiers à neuf kilomètres de l’arrivée. Le Belge, homme de la reprise après ses succès sur les Strade Bianche et Milan-San Remo, avait carte blanche ce mercredi. Il n’a pas laissé passer sa chance et obtient sa deuxième victoire sur le Tour, un an après l’étape d’Albi, déjà sous le vent. Pour un ravitaillement non autorisé dans les 20 derniers kilomètres, Julian Alaphilippe hérite d'une pénalité de 20 secondes et perd son Maillot Jaune au profit d'Adam Yates (Mitchelton-Scott).

Une journée sans échappée

Au lendemain de la première arrivée au sommet du Tour, aucun non-partant n’est à déplorer au départ de Gap. Les 172 coureurs quittent la préfecture des Hautes-Alpes sous le soleil et avec l’envie d’en garder sous la pédale. Hormis une brève escarmouche de Kasper Asgreen, équipier du Maillot Jaune Julian Alaphilippe, au kilomètre 4, personne ne se porte volontaire pour constituer une éventuelle échappée. Les baroudeurs restent au chaud dans le paquet.

Bennett maillot vert virtuel

C’est un peloton groupé qui se présente au sprint intermédiaire de l’Epine, au kilomètre 48. Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) impose sa pointe de vitesse et ravit alors virtuellement le maillot vert à Peter Sagan, seulement 4e, qui possédait ce matin le même nombre de points que le champion d’Irlande. Le rythme reste modéré sur ce profil en faux-plat descendant, qui accompagne les coureurs à la sortie des Alpes. Deceuninck-Quick Step, l’équipe du Maillot Jaune Julian Alaphilippe, puis Jumbo-Visma, la formation de Primoz Roglic, impriment tour à tour le tempo en tête de peloton, sans forcer leur talent. 

Le coup de bordure d'Ineos-Grenadiers

Deux ascensions de 4e catégorie sont répertoriées dans le final. Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale) fait à chaque fois l’effort pour les franchir en tête et conforter son maillot à pois. Le Mistral, qui souffle de côté puis de face, agite un peu le peloton dans le final, à peine secoué par une chute de Sepp Kuss (Jumbo-Visma) et une crevaison de Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers), tous deux vite revenus dans le peloton. Un coup de bordure initié par Ineos-Grenadiers coupe le peloton en deux mais sans piéger le moindre favori. Tout s’est joué au sprint. Le Belge Wout Van Aert, autorisé à sortir de son rôle d’équipier de Primoz Roglic et Tom Dumoulin le temps d’une journée, a imposé sa puissance en levant les bras devant le Néerlandais Cees Bol (Sunweb) et Sam Bennett, nouveau maillot vert.

#TDF2020 - Étape 5 - Résumé d'étape

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

FR - Newsletter - Colonne