Tour de France 2022

Rendez-vous le jeudi 14 octobre pour la révélation du parcours du Tour de France 2022

Ville étape pour la 4e fois
Préfecture de l’Indre (36)

Population : 43 440 hab. (Castelroussins, Castelroussines) et 73 700 hab. dans les 14 communes de la communauté d’agglomération.
Personnalités : Henri-Gatien Bertrand (général d’Empire), Gérard Depardieu (acteur), Michel Denisot (journaliste), Christine Angot (écrivain), Jeannette Bougrab (juriste, femme politique)
Spécialités : pâté berrichon, galette aux pommes de terre, vins de Reuilly, Valençay et Châteaumeillant, fromages de chèvre de Valençay & Pouligny
Sport : La Berrichonne de Châteauroux (football, ligue 2).
Culture : stage-festival DARC dédié à la danse et au chant (août), festival Les Lisztomanias autour de l’œuvre musicale de Franz Liszt (octobre).
Labels : membre du réseau des « Villes impériales »
Site internet : www.chateauroux-metropole.frwww.chateauroux-tourisme.comwww.indre.frwww.indreberry.frwww.berryprovince.com

Cité du Numérique © Châteauroux Métropole/Benjamin Steimes
Eglise Notre-Dame © Châteauroux Métropole/Benjamin Steimes
Chapelle des Rédemptoristes © Châteauroux Métropole/Benjamin Steimes
Canoë sur l'Indre © Châteauroux Métropole/Benjamin Steimes

CHÂTEAUROUX AUJOURD’HUI

Châteauroux, légende impériale
Passez la place Sainte-Hélène, tournez à droite et quelques mètres après l’église Saint-Martial apparaît la demeure d’un illustre, métamorphosée depuis en musée. Henri-Gatien Bertrand, né au château Raoul en 1773 appartient aux grands hommes de l’histoire. Général du Premier Empire, il est fait Grand Maréchal du Palais des Tuileries et grand aigle de la légion d’honneur. L’ombre de celui qui fut un intime de l’empereur Napoléon Ier se retrouve ainsi au travers de collections raffinées et de trésors d’un autre temps aux parfums suaves de voyage, des rives du Nil à la Chine. Symbole castelroussin de la légende impériale, le général Bertrand permet à Châteauroux, Ville impériale depuis 2017, d’honorer plus que jamais celle-ci en cette année 2021 qui marque le bicentenaire de la mort de Napoléon Ier. 

Châteauroux, c’était l’Amérique
Au lendemain de la victoire, tout s’accélère, tout change à Châteauroux : Cadillac, cafés jazz, jeans, chewing-gums et GI’s fraîchement débarqués bouleversent le quotidien des Berrichons. La légende raconte d’ailleurs que les fameux hamburgers venus d’outre-Altantique ont été servis pour la toute première fois dans une adresse alors incontournable des soirées castelroussines : Joe from Maine. En cœur de ville, le Building Saint-Cyran, impressionnante tour à treize étages construite pour accueillir les généraux de l’OTAN, rappelle encore ces jours glorieux entre 1951 et 1967 où « Chateauwou » vivait au rythme effréné des 10 000 américains installés sur l’aéroport de Châteauroux-Déols et dans la base de La Martinerie !

Place Sainte-Hélène © Châteauroux Métropole/Benjamin Steimes

CHÂTEAUROUX ET LE CYCLISME

Lorsqu’on lit les noms des derniers vainqueurs d’étape à Châteauroux, difficile de penser qu’un sprinter puisse ne pas s’y imposer : en 1998, c’est Mario Cippolini qui y avait levé les bras pour la septième de ses douze victoires d’étape dans le Tour de France, et c’est Mark Cavendish qui s’est adjugé les deux dernières arrivées en ville, en 2008 et 2011. En 2008, le Mannois avait d’ailleurs ouvert son palmarès sur la Grande Boucle, qui devait bientôt s’enrichir de 29 autres succès. Ce jour-là, alors que Nicolas Vogondy avait été repris sur la ligne, le Cav, emmené par le train de la Columbia, avait dominé au sprint Oscar Freire et Erik Zabel. Pas mal pour un début.
Parmi les coureurs originaires de Châteauroux, on signalera avant tout Marcel Dussault, vainqueur de trois étapes du Tour de France et Maillot Jaune en 1949, Kévin Sireau, ancien champion du monde et vice-champion olympique de vitesse par équipes ou Michel Dejouhannet, vainqueur d’une étape du Tour de France 1959. 

Mario Cipollini vainqueur de l'étape 5 Cholet/Châteauroux du Tour de France 1998 © Presse Sports/Jean Christian Biville

À VOIR :

Château Raoul 
Situé place de la Victoire-et-des-Alliés et rue du Château-Raoul, le château éponyme date du Xe siècle. Son aspect actuel, dans le style d'un hôtel seigneurial composé de plusieurs tours, date de 1450. Plusieurs administrateurs s'y succèdent après la Révolution, dont Henri Bertrand, père du futur général Henri-Gatien Bertrand, et le fermier général Charles Louis Dupin de Francueil, grand-père de George Sand. L'architecte départemental, Alfred Dauvergne, réalise des travaux d'embellissement dans un style néo-gothique en 1879. Inscrit aux Monuments historiques depuis 1927, l’actuel Château Raoul, propriété du Conseil départemental, a été restauré en 2012. 

Ancien hôtel de ville
L'ancien hôtel de ville est édifié en 1828 par l'architecte Pierre Murison. Sa façade néoclassique est caractéristique de l'époque avec ses colonnades et son fronton triangulaire. À l’époque, la population de Châteauroux n'atteint pas 15 000 habitants et les locaux répondent parfaitement aux besoins. Petit à petit, la plupart des services ont été transférés un peu partout en ville. En 1971 a été décidée la construction d'un nouvel hôtel de ville, place de la République, inauguré le 18 janvier 1977. L'édifice abrite depuis le conservatoire à rayonnement départemental de musique et de danse.

Couvent des Cordeliers
Cet ancien couvent du XIIIe est construit selon le plan type des maisons de l'ordre franciscain : une grande église à laquelle sont accolés des bâtiments en équerre, une aile parallèle à la nef fermant la cour du cloître. L'église est une « halle à prêcher », avec une porte en arc polylobé à l'ouest. Cinq grandes arcades donnent sur le cloître. Les Cordeliers ont exercé une influence considérable dans la cité et les environs, due d'abord à leur mode de vie, à leur dépouillement extrême, à leur vocation spirituelle autant qu'au rôle éducatif qui leur était dévolu. Après la Révolution, le couvent devient au fur et à mesure prison, puis gendarmerie. Une restauration de l'ensemble du site est entreprise en 1975 par la ville et achevée en 1978. Il abrite aujourd'hui des expositions d’art contemporain ainsi que la biennale internationale de céramique contemporaine (chaque été, les années impaires).

Musée Bertrand
Autrefois résidence du Général Bertrand, fidèle de Napoléon, ce bel hôtel particulier du XVIIIe siècle est aujourd'hui un musée dont chacune des 26 salles réserve son lot de surprises : la volière ramenée de Sainte-Hélène, l'original en plâtre du Sakuntala de Claudel, un cabinet de curiosités et d'égyptologie, des collections Empire, des peintures flamandes & hollandaises, des œuvres gallo-romaines et médiévales… Par ailleurs, le musée propose deux expositions temporaires par an. 

U.S. Museum
De 1951 à 1967, les Castelroussins ont vécu à l'américaine. L'association Châteauroux c'était l'Amérique fait revivre cette belle époque où l'on découvrait les dollars, les grosses voitures, le jazz, les hot-dogs, etc. Objets, photos et films témoignent de ces dix-sept années florissantes pour les Berrichons. L'U.S Museum accueille aussi les Américains ayant passé leur jeunesse à Châteauroux. 

Abbaye de Déols
L’abbaye Notre-Dame de Déols est une ancienne abbaye bénédictine, dont il ne reste que quelques vestiges. Elle a été fondée le 2 septembre 917 par Ebbes le Noble, seigneur de Déols, qui s'inspire de la fondation de l'abbaye de Cluny. L'abbaye, l'une des plus importantes de France, est placée sous l'autorité directe du pape. Son apothéose se situe aux XIIe, XIIIe et XIVe siècles. Elle ne se relève pas des guerres de religion et les bâtiments de l'abbaye deviennent alors une carrière où le prince Henri II de Condé, et à sa suite, les autres administrations, puisent des matériaux de construction. Le clocher, le mur sud de la nef et la partie encore visible du mur nord sont classés au titre des Monuments historiques en 1862.

Abbaye Notre-Dame de Déols © Creative Commons 4.0/Eunostos
Couvent des Cordeliers © Châteauroux Métropole/Benjamin Steimes
Musée Bertrand © Châteauroux Métropole/Benjamin Steimes
Le conservatoire de musique © Creative Commons 4.0/Châteauroux Métropole
Le château Raoul © Châteauroux Métropole/Benjamin Steimes

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France