29/08 > 20/09/2020

Ville étape inédite

Chef-lieu de canton du Puy-de-Dôme (63)

Population : 6 500 hab. (Châtelguyonnais), 65 000 hab. dans la Communauté d'agglomération Riom Limagne et Volcans

Personnalités : Guy de Maupassant, Jean Cocteau, Alexandre Vialatte, Pierre Balme (écrivains et curistes à Châtel-Guyon), Nicolas Hartmann (ancien coureur cycliste)

Spécialités : eaux thermales, tisanes, spécialités auvergnates.

Sport : 38 clubs sportifs, 2 300 licenciés

Économie : thermalisme, tourisme

Culture et festivals : théâtre de Châtel-Guyon, Festival Jazz aux sources, Balade au Pays des Livres (littérature jeunesse), Estivales du parc, Festival des Récrés du parc
(animations jeune public)

Labels : ville fleurie (3), villes étoilée, Site Clunisien, Tourisme et Handicap

Sites Internet / FB / Twitter : www.chatel-guyon.frwww.rlv.euwww.facebook.com/chatel.guyonwww.facebook.com/rlv.agglowww.facebook.com/terravolcana/@Chatel_Guyon@RLV_agglo@terravolcana

Le théâtre de Châtel-Guyon © Ville de Châtel-Guyon
Festival Jazz aux sources © Ville de Châtel-Guyon/Fred Murol
Place fleurie de Châtel-Guyon © Ville de Châtel-Guyon
Vue aérienne de Châtel-Guyon © Ville de Châtel-Guyon/Damase
Tour de France 2020 - Châtel - Guyon

CHÂTEL-GUYON AUJOURD’HUI

Cité thermale de caractère, Châtel-Guyon se situe sur les contreforts de la Chaîne des Puys, inscrite en 2018 au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Jadis bourg vigneron, le thermalisme ne vient changer le destin de la cité qu’au XIXe siècle. En effet les eaux exceptionnelles de Châtel-Guyon ont les vertus nécessaires pour combattre les troubles digestifs et rhumatologiques. Un quartier thermal sort alors de terre, entre villas art-déco et monuments emblématiques de l’architecture thermale auvergnate. Parmi les sultans et autres maharadjahs qui y avaient leurs habitudes, Châtel-Guyon sut en outre séduire Guy de Maupassant, curiste à trois reprises, qui fit de la station le théâtre de son roman « Mont-Oriol ». Les palaces encore visibles aujourd’hui sont les témoins de ce passé glorieux et d’une riche vie mondaine.
Tournée vers l’avenir, Châtel-Guyon est en plein renouveau avec l’ouverture en 2020 d’Aïga Resort. Ce nouveau Resort thermal se veut le fer de lance du concept de Pleine Santé entre soins thermaux, bien-être, gestion du stress, activité physique et nutrition…

Terra Volcana, les Pays de Volvic
Châtel-Guyon se situe au cœur de Terra Volcana, destination alliant avec harmonie pleine nature, patrimoine et bien-être. Ici la chaîne des Puys et ses volcans côtoient Riom, siège d’un Pays d’art et d’histoire rassemblant 31 communes. Le Parc Vulcania ou le Volcan de Lemptégy constituent des sites de visite passionnants sur le volcanisme et la Grotte de la pierre, à Volvic, raconte, elle, l’histoire de cette pierre si identitaire du territoire. Côté plaine, la Limagne offre ses belvédères 100% nature sur les volcans et ses châteaux comme celui d’Effiat ou le singulier Domaine royal de Randan. www.terravolcana.com

Un palace de Châtel-Guyon © Getty/Proformabooks
La chaîne des Puys © Getty/Joaquin Ossorio Castillo
La façade de l'Aïga Ressort © Aïga Resort
La ville de Riom © Ville de Châtel-Guyon/David Frobert

CHÂTEL-GUYON ET LE CYCLISME

La charmante petite ville thermale de Châtel-Guyon s’est déjà signalée à l’attention des amateurs de cyclisme grâce à Paris-Nice. La Course au soleil s’y est en effet rendue en 2013 pour un départ, avant d’y revenir en 2018 pour une étape enlevée par le Français Jonathan Hivert. Echappé avec Luis Leon Sanchez et Rémy Di Gregorio, le coureur de Direct Energie avait réglé au sprint ses deux compagnons, l’Espagnol s’emparant de son côté du maillot de leader. En 2013, Paris-Nice avait quitté la ville pour Brioude, où l’Américain Andrew Talansky avait signé une victoire impressionnante avant de terminer deuxième de cette édition.

Jonathan Hivert gagnant de l'étape 3 Bourges-Châtel Guyon de Paris-Nice 2018 © A.S.O./Alex Broadway

À VOIR :

Les Grands Thermes
Bâtiment édifié en 1908 par l’architecte François-Benjamin Chaussemiche, emblématique de la station de Châtel-Guyon, les Grands Thermes sont inscrits en grande partie à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. L’édifice présente une façade qui s’inspire des architectures antique et romane. Etablissement thermal de première classe pendant presque 100 ans, il est désaffecté depuis 2004 et fait l’objet de visites touristiques, car il s’agit d’un des plus beaux établissements thermaux de France.

Le théâtre
Édifié en bordure du Parc thermal en 1898 par l’architecte parisien Albert Le Voisvenel, le Théâtre de Châtel-Guyon ouvre ses portes en 1901. En 1909, Édouard-Jean Niermans, architecte et décorateur renommé, réalise des travaux. Avec à son actif les Folies Bergère, le Moulin Rouge, le music-hall de l’Olympia ou encore l’hôtel Negresco à Nice, Niermans embellit le théâtre, qui est entièrement reconstruit, sur le modèle des salles à l’italienne. Un toit ouvrant innovant est également installé. Cette dernière caractéristique en fait une salle unique en France.

Eglise Sainte-Anne
L’église Sainte-Anne a été construite en 1845 sur une colline appelée le Calvaire. Elle comprend 800 m2 de fresques étonnantes réalisées en 1956 par Nicolaï Greschny, peintre estonien. Il réalise la prouesse artistique et technique de couvrir de fresques la totalité des voûtes de l’église sans maquette et sans projet durant le rude hiver 1956. C’est en seulement deux mois que le fresquiste réalise l’œuvre la plus imposante de sa carrière.

Centre culturel de la Mouniaude
La gare de Châtel-Guyon constituait le terminus de la ligne ferroviaire Riom-Châtelguyon. Cette ligne fut ouverte aux voyageurs en 1912 et inaugurée par Étienne Clémentel. Elle resta en service jusqu’en 1972. Construite de 1910 à 1912 par l’architecte Marius Toudoire, également à l’origine de la gare de Lyon, elle a été transformée en Centre culturel avec ses quatre salles et son théâtre de verdure. La Mouniaude, inscrite à l’inventaire des Monuments historiques, accueille toute l’année des conférences, expositions et activités associatives, le plus souvent culturelles, mais également des mariages.

Le Grand Hôtel
Le Grand Hôtel est un palace dans le style Art Déco, situé sur la place centrale de la station thermale. Le Grand Hôtel est le dernier construit des quatre palaces de la station, en 1930. Il a cessé son activité en 1956. Transformé en résidence en 1970, sa salle-à-manger a été préservée avec sa décoration de 1930.Les cinq grandes baies vitrées de la salle-à manger, à pans coupés typiquement Art Déco, dominent la place principale en face du Casino, des Grands Thermes et du Théâtre. L’endroit est exceptionnel par son emplacement et son charme indéniable.

Les célèbres Grands Thermes de la ville © Ville de Châtel-Guyon
Le Théâtre © Ville de Châtel-Guyon
Une fresque de l'église Sainte-Anne © Creative Commons 3.0/Remi Jouan
Le centre culturel de la Mouniaude © Creative Commons 3.0/Camilleville63
Le Grand Hôtel © Getty/Patrick Busson

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

APPLICATIONS OFFICIELLES