Découvrez les jeux officiels du Tour de France !

Label "Ville à Vélo du Tour de France" : quand les villes changent de braquet

Cette troisième édition porte à 133 le nombre de villes labellisées « Ville à Vélo du Tour de France », dans 8 pays. Ce sont près de 8,7 millions de personnes qui bénéficient concrètement des actions mises en places par les collectivités du Tour de France. Cette année, 25 villes ont présenté leur candidature pour la première fois.
Le jury du label se réjouit de la qualité des dossiers présentés : 30 des 32 villes candidates reçoivent un niveau de labellisation d’au moins deux vélos, saluant ainsi les collectivités ayant une politique de promotion structurée.
La labellisation 2023 s’opère alors que l’opération « Mai à Vélo » bat son plein. Cette opération met en avant les communes de France qui s’impliquent justement dans des opérations favorisant la pratique de la bicyclette.

Depuis 2021, le label « Ville à Vélo du Tour de France » s’appuie sur une approche unique : il permet aux collectivités ayant accueilli au moins une fois le Tour de France ou le Tour de France Femmes avec Zwift, de faire évaluer l’ensemble de la politique de promotion du vélo mise en place sur leur territoire, qu’il soit un moyen de transport du quotidien, une activité de loisir ou une pratique de compétition. Investissement dans les infrastructures, les services, la communication ou encore l’apprentissage du vélo : les dossiers présentés par les 32 villes candidates en 2023 se sont révélés extrêmement complets. Au-delà d’une reconnaissance de la cyclabilité d’une ville, c’est un outil précieux permettant d’identifier des pistes de progression. Cette édition 2023 compte sept renouvellements : Changé, Châteauroux, Cluses, Le Touquet-Paris-Plage, Paris, Roanne, et Tarbes. L’évaluation a permis à Châteauroux (3 vélos), Cluses (3 vélos) et Roanne (3 vélos) de constater que les efforts mis en place depuis 2021 pour rendre leurs villes toujours plus accueillantes pour les cyclistes sont utiles et salués. 

Les plans vélo présentés sont de plus en plus ambitieux et financés, soulignant l’élan des collectivités qui s’investissent comme jamais auparavant dans le développement de la pratique cyclable. Cette troisième édition intègre 25 nouvelles villes labellisées « Ville à Vélo du Tour de France » et porte à 133 le nombre de communes membres du club, dans 8 pays différents. Au total, ce sont près de 8,7 millions de personnes qui bénéficient concrètement des actions mises en places par les collectivités. La promotion 2023 récompense par ailleurs 8 villes de moins de 10 000 habitants, 12 villes moyennes et 12 villes de plus de 40 000 habitants : une diversité à l’image du Tour de France qui met en évidence que la promotion du vélo est l’affaire de tous, à son échelle et selon ses moyens. C’est par exemple le cas de petites communes rurales qui ne manquent pas d’idées et se mobilisent comme Mauriac (1 vélo), ou Collonges-la-Rouge (1 vélo), par ailleurs plus petite collectivité candidate (492 habitants).  

Au tableau d’honneur, le jury consacre les politiques de Bordeaux, Paris et Vitoria-Gasteiz, en leur attribuant la note maximale de quatre vélos. Les villes accueillant cette année le Tour de France et le Tour de France Femmes avec Zwift se sont particulièrement mobilisées avec 22 candidatures : mention spéciale pour le Pays Basque qui fait valoir ses atouts cyclables puisque l’ensemble des villes hôtes du Grand Départ reçoivent un niveau de labellisation d’au moins deux vélos.  

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France : « Le Tour de France se tient aux côtés des collectivités pour la promotion du vélo : c’est le sens du message porté par le Label « Ville à Vélo du Tour de France » et plus globalement par notre programme « L’Avenir à Vélo ». Cette session 2023 a montré l’engagement toujours plus fort des collectivités, qui ont bien conscience de l’enjeu de société porté par la démocratisation de la pratique du vélo. 133 villes labellisées, près de 8,7 millions de personnes directement touchés par les actions mises en place, et ce n’est qu’un début ».  

Clotilde Imbert, directrice de Copenhagenize : « Le label Ville à Vélo s’appuie sur de nombreux critères montrant à quel point développer une politique cyclable repose sur une approche systémique. Par ailleurs, ce label est le seul à faire le lien entre la mobilité cyclable, le cyclotourisme et le vélo sportif, chose importante pour ne pas opposer les différentes pratiques, mais au contraire, se servir de chacune d’elles pour faire en sorte que le vélo se développe dans tous les types de territoire. Pouvoir s'appuyer sur autant de formes de pratique du vélo se révèle être une particularité française qui doit permettre aux collectivités d'accélérer leurs politiques publiques. Cette année encore, le label présente quelques villes exemplaires, mais aussi des engagements politiques sincères dont les actions qui doivent encore se concrétiser pour que les voiries et les habitudes de mobilité des habitants se transforment. »  

Niveaux de labellisation des villes candidates pour la session d’attribution de 2023 :

  • Labellisation 1 vélo : Mauriac,  Collonges-la-Rouge.
  • Labellisation 2 vélos : Amorebieta-Etxano (Espagne), Bayonne, Belleville-en-Beaujolais, Bilbao (Espagne), Changé, Cluses, Compiègne, Cork City (Irlande), Issoire, La Salle-les-Alpes, Laon, Laruns, Le Touquet-Paris-Plage, Mont-de-Marsan, Moulins, Passy, Saumur, Tarbes.
  • Labellisation 3 vélos :  Aigle (Suisse), Annemasse, Bourg-en-Bresse, Châteauroux, Clermont-Ferrand, Combloux, Donostia-Saint-Sébastien (Espagne), Les Gets, Roanne.
  • Labellisation 4 vélos :  Bordeaux, Paris, Vitoria-Gasteiz (Espagne).  

La composition du jury du label « Ville à Vélo du Tour de France  » :
Christian Prudhomme, directeur du Tour de France ; Émilie Defay, rédactrice en chef adjointe à France Bleu Paris ; Jean Ghedira, directeur de la communication, sponsoring et secrétariat général de LCL ; David Lazarus, maire de Chambly et président du groupe de travail « Sports » de l’Association des Maires de France ; Olivier Schneider, président de la FUB ; Karine Bozzacchi, responsable RSE du Tour de France. 

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

colonne droite  - fantasy fr
CLUB - COLONNE DROITE
APP MOBILE - FR