LES CANDIDATURES 2023 DU "LABEL "VILLE À VÉLO" SONT OUVERTES

Vingegaard, au sommet

Tour de France 2022 | Étape 11 | Albertville > Col du Granon Serre Chevalier

Pour le retour du Tour de France au col du Granon, la première grande étape de montagne a donné lieu à une bataille royale entre les deux premiers de l’édition 2021. L’équipe Jumbo-Visma a mis en place une stratégie de harcèlement du Maillot Jaune débutée dès la montée au col de Télégraphe, qui s’est poursuivie dans l’ascension au col du Galibier et a trouvé son aboutissement dans la redoutable ascension finale.

C’est dans les cinq derniers kilomètres que Tadej Pogacar a cédé aux assauts de Jonas Vingegaard, qui est allé chercher sa première victoire sur le Tour de France en même temps qu’il dépossédait son grand rival du Maillot Jaune.

Le grimpeur danois prend les commandes de la course, qu’il domine maintenant avec 2’16’’ d’avance sur Romain Bardet (3e de l’étape), et 2’22’’ sur Tadej Pogacar, relégué à la 3e marche du podium après une sévère déroute en fin de course.

Résumé d'étape - Étape 11 - #TDF2022

20 coureurs dans l’échappée
Le peloton est au complet au départ d’Albertville avec 161 coureurs. Le sprint intermédiaire placé en début d’étape incite Wout van Aert (Jumbo-Visma) à jaillir du peloton dès le kilomètre zéro, immédiatement suivi de Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck). Le maillot vert parvient avec son acolyte à ce premier objectif avec 40’’ d’avance sur le peloton (km 16,5), d’où sortent de nombreux contre-attaquants désireux de les rejoindre. C’est au km 31 que le groupe atteint ainsi son volume maximal de 20 coureurs, avec Laporte, Van Aert (Jumbo-Visma), Chérel (AG2R-Citroën), Politt, Schachmann (Bora-Hansgrohe), Bagioli, Cattaneo (Quick Step-Alpha Vinyl), Geschke, Izagirre (Cofidis), Gradek, Teuns (Bahrain Victorious), Van der Poel, Van Keirsbulck (Ampecin-Deceuninck), Rutsch (EF Education Easypost), Barguil (Arkea-Samsic), Pedersen, Gallopin (Trek-Segafredo), Bodnar, Latour (TotalEnergies) et Neilands (Israel Premier Tech).

Jumbo-Visma déclenche les hostilités
La sélection à l’avant de la course débute dès la montée au col du Télégraphe, où Pierre Latour passe en tête tandis que Chérel, Barguil, Van Aert et Geschke sont encore dans le coup. C’est également dans cette ascension que les Jumbo-Visma déclenchent les hostilités à 4 km du sommet, l’écart atteignant alors 9 minutes avec la tête de course. La formation néerlandaise réduit quasi-immédiatement le peloton des favoris à une trentaine d’éléments. Les intentions de harcèlement du Maiilot Jaune sont manifestes du côté de Roglic et Vingegaard, qui multiplient les attaques. Et ce travail se poursuit dès la courte descente sur Valloire (km 88,3), où les acteurs de cet échelon de la course se retrouvent très souvent à 4 : Pogacar et Vingegaard en confrontation directe, accompagnés par intermittence de Bardet et G.Thomas.

Barguil seul en tête au Galibier
La bataille s’intensifie entre les favoris de la course dans la montée au Galibier, pendant que Warren Barguil parvient à s’isoler à l’avant de la course, à 9 km du sommet. Son effort lui permet de basculer en tête avec 50’’ d’avance sur Simon Geschke et 1’25’’ sur Pierre Latour. Pendant ce temps, les attaques se succèdent pendant la montée, essentiellement autour d’un échange de coups entre Vingegaard et Pogacar. Mais dans la plongée sur le Monêtier-les-Bains, un groupe plus conséquent se reforme avec Pogacar, Vingegaard, Kruijswijk, Kuss, Thomas, Yates, Bardet, Quintana et Lutsenko.   

Pogacar en déroute
En entrant dans l’ascension finale, Warren Barguil bénéficie d’une avance de 1’40’’ sur Simon Geschke et 4’55’’ sur le groupe Maillot Jaune.  Il parvient à rouler en solo jusqu’à 5 kilomètres de l’arrivée, lorsqu’il est rejoint par son coéquipier qui essaie à son tour de partir à l’assaut du Granon. Mais derrière eux, les débats font rage. Romain Bardet tente une sortie à 5,5 km du sommet et parvient à lâcher les autres membres de l’élite restreinte. Mais immédiatement après lui, Jonas Vingegaard place une accélération qui laisse le Maillot Jaune cette fois-ci sans capacité de réaction. Le coureur Danois dépasse alors Bardet, puis Quintana et s’envole en solitaire vers une première victoire d’étape. Il creuse un écart suffisant sur Tadej Pogacar, qui se retrouve même en déroute dans les derniers kilomètres et ne prend que la 7e place de l’étape, à 2’51’’. Le podium du jour est complété par Nairo Quintana et Romain Bardet.

13/07/2022 - Tour de France 2022 - Etape 11 - Albertville / Col du Granon Serre Chevalier (151,7km) - VINGEGAARD Jonas (JUMBO - VISMA) - Vainqueur de l'étape
13/07/2022 - Tour de France 2022 - Etape 11 - Albertville / Col du Granon Serre Chevalier (151,7km) - VINGEGAARD Jonas (JUMBO - VISMA) - Vainqueur de l'étape © A.S.O./Charly Lopez

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

CLUB - COLONNE DROITE