Slovénie à tous les étages

Les étapes de traversée des Landes s’achèvent historiquement par des sprints, mais le Tour 2021 sourit bien plus que ses prédécesseurs à des échappés solitaires. C’est sur un scénario mouvementé que s’est formé le groupe d’attaque du jour, atteignant son volume de 20 coureurs plus de 70 kilomètres après avoir quitté Mourenx. Parmi eux, Matej Mohoric a été le plus puissant et le plus inspiré pour quitter ses compagnons de route à 26 kilomètres du but. Sur le modèle de sa victoire au Creusot pour la plus longue étape du Tour, il a tenu en respect ses poursuivants pour finir en solitaire et s’adjuger un deuxième succès. Il s’agit de la 5e étape remportée par un Slovène cette année, les autres étant signées du patron de la course Tadej Pogacar, qui a rejoint Libourne sans difficulté au sein du peloton. C’est aussi la 9e étape remportée en solitaire par un coureur issu d’une échappée.

Résumé d'étape - Étape 19 - #TDF2021

Chute au km 2
Après les forfaits de Michael Woods (Israel-Start Up Nation) et de Miguel Angel Lopez (Movistar), 142 coureurs prennent le départ de Mourenx. Une chute perturbe au km 2 les premiers mouvements, mais un groupe de 5 coureurs se détache tout de même au km 3 avec Franck Bonnamour (B&B-KTM), Julien Bernard (Trek-Segafredo), Jonas Rutsch (Ef-Nippo), Georg Zimmermann (Intermarché-Wanty Gobert) et Simon Clarke (Qhubeka-Nexthash), rejoints au km 9 par Matej Mohoric (Bahrain Victorious). Cette première version de l’échappée du jour obtient un écart maximal de 4’20’’ au km 17, dont il reste encore 3’40’’ au passage au sprint intermédiaire de Saint-Sever (km 54,1).

20 coureurs à l’avant
A ce stade, c’est essentiellement la formation Alpecin-Fenix qui maintient à distance raisonnable les 6 hommes de tête. Mais des mouvements de contre-attaque se dessinent dès le kilomètre 58, avec par exemple Kwiatkowski et Skujins intéressés. C’est finalement au km 71 que sort un groupe volumineux de 20 coureurs, dont 6 se relèvent pour laisser l’aventure se poursuivre avec Mike Teunissen (Jumbo-Visma), Jasper Stuyven, Dylan Theuns (Trek-Segafredo), Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step), Nils Politt (Bora-Hansgrohe), Christophe Laporte (Cofidis), Sylvan Dillier (Alpecin-Fenix), Michael Valgren (EF-Nippo), Elie Gesbert (Arkea-Samsic), Casper Pedersen (DSM), Bren Van Moer (Lotto-Soudal), Max Walscheid (Qhubeka-Nexthash) et Anthony Turgis (TotalEnergies). Les 20 coureurs ainsi réunis se détachent et évoluent sans menace de la part du peloton. L’écart en leur faveur franchit la barre des 10 minutes en approchant des 50 derniers kilomètres de course.

Mohoric, un nouveau raid solitaire
Les hostilités sont déclenchées à 43 kilomètres de l’arrivée par Ballerini, puis un peu plus loin (37 km) par Rutsch en association avec Bonnamour et Gesbert. Mais c’est Matej Mohoric qui s’isole significativement à 26 kilomètres de Libourne. Il se bâtit un avantage de 40’’ sur le groupe de poursuite qui se décompose et ne comprend plus que 9 coureurs en entrant dans les 10 derniers kilomètres. 5 kilomètres plus loin, sa marge a enflé à une minute. C’est suffisant pour envisager sereinement le final et s’imposer pour la deuxième fois en solitaire sur les routes du Tour de France.

© A.S.O.
A.S.O./Pauline Ballet
A.S.O./Pauline Ballet © A.S.O./Pauline Ballet
16/07/2021 – Tour de France 2021 – Etape 19 – Mourenx / Libourne (207 km)
16/07/2021 – Tour de France 2021 – Etape 19 – Mourenx / Libourne (207 km) © A.S.O./Pauline Ballet

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

CLUB - COLONNE DROITE