29/08 > 20/09/2020

Pogacar-Roglic : 2-1

Le défi du Grand Colombier, pour la première fois utilisé comme ligne d’arrivée du Tour de France, a donné lieu à un combat de chefs. L’enchaînement des trois ascensions de la Selle de Fromentel, du col de la Biche et du Grand Colombier pour finir a placé les uns et les autres devant leurs limites physiques respectives. Le tenant du titre Egan Bernal a dégringolé dans le classement général (13e) en perdant 7’21’’ sur cette étape et voit ses espoirs de podium anéantis, tout comme Nairo Quintana qui pointe maintenant en 9e position à 5’08’’ du leader. À l’avant, la victoire s’est jouée entre les deux hommes en forme du moment. Dans les derniers mètres, Tadej Pogacar a sprinté pour battre son aîné slovène Primoz Roglic et remporter sa deuxième étape sur le Tour 2020. Son gain de 4’’ grâce aux bonifications ne lui permet toutefois pas de menacer le Maillot Jaune avant la deuxième journée de repos. Mais il restera des occasions jusqu’à Paris…

Abandon de Sergio Higuita
Le peloton part de Lyon avec 157 coureurs, dont de nombreux volontaires pour une échappée dès les premiers kilomètres. Les désirs des attaquants sont en partie contrariés par la bataille qui fait rage entre Peter Sagan et Sam Bennett pour le maillot vert, en particulier avec la perspective du sprint intermédiaire situé au km 58. Dans cette entame animée, Sergio Higuita chute au km 14, repart rapidement mais se trouve contraint à renoncer quelques kilomètres plus loin. À l’avant de la course, Michael Gogl (NTT) parvient au km 27,5 à lancer un mouvement avec Kévin Ledanois (Arkéa-Samsic), Simon Geschke (CCC Team), Niccolo Bonifazio (Total Direct Energie) et Pierre Rolland (B&B Vital Concept), qui reçoivent ensuite le renfort de Matteo Trentin (CCC Team), Jesus Herrada (Cofidis), Marco Marcato (UAE Emirates), Niccolo Bonifazio (Total Direct Energie).

Gogl en solo
Les huit coureurs de l’échappée sont contraints de rouler à une allure élevée pour distancer le peloton : ils parcourent 53,5 kilomètres dans la première heure. Le sprint intermédiaire, que le peloton atteint avec 3’ de retard, permet à Sam Bennett d’augmenter de deux points son avantage sur Peter Sagan.  Les attaquants bénéficient ensuite d’une relative liberté jusqu’aux premières pentes menant à la Selle de Fromentel, où leur avantage maximal est enregistré à 4’35’’. À mi-ascension (km 106), Geschke est le premier à accélérer et fait exploser le groupe. Il n’est suivi que par Rolland et Herrada, puis Gogl se débat pour rejoindre la tête immédiatement avant la bascule. Non content d’avoir fourni cet effort, l’Autrichien insiste dans la descente et parvient à se détacher jusqu’à entrer dans la montée au col de la Biche avec 40’’ d’avance.

Rolland repris à 13 km de l’arrivée
Dans cette deuxième ascension classée de la journée, Gogl commence par progresser mais voit ensuite Pierre Rolland revenir sur lui à 2 km du col. Derrière eux, le travail d’essorage du peloton a bel et bien débuté pour les Jumbo-Visma, qui réduisent le groupe à une grosse trentaine de coureurs dans un premier temps. En tête de course, le trio Herrada-Gogl-Rolland se reforme momentanément dans la plongée sur Culoz, mais c’est finalement un duo Gogl-Rolland qui se présente dans l’ascension finale avec 1’30’’ d’avance sur le groupe Maillot Jaune. Rolland s’isole rapidement dans les premières pentes, mais ne résiste que jusqu’à 13 km de l’arrivée, où se trouvent les portions les plus raides.

Bernal en déroute
C’est exactement au même moment que le train imposé par Wout van Aert fait céder Egan Bernal en même temps que Nairo Quintana. Le travail de sélection aboutit à 5 km de l’arrivée à une élite de 12 coureurs avec Primoz Roglic, Tom Dumoulin, Sepp Kuss (Jumbo-Visma), Mikel Landa, Pello Bilbao (Bahrain-McLaren), Rigoberto Urán (EF Education First), Enric Mas, Alejandro Valverde (Movistar Team), Richie Porte (Trek-Segafredo), Tadej Pogačar (UAE Team Emirates), Miguel Ángel López (Astana Pro Team) et Adam Yates (Mitchelton-Scott). Le Maillot Jaune déclenche les hostilités à 600m de la ligne mais ne parvient pas à décrocher Lopez, Porte et Pogacar. Surtout, son jeune compatriote parvient dans les 100 derniers mètres à régler ce petit groupe pour aller chercher sa deuxième étape sur le Tour de France.

#TDF2020 - Étape 15 - Résumé d'étape

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Vainqueurs Etapes TDF 2020 - FR
FR - Newsletter - Colonne