29/08 > 20/09/2020

Sommet (1 531 m) du massif du Jura dans l’Ain (01)

Arrivée inédite,  site visité à 4 reprises en cours d’étape

Population : 33 840 hab. dans la Communauté de Communes Bugey Sud (43 communes), 21 000 hab. dans la Communauté de Communes Usses et Rhône interdépartementale (26 communes dont 23 en Haute-Savoie et 3 dans l’Ain : Anglefort – Corbonod – Seyssel)

Personnalités : à Culoz : les frères Henri et Léon Serpollet (pionniers de l’automobile), Gertrude Stein (écrivaine américaine), Henri Dunant (fondateur de la Croix Rouge, 1er prix Nobel de la paix), Christophe Lemaitre (athlétisme)

Spécialités : Diots au marc du Bugey, truffe du Bugey, salé (tarte aux noix et à l’oignon). Fromages (Tome de Belley, Pavé d’Affinois, Comté à Arvière-en-Valromey). Tarte au sucre. Vins du Bugey (AOC), liqueurs de plantes de la distillerie Kario, vins de Seyssel AOP (Altesse « Roussette » et Molette), AOP Roussette de Savoie cru Frangy.

Festivals : Fêtes des fours « banaux » (anciens fours à pain datant du Moyen-Age et de la renaissance), Fête de la neige (janvier, domaine nordique de Sur-Lyand/Grand Colombier), Foire de Seyssel (1er mai et 11 novembre),  L’été au château de Clermont (concerts et spectacles), Festi’Rhône (juillet, animations autour du Rhône), Nomade Reggae Festival (août), Entretiens de Belley (octobre, manifestation gastronomique), Fascinant week-end (octobre, œnologie)

Sport : domaine nordique de Sur-Lyand/Grand Colombier (17 km de pistes de ski de fond, 30 km d’itinéraires raquettes, luge, etc.).

Événements : Rando des lacs  du Bugey (avril), Trail du Grand Colombier (juin), L’Ain Bugey Valromey Tour (juillet, cyclisme juniors), Oocup (juillet, course internationale d’orientation sur le Plateau de Retord), Festival Bugey-Vous (août), Tour de l’Ain (août, cyclisme), Journées cyclo du Grand Colombier (juin-septembre).

Cyclisme : L’Ain, 1er département pour l’organisation de courses cyclistes.

Clubs cyclistes : Union Cycliste Culoz Belley (UCCB), Union Cycliste Seyssel Frangy, Confrérie des Fêlés du Colombier

Economie : industrie, agroalimentaire, élevage, laiterie, tannerie, tourisme vert

Labels : pour les 2 territoires : Accueil Vélo, Vignobles & Découvertes. Bugey Sud : labellisé « Territoire Vélo » par la Fédération Française de Cyclotourisme. Labellisation Saveurs de l’Ain pour de nombreux produits locaux de qualité

Sites web / FB / Twitter / Insta : www.bugeysud-tourisme.fr / www.ccbugeysud.com / www.hautrhone-tourisme.fr / www.usses-et-rhone.fr / www.tourdefrance-ain.fr / www.ain-tourisme.com / www.facebook.com/BugeySud/ / www.instagram.com/bugeysudtourisme/ / twitter.com/Departement_AIN / www.instagram.com/ain.le.departement/ / www.facebook.com/Departement01/

Vue aérienne des rives de Saône © Muriel Chaulet
Musée des Confluences © Muriel Chaulet
L'Ile Barbe © Muriel Chaulet
La fontaine Jacobins lors du Festival des Roses © Muriel Chaulet
Tour de France 2020 - Ain

LE GRAND COLOMBIER ET LE CYCLISME

Abordé pour la première fois par le Tour de France en 2012, après avoir été pendant longtemps la difficulté majeure du Tour de l’Ain, le Grand Colombier est en passe de devenir l’une des montées classiques de la Grande Boucle, un statut que cette première arrivée au sommet devrait encore réaffirmer. Considéré comme l’un des cols les plus difficiles de France, il fut franchi en tête par Thomas Voeckler en 2012, par Rafal Majka en 2016, et enfin par Warren Barguil en 2017. Culminant à 1 501 mètres, il a donc la particularité d’avoir toujours sacré le futur vainqueur du maillot à pois. Cinq étapes du Tour de l’Ain se sont achevées au sommet du Grand Colombier, les deux dernières étant remportées par Thibaut Pinot, en 2011 et en 2019. Une première avait eu lieu en 1980 dans le Tour de l’Avenir, où s’était imposé la légende russe Sergei Soukhoroutchenkov.

Sandy Casar et Thomas Voeckler lors de l'ascension du Grand Colombier du Tour de France 2012 © Presse Sports/Yuzuru Sunada
Sergueï Soukhoroutchenkov lors du Tour de l'Avenir de 1978 © Presse Sports
La route sinueuse du Grand Colombier © CC Bugey Sud/Laurent Madelon

À VOIR

Le Grand Colombier
Point culminant du Bugey (1531 m) situé au sud de la chaîne de montagnes du Jura, le massif du Grand Colombier offre de nombreux circuits de randonnée pédestre balisés, circuits VTT (GTJ) et une vue panoramique sur la chaîne des Alpes, le Mont Blanc, le lac du Bourget, le Rhône et le Bugey. Il existe deux tables d’orientation : le Fenestrez à 1 150 m d’altitude (depuis Culoz, suivez la RD120 puis au carrefour de la Sapette, prenez la D120b sur la gauche) et La Croix à 1 525 m d’altitude. Il est possible de traverser le massif en voiture, en suivant la D120, à partir de Culoz (la montée y est particulièrement spectaculaire), d’Anglefort, de Virieu-le-Petit ou de Lochieu.

Château de Montvéran
A l’entrée de la ville de Culoz, domine fièrement le château de Montvéran, bijou d’architecture du XIVe siècle qui a abrité de nombreux personnages célèbres au cours des siècles. Construit en 1316 par Pierre de Luyrieu, le château est resté le même depuis son origine, à l'exception des tours restaurées dans un style romantique après la Révolution. Il a abrité en ses murs plusieurs personnes illustres : le connétable de Bourbon s'y réfugia à sa sortie du Royaume de France, les frères Serpollet y travaillèrent avec leur père avant de devenir les précurseurs de l'automobile, Serge Prokofiev choisit en 1929 ce cadre qui favorisa son inspiration selon ses proches, Henriette d'Angeville -qui gravit le Mont Blanc en 1838- était également parmi les habitués de Montvéran.

Maison du patrimoine (à Culoz)
Dans une bâtisse du XIVe siècle, on découvre le passé de Culoz depuis l'époque mésolithique jusqu’à la CIAT (entreprise industrielle de ventilation et chauffage) en passant par ses personnages célèbres (les frères Serpollet, Henry Dunant, etc.)

Musée départemental du Bugey-Valromey (à Lochieu)
Il présente la vie quotidienne en Bugey-Valromey, depuis le XIIIe siècle jusqu'à nos jours. Plus de 3 000 objets illustrent les aspects traditionnels d'une société économiquement tournée vers la production laitière, le travail du bois et de la pierre.

Chartreuse d'Arvières
Au cœur de la forêt domaniale d'Arvières, se trouvent les ruines de la Chartreuse d'Arvières, septième de l'ordre, fondée par saint Arthaud au XIIe siècle, classée au registre des monuments historiques depuis 1995. Ce site, situé à 1 200 m d’altitude, correspond bien au « désert cartusien », isolé, difficile d’accès, asile privilégié pour la vie contemplative. Depuis 1994, l'Association des Amis du Jardin d'Arvières a créé, à l'emplacement de l'ancien potager de l'Abbaye, un jardin ethno-botanique qui rassemble une collection de plantes cultivées depuis le néolithique jusqu'au XVe siècle.

Grand Colombier, vue aérienne sur Usses et Rhône © CC Bugey Sud/Laurent Madelon
Croix du Colombier, vue aérienne sur la Savoie et la Haute-Savoie © CC Bugey Sud/Laurent Madelon
Le Château de Montvéran © Creative Commons 3.0/Delorme
Le Musée Départemental du Bugey-Valromey à Lochieu © Pierre Tribhou
La Maison du Patrimoine de Culoz © Ville de Culoz

À MANGER

Salé aux noix du Bugey

Ingrédients : une pâte à pain, des oignons, des noix. Sel. Poivre. Huile de noix
Etalez une pâte à pain sur une plaque en tôle où vous disposerez un mélange d’oignons coupés en rondelles, de noix finement hachées. Rajoutez du sel, du poivre et arrosez le tout d’huile de noix. Faire cuire à four chaud 40 minutes en faisant attention de ne pas laisser la garniture sécher.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

APPLICATIONS OFFICIELLES