Soren Kragh Andersen : « Je ne voyais pas comment les battre »

« Je dois dire que dans les derniers kilomètres, je criais parce que je n’y croyais pas. Gagner deux étapes sur le même Tour de France, c’est incroyable. Je suis sans voix. Quand j’ai vu les coureurs qui étaient dans le groupe d’attaque, je me suis rendu compte que je roulais avec les meilleurs du monde pour ce genre de courses. Je ne voyais pas comment les battre, et en plus j’étais à la limite. Puis ensuite je me suis rendu compte que si je creusais un petit écart, ça pourrait me permettre d’insister davantage. Et c’est ce qui s’est passé. C’est un souvenir que je vais garder pour toute ma vie ».

Pauline Ballet
Pauline Ballet © Pauline Ballet

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

CLUB - COLONNE DROITE