Caleb Ewan : « Je ne voulais pas sortir trop tôt »

« C’était très nerveux et très serré, surtout dans les 3 derniers kilomètres. Avec ce vent de face, je ne voulais pas sortir et attaquer trop tôt. Je me suis replacé en retrait et j’ai attendu le bon moment pour trouver la bonne ouverture et faire la différence… et ça a marché. J’étais assez déçu par mon sprint d’hier alors je voulais récompenser mes coéquipiers pour tout le travail qu’ils font pour moi.
Parfois on sent tout de suite quand on a gagné. J’ai vraiment jeté mon vélo parce que je voyais que ce serait serré… jusqu’à ce que je connaisse le résultat de la photo-finish. Après la première étape, on en veut forcément une deuxième et ensuite, je vise le sprint de Paris. Pour cela il faut que j’arrive à passer les montagnes. »

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

FR - Newsletter - Colonne