26/06 > 18/07/2021

Fabien Grellier : « Il fallait faire le meilleur sprint possible »

« On savait qu’il y avait des risques d’orages et on avait les boyaux adaptés. Mais il pleut tellement rarement dans la région que la route devient vite glissante. Je suis tombé à la fin de l’étape, mais il n’y a pas de gros bobos. On sait que sur le Tour de France le maillot à pois c’est quelque chose d’énorme, il y a une réelle fierté à le porter. Alors c’est avec cet objectif que je suis allé dans l’échappée. Sur la fin, il fallait faire le meilleur sprint possible pour terminer devant Schär, alors je me suis forcé parce que ce n’est pas vraiment mon truc. Je n’ai su que j’étais devant lui que 5 minutes plus tard, c’était une super bonne nouvelle. C’est une journée qui se termine bien ».

© A.S.O./A.Broadway

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

FR - Newsletter - Colonne