Découvrez les jeux officiels du Tour de France !

Pantano, la Colombie qui gagne

Tour de France 2016 | Étape 15 | Bourg-en-Bresse > Culoz

Gallopin a essayé
184 coureurs se réunissent à Bourg-en-Bresse, sans Jens Debusschere, victime de blessures multiples après une chute dans le final d'hier. Les candidats à l'échappée sont nombreux en début d'étape : Peter Sagan se montre toujours aussi remuant, mais la première sortie est signée Tony Gallopin, repris par le peloton au km 17. Dans le kilomètre suivant, Rafal Majka attaque pour anticiper la montée au col du Berthiand (km 23), où il passe en tête en compagnie d'Ilnur Zakarin… mais avec un groupe de 28 coureurs à leurs trousses. C'est d'ailleurs au km 28 que la jonction aboutit à la formation d'un groupe imposant de 30 coureurs : J.Izaguirre, Oliveira (Movistar), Nibali, Kangert (Astana), Majka (Tinkoff), Pozzovivo, Vuillermoz (AG2R), G.Bennett (Lotto-Jumbo), Zubeldia (Trek), Clement, Coppel, Pantano (IAM), Rolland, Slagter, Van Baarle (Cannondale), Pauwels (Dimension Data), T.Dumoulin (Giant), Morabito, Reichenbach (FDJ), Huzarski (Bora), Losada, Zakarin (Katusha), Durasek, Grmay, Polanc (Lampre), Sicard, Voeckler (Direct Energie), Alaphilippe (Etixx), Navarro (Cofidis) et Plaza (Orica).

Attaque solitaire de Dumoulin
L'échappée est mise à profit par Rafal Majka pour reprendre la tête du classement des grimpeurs dès le franchissement du Col du Sappel (km 52), l'écart avec le peloton montant dans un premier temps jusqu'à 7' au km 83. Malgré cette situation avantageuse, le volume du groupe incite les attaquants à passer à l'action. Dylan Van Baarle déclenche les hostilités au ravitaillement (km 87), mais il est rejoint et déposé par une attaque solitaire de Tom Dumoulin à 70 km de l'arrivée. Derrière le vainqueur des étapes d'Arcalis et du Pont-d'Arc, un trio se rapproche avec Nibali, Pozzovivo et Pantano. C'est donc un quatuor de tête qui se forme à 62 km de l'arrivée, immédiatement avant l'ascension du Grand Colombier. Une recomposition se joue très vite puisqu'à mi-pente, 12 des 30 coureurs roulent en tête. Parmi eux, Rafal Majka et Ilnur Zakarin se retrouvent en duo à 5 kilomètres du sommet. Ils basculent avec une trentaine de secondes d'avance sur Alaphilippe et Pantano, qui effectuent la jonction dans la première plongée sur Culoz.

Pantano revient sur Majka dans la descente
Le coureur d'Etixx perd sa place en tête sur un incident mécanique, pendant que Zakarin lâche du terrain dans la descente. C'est donc le duo Majka-Pantano qui se détache et rentre dans les 25 derniers kilomètres avec 50'' d'avance. Le grimpeur polonais s'y prend à deux reprises pour parvenir à lâcher son partenaire dans les Lacets du  Grand Colombier, précisément à 18,5 km de l'arrivée. Il parvient à creuser un écart de 30'' mais subit le retour dans la descente de son rival colombien. Le duo doit se défendre contre un éventuel retour de Vuillermoz et Reichenbach, qui passent sous la Flamme Rouge avec 13'' de retard. Au sprint, Jarlinson Pantano remporte son duel avec Rafal Majka pour remporter sa première étape sur le Tour de France.       

Bardet fait sauter TVG
Derrière la bataille pour l'étape, le peloton est emmené par l'équipe Astana, qui réduit à une vingtaine de coureurs le groupe des favoris au sommet du Grand Colombier, franchi avec 7'45'' de retard sur Majka et Zakarin. Dans la dernière ascension, une offensive d'Aru puis de Valverde secoue ce mini-peloton, mais il reste toujours une quinzaine de coureurs à 2 km du sommet, où Romain Bardet tente une attaque. Elle a le mérite de distancer Tejay van Garderen, mais le leader d'AG2R est repris à la bascule par les coureurs de Sky. Dans la descente puis sur la partie plane, Bardet insiste pour s'assurer un gain de temps substantiel sur Van Garderen, qu'il dépasse au classement général.     

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

colonne droite  - fantasy fr
CLUB - COLONNE DROITE
APP MOBILE - FR