Découvrez les jeux officiels du Tour de France !

Le grand retour de Kittel

Tour de France 2016 | Étape 4 | Saumur > Limoges

Première bataille pour l'échappée

Au lendemain du long numéro solitaire d'Armindo Fonseca (Fortuneo-Vital Concept), les candidats à l'échappée étaient bien plus nombreux mercredi parmi les 198 coureurs toujours présents en course. Partis dans un premier coup au km 18, Andreas Schillinger (Bora-Argon18) et Markel Irizar (Trek-Segafredo) ont ensuite été rejoints par Alexis Gougeard (AG2R-La Mondiale) et Oliver Naesen (IAM Cycling). Après 35 kilomètres, leur avance atteignait les 3'50.

Longue journée, rythme intense

Sur l'étape la plus longue du Tour, taillée pour les sprinteurs, il n'était pas question de laisser la victoire à ces audacieux. Natnael Berhane (Dimension Data) s'est rapidement vu confier la conduite du peloton pour maintenir l'écart autour de 5 minutes. Les hommes de tête évoluaient pourtant à un rythme élevé, avec 42,3 km/h de moyenne sur les trois premières de course. Sylvain Chavanel (Direct Energie) pouvait lui profiter du passage dans sa ville natale de Châtellerault (km 75.5) pour saluer ses proches.

Coquard y croyait

Entrées en action très tôt, les équipes de sprinteurs n'ont jamais relâché leur emprise sur la course. Au point de ramener l'écart sous les 2 minutes à 90 kilomètres de Limoges. Alexis Gougeard est le premier repris par le peloton, à 30 kilomètres de l'arrivée. Schillinger, Naesen et Irizar résisteront une vingtaine de kilomètres supplémentaires avant de céder le devant de la scène aux sprinteurs, sous l'impulsion notamment de l'équipe Direct Energie. Malheureusement pour la formation vendéenne, Kittel était là pour frustrer Coquard.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

colonne droite  - fantasy fr
CLUB - COLONNE DROITE
APP MOBILE - FR