Concours "Ma Ville en Jaune"

Cette année, le Tour de France et son partenaire LCL mettent à l’honneur le Maillot Jaune à travers un concours entre les 8 villes-étapes du Grand Départ 2021.

Ville étape pour la 3e fois
Station de montagne de Savoie

Population : 2 400 hab. (Tignards, Tignardes), et 16 153 hab. pour les 8 communes de la Communauté de Communes de Haute-Tarentaise
Personnalités : Guerlain Chicherit (quadruple champion du monde de ski free ride, pilote automobile vainqueur de la coupe du monde de rallye raid en 2009), Johan Clarey (vice-champion du monde de super G 2019), Tiffany Gauthier, Laura Gauché (skieuses), Henri Authier (ski acrobatique)
Spécialités : persillé de Tignes (fromage), Dentelle.
Sport : épreuves de ski artistique des JO d’Albertville, organisation des Jeux Paralympiques (1992), Championnats du Monde de ski artistique et acrobatique (1986), Open d’athlétisme (janvier), La Reprise (ski de randonnée), Etoiles du Sport (rencontres entre des espoirs et des champions du sport français), Yéti Race (course à pied avec obstacles dans la neige), le Printemps du ski (course de caisse à savon sur neige, avril), Black Shoes (rassemblement et fête autour du télémark, avril), Tignes Val d’Isère E-bike Festival (juillet), Tignes Trail (août), Championnats britannique de ski alpin, site d’entrainement d’équipes professionnelles (Montpellier Rugby, Grenoble Rugby, Le Lou Rugby, Gloucester Rugby, équipe de France de Football, Olympique Lyonnais hommes et femmes, équipes cycliste : Groupama FDJ, Jumbo Visma, Cofidis…).
Clubs Cyclistes : Vélo Club de Tignes.
Economie : Ville touristique, station de sports d’hiver et d’été (27 000 lits touristiques), domaine skiable Jean-Claude Killy (300 km de pistes, 75 remontées mécaniques, 900 canons à neige). Barrage EDF.
Festivals : Nouvel An pop-rock (janvier, dance-floor en altitude, 25 000 personnes), European Snow Pride and Gay Pride (mars), Live In Tignes by Francofolies (avril, concerts gratuits sur les pistes), Music Alp (juillet, académie internationale de musique classique), Fête du Lac (août), Fête de la Montagne (août, fête agricole), salon des vins…
Labels : Qualité tourisme / Ville active et sportive / Green Globe (éco-responsabilité des stations) / Label Famille Plus / Ville fleurie 2 fleurs
Sites web / Réseaux sociaux : www.tignes.net / www.mairie-tignes.fr/ www.facebook.com/tignes.france/ / twitter.com/tignesofficiel/ / www.instagram.com/tignesofficiel/ / www.youtube.com/user/tignes / www.snapchat.com/add/tignes / fr.linkedin.com/company/tignes-developpement / # TDFTignes / #Tignes / #Tignaddict

Vue panoramique Lac du Chevril et barrage © Andy Parant
Lacs du Chardonnet au premier plan, aiguille de la Grande Sassière en arrière-plan © Andy Parant
L'Aiguille Percée et le glacier de la Grande Motte et Grande Casse © Andy Parant

TIGNES AUJOURD’HUI



Une porte ouverte sur le Parc National de la Vanoise

C’est un cadre exceptionnel, entre lacs, glaciers et sommets mythiques, qui attend les amateurs de sports outdoor ! Traileurs aguerris ou randonneurs en famille sont à leur aise sur les sentiers balisés du Parc national de la Vanoise, qu’il s’agisse d’avaler du dénivelé, de guetter les chamois et bouquetins les jumelles vissées aux yeux, ou tout simplement de savourer une tarte à la myrtille dans l’un des refuges accessibles depuis le cœur de la station.

Altitude Expériences : le vertige des sommets
Une expérience privilégiée consiste à monter sur le toit-terrasse du téléphérique de la Grande Motte (accessible uniquement en été), et profiter d’une vue à 360° sur un panorama exceptionnel à plus de 3000 m d’altitude. L’un des plus beaux des Alpes françaises, avec la vue sur le Mont Pourri, les crêtes de la Grande Sassière, la Grande Casse (point culminant de la Vanoise : 3.856 m) ou encore la chaîne magistrale du Mont Blanc à l’horizon. Un audioguide enrichit cette expérience.


Parc National de la Vanoise © Getty/Beboy_ltd
Téléphérique de la Grande Motte avec toit-terrasse © Stef Candé

TIGNES ET LE CYCLISME


Le Tour de France se devait de revenir à Tignes après l’étape tronquée de 2019, où une pluie torrentielle et un glissement de terrain avaient empêché les coureurs de gagner à vélo la station de la Tarentaise. Ce jour-là, sur la route de Val d’Isère, le peloton avait été contraint de mettre pied à terre, mais Egan Bernal, à l’attaque dans l’Iseran, s’était emparé du Maillot Jaune qu’il allait emmener jusqu’à Paris le surlendemain. C’est également dans cette étape vers Tignes, l’une des plus mouvementées de l’histoire récente de la Grande Boucle, que Thibaut Pinot, genou douloureux, avait été contraint à l’abandon.
En conséquence, une seule arrivée du Tour s’est vraiment jouée à Tignes, en 2007. La station a entre-temps accueilli le Tour de l’Avenir avec deux arrivées en 2016 et en 2018. En 2016, la victoire d’étape était revenue au Breton David Gaudu, qui y avait largement bâti sa victoire finale au classement général. En 2018, l’étape était revenue à l’Espagnol Fernando Barcelo.

Egan Bernal lors de l'étape 19 St Jean de Maurienne/Tignes du Tour de France 2019 © Presse Sports/Bernard Papon

À VOIR :

Le glacier de la Grande Motte
Point culminant du domaine skiable Tignes-Val d’Isère avec ses 3 656 m d’altitude, le glacier de la Grande Motte est l’emblème de la station de Tignes, qu’on retrouve jusque dans son logo, représentant sa « vague » blanche caractéristique sur fond de ciel bleu. Accessible en seulement 7 petites minutes grâce au funiculaire perce-Neige (arrivée à 3 032 m), puis au téléphérique (arrivée à 3 456 m), le glacier est le passage obligé des fans de grand ski et de paysages à couper le souffle en toutes saisons. Il permet de skier dès le mois d’octobre et jusqu’au mois de mai, sans parler du ski d’été pratiqué au mois de juillet.

Barrage du Chevril
Avec ses 180 m de hauteur, ses 300 m de long et ses 43 m de large à la base, le barrage de Tignes a longtemps été le plus haut barrage hydroélectrique d’Europe et demeure encore aujourd’hui le plus haut de France. S’il fait maintenant partie du paysage avec son magnifique lac artificiel de 235 millions de mètres cubes d’eau, il n’en reste pas moins un symbole douloureux pour les Tignards qui avaient élu domicile dans l’ancien village de Tignes, englouti lors de la mise en eau du barrage en 1952. Aujourd’hui, il est devenu la véritable porte d’entrée de la station, reconstruite à 2 100 m d’altitude par une poignée de familles visionnaires restées sur place après la disparition de « l’ancien Tignes ». Les yeux avertis distinguent encore sur le barrage côté Tignes les Brévières le portrait d’Hercule, le Géant de Tignes, fresque gigantesque (18 000 m² !) et éphémère réalisée par Jean-Marie Pierret en 1989 et vouée à disparaître. Jusqu’en l’an 2000, le barrage était vidé tous les 10 ans pour contrôler la bonne santé de l’infrastructure. Depuis lors, ce sont des robots qui permettent cette vérification, et la vidange est un événement rare.

Le lac
Le lac naturel de Tignes, dont les eaux descendent directement du glacier de la Grande Motte est un haut lieu des sports nautiques en été : water-jump, hot-jumping, blob jump, stand-up paddle, pédal’eau, canoë, kayak, pêche à la truite…

Eglise Saint-Jacques de Tarentaise
Portant le nom du saint patron de Tignes, l’église Saint Jacques de Tarentaise sise sur le verrou des Boisses a la particularité d’être la reproduction à l’identique de l’église de l’ancien village inondé en 1952, à la suite de la construction du barrage EDF. Par sa ressemblance avec l’ancien édifice, l’église Saint Jacques a joué un rôle essentiel dans le sentiment d’identification de la communauté tignarde à son nouvel espace de vie. Sous la direction de l’architecte Jamet, le gros œuvre débuta en 1950 et l’aménagement fut effectué deux ans plus tard. L’aspect général de l’ancien édifice, intérieur et extérieur, a été scrupuleusement respecté puisque même les dimensions originelles ont été reprises.

Sommets en arrière-plan : glacier de la Grande Motte, Grande Casse © Andy Parant
Vue panoramique barrage et lac du Chevril © Andy Parant
Lac de Tignes © Andy Parant

À MANGER :

Le persillé de Tignes
Prisé dit-on de Charlemagne, qui l’aurait découvert chez l’évêque de Moutiers et ramené à Aix-la-Chapelle, le persillé de Tignes est un fromage au lait de chèvre et de vache qui a bien failli disparaître, puisqu’une seule ferme le produit encore aujourd’hui. De forme cylindrique, haut d’une dizaine de centimètres, il arbore une croûte brune. Sa texture crayeuse et d’un beau blanc fait honneur au lait de chèvre, qui contrairement au lait de vache, ne roussit pas.
Aujourd’hui, avec sa centaine de chèvres et sa quinzaine de vaches, seule une productrice, Paulette Marmottan, perpétue la tradition. Le fromage à bien failli être englouti avec le village de Tignes lors de construction du barrage hydroélectrique.

Persillé de Tignes © Creative Commons 4.0/X-Javier

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France