Dictée du Tour de France 2022

Découvrez tous les résultats de la 5e édition

Ville-étape pour la sixième fois
Chef-lieu du canton de Vaud en Suisse et capitale olympique
Population : 147 000 habitants (Lausannois et Lausannoises)
Spécialités : papet vaudois (potée suisse), saucisson vaudois, filets de perche, taillé aux greubons (pâtisserie salée), bouchons vaudois (confiserie), vins de Lausanne
Personnalités : Benjamin Constant (écrivain), Pierre de Coubertin (refondateur des Jeux Olympiques), Coco Channel (haute-couture), Maurice Béjart (danseur, mort à Lausanne), Charles-Ferdinand Ramuz (poète), Georges Simenon (mort à Lausanne). Stanislas Wawrinka (tennis).
Sport : FC Lausanne-Sport (football, Super League), Lausanne Hockey Club (hockey sur glace, National League), Lausanne Université Club (volley-ball, Ligue Nationale A). Équipements : stade olympique de la Pontaise, patinoire Vaudoise aréna. Événements : Athletissima (meeting d’athlétisme), Lausanne Marathon,  Triathlon de Lausanne, Lausanne FIBA 3x3  World Tour (basket-ball)
Économie : siège du Comité international olympique et de 59 fédérations et institutions sportives internationales, universités, hôpital, technologies de pointe, tertiaire, banques, administrations, etc.
Festivals : Festival de la Cité (théâtre, musique, street art), Rencontres du 7e Art, Festival Lausanne Lumières, Miam Festival (cuisine, gastronomie), JazzOnze+ (musique).
Labels : Label Villeverte « argent » / 3 étoiles du label « Commune en santé » / Global Active Cities / European Energy Award® Gold / Cité de l’énergie depuis 1996
Signature : capitale olympique.
Sites web / FB / Twitter / Insta : https://www.lausanne.ch/ / https://www.lausanne-tourisme.ch/fr/ / @villedelausanne@villelausanne@communelausanne                             


LAUSANNE AUJOUR’HUI  

Plateforme 10, un nouveau quartier des arts  

A trois minutes à pied de la gare, installé sur le site des anciennes locomotives, le pôle muséal Plateforme 10 est comme un carrefour dédié à la culture. Avec  plus de 25 000 m2, ce nouveau quartier des arts inédit en Suisse abrite trois prestigieux musées de renommée internationale réunis dans deux bâtiments. Le premier, conçu par les architectes espagnols Fabrizio Barozzi et Alberto Veiga, accueille le Musée cantonal des Beaux-Arts avec ses 3 215 m2 dédiés à des expositions temporaires inédites et à la présentation permanente de sa collection. Le second édifice réunit Photo Elysée et le Musée cantonal de design et d’arts d’appliqués contemporains (mudac). Conçu par les architectes portugais Francisco et Manuel Ares Mateus, cet ouvrage architectural se caractérise par une large faille qui sépare les deux institutions.   Photo Elysée est l’un des plus importants musées dans le monde dédié entièrement à la photographie. Il présente chaque année plusieurs expositions d’envergure internationale et est dépositaire de plusieurs fonds photographiques dont celui de Charlie Chaplin. Quant au mudac, il s’intéresse à toutes les formes de design. Dans son espace permanent, le musée présente la plus importante collection d’art verrier contemporain en Europe.  


LAUSANNE ET LE CYCLISME 

Lausanne est une vieille connaissance du Tour de France, puisque la course y a fait étape à cinq reprises, la première fois en 1948 pour une étape enlevée par Gino Bartali, futur vainqueur de cette édition. Il s’agissait de la sixième victoire d’étape du champion italien dans ce Tour et la troisième d’affilée ! La Grande Boucle ne s’était plus présentée en ville depuis 2000, lorsqu’Erik Dekker s’était imposé au terme d’une des longues échappées dont le Néerlandais avait le secret. La course privilégiée de Lausanne reste cependant le Tour de Romandie, dont elle a figuré au parcours près d’une trentaine de fois entre 1953 et 2022. Après Primoz Roglic qui avait dominé un contre-la-montre de 18 km le long du lac en 2017, c’est cette année le jeune Britannique Ethan Hayter qui y a fait sensation en s’imposant sur le prologue. La ville a aussi accueilli le Tour de Suisse à quinze reprises.


À VOIR 

Cathédrale de Lausanne

Fondation : érigée à partir de 1170.
Style : gothique.
Caractéristiques : après la réforme de 1536, plusieurs cycles de restauration eurent lieu. L'une des plus importantes interventions étant conduites dans la seconde moitié du XIXe siècle par l'architecte français Viollet-le-Duc.
Histoire : la construction de la Cathédrale de Lausanne a vu plusieurs maîtres d'œuvres se succéder jusqu'à la première moitié du XIIIe siècle. Débutée par l'abside de facture romane, la poursuite de l'édification du monument affirme rapidement l'orientation gothique de son architecture et se termine vers 1235 par l'ajout sur la façade sud du portail peint. Le 20 octobre 1275, la cathédrale est consacrée par le pape Grégoire X en présence de l'empereur Rodolphe de Habsbourg.
Signe particulier : entre 22h et 2h du matin, un guet crie les heures aux habitants, depuis la tour du Beffroi. Son rôle n’est plus de surveiller la ville, mais bien de perpétuer une tradition vieille de plus de 600 ans.
Classement : bien culturel d'importance nationale.
https://www.lausanne-tourisme.ch/fr/decouvrir/la-cathedrale-de-lausanne/  

Palais de Rumine

Fondation : construit au XIXe siècle
Style : italianisant (architecte : Gaspard André).
Caractéristiques : le bâtiment adopte un plan rigoureusement symétrique.
Histoire : à sa mort en 1871, Gabriel de Rumine, fils d'un prince russe, offre à la ville de Lausanne 1,5 million de francs suisses pour la construction d’un édifice d’utilité publique. Le Palais de Rumine est inauguré en 1902, mais il n’est réellement achevé qu’au printemps 1906. De 2001 à 2017, le Grand Conseil de l’État de Vaud siège au Palais de Rumine, en attendant la reconstruction du parlement à l’emplacement de l’ancienne salle Perregaux, détruite par un incendie en 2002.
Classement : bien culturel d'importance nationale.  

Musée olympique

Fondation : construit au XXe siècle (1993).
Style : moderne (Miguel Espinet, Pedro Ramirez Vazquez et Jean-Pierre Cahen)
Surface : 11 000 m2
Situation : situé sur les hauteurs du quai d'Ouchy au bord du Léman.
Histoire : le musée présente des expositions temporaires et des expositions permanentes sur trois étages (le monde olympique, les Jeux olympiques et l'esprit olympique), avec plus de 150 écrans et 1500 objets.
La petite Histoire : 2ème musée le plus visité de Suisse.
Classement : bien culturel d'importance nationale. https://olympics.com/musee  

Stade olympique Pontaise

Fondation : construit au XXe siècle (1952).
Capacité : 15 786 places.
Histoire : c'était le siège du FC Lausanne-Sport de mai 1954 jusqu'en novembre 2020 et du FC Stade Lausanne Ouchy à partir de septembre 2020.
La petite histoire : Il a accueilli cinq matchs de la Coupe du monde de football de 1954.  

Le Lac Léman

Le plus grand lac d’eau douce d’Europe occidentale invite à la balade sur ses quais mais également à l’excursion. Les huit bateaux à vapeur de la Compagnie Général de Navigation, la plus prestigieuse flotte Belle Époque du monde, croisent depuis 130 ans sur le Léman. Une croisière sur La Suisse ou L’Italie permet de découvrir les paysages sous un jour nouveau. https://www.lausanne-tourisme.ch/fr/decouvrir/le-lac-leman/  

Parc de Mon-Repos Fondation : construit au XVIIIe siècle.

Histoire : de 1812 à 1832, Vincent Perdonnet rénove la villa de maître et l'aménagement du parc selon un plan d'ensemble dû à l'architecte français Louis Damesme.
Caractéristiques : jardin à l’anglaise. Outre la maison de maître, l'orangerie, le kiosque et la tour déjà mentionnés, le parc comprend également plusieurs arbres remarquables dont un séquoia géant.
Classement : bien culturel d'importance nationale.  

Place de la Palud 

Au centre de la place, la fontaine, ornée d’une statue représentant la justice, est la plus vieille de la ville. À deux pas, une horloge murale conte les grandes heures de l’histoire vaudoise, des automates sortant toutes les heures de 9 h à 19 h. Chaque mercredi et samedi matin, se tient sur cette place le marché campagnard qui prend également ses aises dans les rues piétonnes avoisinantes.


À MANGER  

Le papet  

Même s’il est plus vaudois que strictement lausannois, le papet est un plat typique de la région, Lausanne étant le chef-lieu du canton de Vaud. Ce plat hivernal se consomme entre septembre et avril. Le papet vaudois est également le plat idéal pour reprendre des forces après avoir affronté les pentes de la ville. La recette est très simple : des pommes de terre, des poireaux, un peu de vin blanc, de la crème et une saucisse aux choux. On ne sait pas vraiment comment ni quand la saucisse aux choux a été inventée. En revanche, on sait pourquoi. La viande venant à manquer, du chou a été rajouté au mélange pour allonger la farce.  

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France