29/08 > 20/09/2020

Chef-lieu de canton de Haute-Saône (70)

Ville étape inédite

Population : 8 500 hab. (Lurons)

Personnalités : Georges Colomb alias "Christophe" (Lure 1856 – 1945, créateur de la bande dessinée Les facéties du sapeur Camember), Thibaut Pinot (cyclisme), Alain Perrin (football), Eric Kayser (créateur des maisons Kayser, plus de 100 boulangeries dans le monde entier).

Spécialités : potée comtoise, cancoillotte (fromage à pâte fondue), jambon de Luxeuil, craquelés Lurons, griottines de Fougerolles, trésor des Ballons (pâtisserie créée par des pâtissiers du Parc Naturel Régional du Ballon des Vosges)

Culture : fête quadriennale de l'anniversaire du sapeur (uniquement les 29 février, défilé de chars), Au pied des murs (mai, street art biennal), Franches conteries (juin, festival de contes biennal), Festival Musique et mémoire (juillet, musique baroque)

Sport : 40 associations sportives et plus de 3.000 licenciés, dont le HBC Lure-Villers (handball, Nationale 2). Événements : Championnat de Tir à l’Arc (janvier), Championnat de boxe française (février),  Trail du sapeur (mai), Challenge JP Thomas (octobre, judo), Challenge Sebastien Carrey (décembre, football).  Club Cycliste : Vélo Club Luron, Cyclo Club Luron

Économie : Vetoquinol (produits pharmaceutiques pour animaux), Faurecia (sous-traitant automobile), CF2P (panneaux de bois), Val’Air (balayeuses et laveuses automatiques)

Site Internet : www.lure.fr

Communauté de communes et Office de Tourisme :
www.pays-de-lure.fr
www.haute-saone.fr
www.destination70.com 
www.bourgognefranchecomte.com 
www.facebook.com/departementhautesaone 
fr-fr.facebook.com/pages/category/Community-Organization/Ville-de-LURE-227193507373160

Sous-préfecture, Lure © Ville de Lure
La sous-préfecture de Lure © Creative Commons 4.0/A.BourgeoisP
La mairie de Lure © Creative Commons 4.0/A.BourgeoisP
Lac de la Font et la sous-préfecture © Olivier Vincent
Itinéraire de promenade © Olivier Vincent
Tour de France 2020 - Pays de Lure
Tour de France 2020 - Haute-Saône

LURE, UNE HISTOIRE  

Georges Colomb et le Sapeur Camember  

Georges Colomb est né à Lure le 25 mai 1856. Bachelier ès lettres puis ès sciences dans les années 1870, il devient maître auxiliaire au Lycée Saint-Louis à Paris. Contraint de trouver ailleurs que dans l'enseignement le supplément de ressources nécessaire pour faire vivre sa famille, Colomb se fait illustrateur puis rédacteur d'histoires dessinées. A partir de 1890, Colomb signe ses dessins "Christophe". Il est profondément original, d'une part dans la sûreté de ses dessins et d'autre part dans l’expression de ses personnages : le sapeur Camember de Lure, le savant Cosinus de Paris, la famille Fenouillard...

Le sapeur Camember est né le 29 février 1844 dans le village imaginaire de Gleux-lès-Lure. Il ne peut fêter son anniversaire que tous les quatre ans, et se trouve donc mobilisé dès sa cinquième bougie... Le sapeur représente le jeune campagnard brave et naïf, confronté à toutes sortes de situations désopilantes. Georges Colomb ayant déjà été honoré d'un buste de son vivant, inauguré à Myons (Doubs) en 1934, c'est son illustre enfant, Le sapeur Camember qui fut choisi, pour être statufié à Lure. Tous les 29 février, une fête quadriennale est organisée à Lure pour célébrer dignement l'anniversaire de son personnage emblématique.  

Statue du Sapeur Camembert © Olivier Vincent

LURE ET LE CYCLISME

Ce contre la montre s’annonce comme un véritable tour d’honneur pour Thibaut Pinot, qui partira de sa ville natale puis évoluera pendant 35 km sur des routes qu’il connaît comme sa musette. Sa ville de Mélisey, dont son père est le maire, se situe en effet à dix kilomètres de Lure. La cité du Sapeur Camember, au cœur d’une région dévolue au ski de fond, n’a jamais accueilli le Tour de France et ne compte guère à son crédit en matière cycliste qu’une étape de la Route de France féminine en 2012 et une étape du Tour de Franche-Comté en 2010. Lure est également régulièrement sur le parcours du Tour de Haute-Saône, épreuve amateur remportée en 2008 par… Thibaut Pinot.

Thibaut Pinot © A.S.O./Pauline BALLET
Régis Pinot maire de Melisey et père de Thibaut Pinot © Presse Sports/Frédéric Mons

À VOIR :  

Parc naturel régional des Ballons des Vosges
Avec ses versants boisés, la grande crête forme les Hautes-Vosges. Avec les vallées alsaciennes, lorraines et franc-comtoises, elle a motivé la création du Parc naturel régional des Ballons des Vosges en 1989. Le Plateau des Mille étangs, situé en Franche-Comté, en est la seconde grande richesse naturelle. Le massif recèle des milieux naturels rares, tels que les hautes-chaumes, les tourbières, les hêtraies-sapinières, les forêts collinéennes de chênes et de hêtres, les pelouses calcaires, les cours d’eau, les lacs et les étangs. Ces milieux très diversifiés abritent une faune et une flore emblématiques du massif : chouette de Tengmalm, lynx, faucon Pèlerin, œillet Superbe, canneberge, droséra ou encore l’arnica… Les hauts sommets arrondis, appelés « ballons » font obstacle aux perturbations océaniques. Ces conditions favorisent le développement du massif forestier, qui concerne les deux tiers du territoire du parc. Plus bas, les prairies de fauche et les vergers, le vignoble et ses pelouses calcaires ceinturent ou sillonnent le manteau forestier. Grâce aux musées et structures d’interprétation, ce territoire de moyenne montagne garde les traces d’une présence humaine ancienne.  

Statue du Sapeur Camember
La statue du personnage imaginaire le plus célèbre de Lure a été sculptée par Mme Faure-Couty et inaugurée en 1979. A proximité, le long du mur du centre culturel, on trouve une fresque à la gloire de l'auteur, également créateur du savant Cosinus.  

Base de loisirs de la Saline
Gérée par la communauté de communes, cette grande base de loisirs au sud de Lure est entièrement gratuite et ouverte toute l'année. Elle est installée au bord de l'Ognon, et regroupe plusieurs plans d'eau. Certains chemins qui la traversent sont à l'origine de sentiers de randonnée.

Base de loisirs de la Saline © Olivier Vincent
Parc naturel régional des Ballons des Vosges © Getty/VvoeVale

À MANGER :  

Boîte chaude ou Mont d’Or chaud  

Ingrédients :
un grand Mont d’Or ;  Savagnin du Jura ; de l’ail éventuellement.
À l’intérieur de sa boite toute ronde, composée d’épicéa, repose le Mont d’Or encore recouvert de sa croûte jaune et juste percée. C’est par là que le vin blanc du Jura est venu s’ajouter à sa pâte moelleuse et dorée.  

Préparation:
Découper un cercle au milieu du vacherin. Verser 5cl de vin blanc. Piquer éventuellement le Mont d’Or d’ail. Mettre la boite au four déjà préchauffé à 200° et laisser cuire pendant 25 minutes. Ne pas oublier de placer une feuille d’aluminium sur la grille pour prévenir les risques de débordement. Servir chaud sur des pommes de terre et avec une saucisse de Morteau pour un plat 100% franc-comtois.

Fromage Mont d’or © Getty/tacstef

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

APPLICATIONS OFFICIELLES