29/08 > 20/09/2020

Station de ski sur la commune des Allues

Ville étape pour la 2e fois

Population : 1 900 (Alluétais)

Spécialités : fondues, raclettes et tartiflettes, crozets, diots, pormoniers (saucisse de porc avec des légumes), fromages (Beaufort, Tomme de chèvres des Allues), Tartes aux myrtilles, Génépi. L’Ekrin 1* au Michelin tenu par le chef Laurent Azouley.

Personnalités : le major écossais Peter Lindsey (découvreur et fondateur de la station en 1938), Julie Pomagalski (championne du monde de boardercross en 1999. 1ère du classement général de la coupe du monde de Snowboard en 2004), Charlotte Perriand (architecte et designer).

Sport : le club des sports rassemble 6 sections (ski, trail et ski de randonnée, patinage, pêche à la mouche, ball-trap, vélo). Parc Olympique créé pour les J.O. d’Albertville en 1992 (épreuves de hockey masculin et épreuves dames en ski alpin). Bike Park sur lequel a eu lieu la finale de la Coupe du monde en 2014.

Evènements : championnats britanniques militaires de ski et de snowboard (12ème édition en 2020).
2022 : Finale de la Coupe du monde de ski alpin avec Courchevel.
2023 : Championnats du Monde de ski alpin Courchevel-Méribel.

Festivals : Festival d’aviation et d’astronautique (juillet), Fête à Fanfoué (août, traditions savoyardes), les chemins du baroque (concerts classiques dans l’église Saint-Martin).

Economie : Tourisme. Les 3 Vallées, plus grand domaine skiable du monde (Méribel, Courchevel, Les Ménuires, Val Thorens/Saint-Martin de Belleville, Orelle, Brides-les-Bains, 600 km de pistes de descente). 5000 personnes travaillent pour le tourisme l’hiver. Elevage (moutons, vaches). Une coopérative de Beaufort.

Labels : Famille Plus (*), Qualité Tourisme

Slogan / Signature : Méribel Cœur des 3 Vallées / La montagne avec élégance depuis 1938

Sites web et réseaux sociaux : www.méribel.netwww.mairiedesallues.frwww.valvanoise.frwww.savoie.frwww.savoie-mont-blanc.comwww.auvergnerhonealpes.frfr.auvergnerhonealpes-tourisme.com

Col de la Loze : tout pour le vélo  

Méribel-Cœur des 3 Vallées et sa voisine Courchevel ont ouvert en 2019 un col fermé à la circulation motorisée et dédié aux vélos de route, le col de la Loze qui relie les vallées de Bozel et des Allues et culmine à 2 304 m, ce qui en fait le septième plus haut col de France et le troisième de Savoie après l’Iseran et le Galibier.

Avant 2019, le col de la Loze était une piste de ski l’hiver réservée au VTT l’été. Aujourd’hui la montée se fait par une voie verte de 7 km qui débute à 1 673m et culmine à 2 304m, uniquement dédiée aux vélos de mai à novembre. Pentes à plus de 20%. Vue imprenable sur le Mont Blanc. La voie rejoint ensuite Courchevel 1850.

Un vélo géant blanc à pois rouges est installé au col.

Vue aérienne de Méribel et du lac Tueda © Sylvain Aymoz
La station de ski de Méribel © Sylvain Aymoz
Le lac des fées dans le Parc National de la Vanoise © Sylvain Aymoz
Vue aérienne de Méribel © Sylvain Aymoz
Châlet, Méribel © Méribel
Tour de France 2020 - Méribel
Tour de France 2020 - Savoie Mont-Blanc

MÉRIBEL ET LE CYCLISME

Si Méribel a déjà reçu le Tour de France en 1973 pour une victoire de Bernard Thévenet, le col de la Loze, au-dessus de la station est l’une des grandes premières de cette édition. Avec ses 21,5 km à 7,8% de moyenne, cette ascension que Christian Prudhomme qualifie de « prototype du col du XXIe siècle » sera l’une des attractions du parcours 2020. Le col, qui permet aux cyclistes de rallier Courchevel depuis Méribel, culmine à 2 304 m. Malgré son goudronnage récent, il n’est pas totalement inédit puisqu’il constituait la totalité de la 8e étape du Tour de l’Avenir 2019 sur 23,5 km. L’Australien Alexander Evans s’y était imposé et le Norvégien Tobias Foss s’y était emparé du maillot de leader qu’il allait conserver jusqu’au bout. La course avait déjà fait étape à Méribel l’année précédente, permettant à Tadej Pogacar de s’y révéler. En 2016, c’est le Critérium du Dauphiné qui s’était rendu dans la station aménagée par Le Corbusier : Thibaut Pinot y avait réglé au sprint Romain Bardet au terme d’une belle échappée en duo.

Thibaut Pinot vainqueur de l'étape 6 La Rochette - Méribel du Criterium du Dauphine 2016 © ASO/A.Broadway

À VOIR

L’architecture unifiée de Méribel
Méribel a une réelle spécificité architecturelle et rurale. La station s'étale sur une quinzaine de villages, des Allues jusqu'à Méribel-Mottaret et présente une architecture unifiée. Peter Lindsey, un Britannique qui cherchait un nouveau lieu pour skier à la suite de l'Anschluss tomba amoureux du site et décida d'investir dès 1938 sur les conseils du champion de ski Emile Allais. Il y construisit les premiers chalets et équipements à Mussillon et baptisa la station Méribel pour des raisons de prononciation. Construits en harmonie avec la nature (peu d'arbres coupés) et avec des matériaux locaux, les chalets utilisent des matériaux comme la pierre, le bois et l'ardoise pour imposer une véritable unité architecturale. Le quartier de l'altiport, développé dans les années 70, illustre la philosophie de la station. Les chalets de ce quartier historique respectent le cahier des charges. En redescendant la vallée se trouvent la route des chalets et la route de la renarde, deux chemins menant à Méribel. De nombreux chalets entourent ces routes, dont celui construit par Charlotte Perriand, architecte et décoratrice très reconnue dans le design. Ce chalet appartient aujourd'hui encore à sa famille et est classé monument historique.  

Parc olympique
Le Parc olympique de Méribel est un complexe sportif et de détente qui regroupe une patinoire, une piscine, un spa et un espace fitness. Il abrite également des salles spacieuses permettant aux professionnels d'organiser des séminaires et des conférences.  

Eglise Saint-Martin
Les chemins du baroque, créés en 1992 pour les Jeux olympiques D'Albertville, regroupent les 80 sites d'art baroque de Savoie. Dans la station, on peut retrouver cet esprit baroque si particulier dans l'église Saint-Martin aux Allues, reconstruite en 1698. Sa façade assez simple contraste avec la décoration intérieure de l'édifice, très chargée et de couleurs vives, qui peut paraître exubérante. C'est l'esprit baroque. Ce décor est sculpté dans l'arolle de la station qui a pour particularité de très bien se conserver.  

Altiport de Méribel
L’altiport Robert Merloz de Méribel fut le théâtre du premier atterrissage en station de sport d’hiver le 30 janvier 1962. Officiellement inauguré le 27 janvier 1963, il devient un haut lieu de l’aviation et est animé par un festival d’aviation historique. Il est désormais utilisé pour des activités de tourisme et de loisir.

Les chalets typiques de Méribel © Sylvain Aymoz
La patinoire © Sylvain Aymoz
La piscine du Parc Olympique © Sylvain Aymoz
Vue aérienne du Parc Olympique © Sylvain Aymoz
L'église Saint-Martin © Sylvain Aymoz
L'altiport de Méribel © Sylvain Aymoz
L'altiport de Méribel © Sylvain Aymoz

À MANGER

Croziflette

Ingrédients (pour 5 pers) : 
150 g de crozets au sarrasin, 150 g de crozets nature. 4 tranches de jambon cru de Savoie. 1 oignon. ¾ de reblochon, 50 cl de crème fraîche.

Préparation : 
Faites cuire les crozets en les plongeant 15 mn dans un grand volume d’eau bouillante salée. Coupez le jambon cru en fines lanières, et le reblochon en dés. Faites suer les oignons. Égouttez et rincez abondamment les crozets à l'eau tiède. Versez les dans un grand plat à gratin, arrosez les de crème fraîche, ajoutez les lanières de jambon et les oignons, puis répartissez les dés de reblochon. Faites fondre 5 mn à four chaud (180°C). Servez aussitôt.

Plat de croziflette © Creative Commons 3.0/Haguard Du Nord

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

APPLICATIONS OFFICIELLES