Tour de France 2022

Rendez-vous le jeudi 14 octobre pour la révélation du parcours du Tour de France 2022

Sous-préfecture de la Savoie (73)
Ville-étape pour la 6e fois

Population : 19 800 habitants (Albertvillois, Albertvilloises), 62 284 hab. pour la Communauté d’agglomération Arlysère (39 communes)
Spécialités : diots (saucisses), polenta. Région du fromage beaufort, tome des Bauges, vins de Savoie (blanc & rouge) des vignes sur Albertville.
Personnalités : Alain Bar (graveur), Nicola Folmer (musicien de jazz), Rémi Deval (artiste comique), Jean Moulin (sous-préfet d’Albertville de 1925 à 1930, résistant), Michel Barnier (co-président des JO 92, ancien ministre et ancien commissaire européen), Jospeh Fontanet (ancien ministre), Paul Guiguet (cycliste), Marc Vinco (VTT), Joseph Carletti, Michel Bibollet, Patrick Pecchio (cyclistes), Gilles Burgat (champion du monde de moto trial), Julien Lizeroux (ski), Jérémy Masson (short track)
Sport : 40 associations sportives (7 500 licenciés). Evénements : Jeux Olympiques d’hiver en 1992, La Sapaudia (randonnée cycliste solidaire Albertville-Monaco), White festival (show freestyle indoor).
Culture : festival des jardins alpestres (mai), Fête du vélo (juin), Festival international de Musiques Militaires (juillet, 41e édition), Albertville Jazz Festival (juillet), Médiévales de Conflans, Le Grand Bivouac (voyage, octobre), Neige et Glace (novembre).
Économie : ville administrative, une future ZAC (Zone d'aménagement concertée) viendra compléter le parc olympique afin de voir s'implanter des entreprises en lien avec les activités sportives. Secteurs d’activités : nettoyage, climatisation, chauffage, plomberie, maçonnerie… Aciéries d’Ugine (1 500 salariés).
Labels : villes et pays d’art et d’histoire / ville vélo touristique (délivré par le FFCT) / Ville fleurie 3 fleurs / label « vignobles et découvertes » / Le Dome, théâtre à l’italienne labellisé « Scène conventionnée pour la danse » et « Scène Rhône Alpes ».
Sites web / FB / Twitter : www.albertville.fr / www.albertville.com / www.albertville.fr / 
www.arlysere.fr / www.pays-alvertville.com / www.facebook.com/Albertville.fr / Albertville_fr / www.savoie.fr / www.savoie-mont-blanc.com / facebook.com/savoiemontblancFR / @SavoieMontBlanc

Vue panoramique © Ville d'Albertville/K.Ribémont
Place de l'Europe © Ville d'Albertville
Hôtel de Ville © Ville d'Albertville
Les bords de l'Arly © Ville d'Albertville

ALBERTVILLE AUJOURD’HUI

 

Cité olympique

Albertville se situe au carrefour des vallées et sur l’un des plus grands domaines skiables du monde (Pays du Mont-Blanc et Tarentaise). A proximité d’Annecy, de Chambéry, de Grenoble et de Lyon et au centre des réserves naturelles parmi les plus riches d’Europe (Parcs nationaux de la Vanoise et du Grand Paradis, Parc naturel régional du Massif des Bauges), elle mène une action soutenue en faveur des activités sportives, des sportifs de haut niveau, qui lui confère une image dynamique où les entreprises spécialisées dans les sports de montagne peuvent naturellement s'implanter.
La cité olympique a développé son campus des métiers de la montagne visant à accueillir sur son territoire les organismes de formation professionnelle et ainsi devenir une véritable ville apprenante. Le campus des métiers de la montagne a pour objectif de répondre aux organismes de formation en leur offrant les meilleures conditions d’accueil notamment par la mise à disposition de salles de formation équipées, en facilitant l’accès à l’hébergement, à la restauration et à l’animation pour garantir des sessions de qualité. L’Olympiade accueillera prochainement tous ceux qui veulent se former à Albertville. Situé à proximité de la Halle Olympique, du Centre national de ski et de snowboard, le campus est aussi implanté à côté du lieu culte des Jeux Olympiques d’hiver de 1992, le Parc Olympique totalement réaménagé pour accueillir les activités de tourisme, de sports et loisirs et de culture.

Albertville vue panoramique © Pierre Morel

ALBERTVILLE ET LE CYCLISME

 

Pendant longtemps, les coureurs du Tour se sont contentés de traverser Albertville pour accéder aux vallées de la Tarentaise ou du Beaufortain, mais depuis peu, ils y font halte régulièrement puisqu’il s’agira de la cinquième visite du peloton en moins de dix ans. Les deux premières ont permis aux Français de briller. En 2012, Pierre Rolland mettait à profit le format dynamique de l’étape pour s’imposer à La Toussuire-Les Sybelles. En 2016, Romain Bardet avait réalisé un coup de force à l’approche de Saint-Gervais pour aller chercher l’étape et la deuxième place du classement général. En 2018, c’est à la Rosière que Geraint Thomas était allé s’emparer d’un Maillot Jaune qu’il n’avait plus lâché. Enfin, en 2019, Vincenzo Nibali avait vengé un Tour raté en s’imposant dans une courte étape jusqu’à Val Thorens, allégée de 70 km en raison des intempéries. Egan Bernal avait, ce jour-là, définitivement conforté son Maillot Jaune. La ville olympique réussit au Colombien, qui avait remporté en 2017 le Tour de l’Avenir en s’imposant dans l’étape Albertville-Sainte-Foy. Cette même année, Albertville était sur le parcours du Critérium du Dauphiné et avait vu la victoire de Jakob Fuglsang au plateau de Solaison.

Pierre Rolland vainqueur de l'étape 11 Albertville/La Toussuire les Sybelles © PRESSE SPORTS

À VOIR :

 

La cité médiévale de Conflans
Le quartier abrite restaurants et boutiques artisanales ainsi que la Maison Rouge (1397) classée Monument Historique, siège du musée d’art et d’histoire d’Albertville et du patrimoine savoyard dédié à l’art baroque, la Tour Sarrasine (XIème siècle), l'église baroque St Graat (1701) avec sa chaire et son retable classés, le château Manuel de Locatel et le château rouge.

Le Musée d’Art et d’Histoire
Labélisé Musées de France, il est niché au sein de la Maison Rouge, classé au titre de Monuments historiques. Il accueille des collections témoignant du patrimoine savoyard : des vestiges gallo-romains au début des sports d’hiver sans oublier un espace spécialement dédié à l’histoire d’Albertville.

Le Parc Olympique Henry Dujol
Témoin du passé olympique d'Albertville, il accueille en son sein la halle olympique agrandie et rénovée en 2015. Son mur d'escalade, un des plus hauts d'Europe est à l'image de la nouvelle halle : accueillante et modulable à souhait. De nombreux salons professionnels et événementiels s'y déroulent ainsi que de nombreux événements sportifs internationaux et culturels.

Le centre-ville
Entre l'esplanade de l'hôtel de ville et l’emblématique Place de l'Europe où s'élève la statue de la Paix, le Dôme théâtre (un des plus beaux théâtres moderne de 750 places) ainsi que la Maison des Jeux Olympiques font la part belle à la culture.

Le Centre National des équipes de France de ski
Il a été livré par la ville au printemps 2016 à la Fédération française de Ski : c'est un complexe sportif complet de 3260 m² sur trois niveaux, dans lequel les athlètes pourront s’entraîner dans des conditions optimales (salles d’agrès et d'acrobatie, de récupération et de cryothérapie, musculation, cardio-training, stretching, piste d'athlétisme…)

La cité médièvale de Conflans © Ville d'Albertville
Musée d'Art et d'Histoire © Ville d'Albertville
Halle Olympique © Ville d'Albertville
Le centre ville © Ville d'Albertville

À MANGER :

La croziflette
Tout le monde connaît la tartiflette, qui réchauffe les arpions et l’estomac par les grands froids de l’hiver en Haute-Savoie, mais sa variante la croziflette fait aussi de nouveaux adeptes. Comme pour la tartiflette, il faut du reblochon, du jambon ou des lardons, de la crème fraîche et des oignons, mais on remplace les pommes de terre par des crozets, nature ou au sarrazin, ces pâtes carrées qui font partie intégrante de la gastronomie savoyarde. Le tout gratiné et servi bien chaud.

Plat de croziflette © Creative Commons 3.0/Haguard Du Nord

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France