RÉVÉLATION DES PARCOURS 2023

La révélation des parcours 2023 du Tour de France et du Tour de France Femmes avec Zwift aura lieu le jeudi 27 octobre à partir de 11h30 (UTC+2) au Palais des Congrès de Paris.

Dans le cadre de la politique de réduction de son empreinte carbone, le Tour de France met en application la doctrine ERC : éviter, réduire, compenser.

BILAN CARBONE

Le tout premier bilan carbone du Tour de France a été établi à l’occasion de l’édition 2013. Il s’agissait d’évaluer et d’objectiver l’empreinte carbone de l’événement afin de poursuivre de manière rationnelle et ambitieuse les premières actions environnementales mises en place plusieurs années auparavant.  

Nous avons procédé à un nouveau bilan en 2021, sur une base méthodologique identique à celle de 2013. La comparaison qui en résulte montre que les émissions ont baissé de près de 40% par rapport à 2013, s’établissant à 216 388 tonnes CO2e sur le total des 3 scopes.  

Comme sur l’ensemble des événements sportifs, la part du bilan imputable aux spectateurs et aux téléspectateurs est naturellement majoritaire.  

Une donnée additionnelle qui ne figure pas dans ce bilan est constituée des campagnes de communication grand public menées par le Tour de France dans le cadre de son programme « L’Avenir à Vélo ». Ainsi le Tour de France s’engage activement pour inspirer toutes celles et ceux qui le peuvent à mettre du vélo dans leur vie, et par conséquent à réduire leur propre empreinte carbone au quotidien.  

Le Tour de France continuera de déployer dans les prochaines années une politique volontariste afin de poursuivre la baisse de ses émissions directes comme indirectes, en encourageant notamment une mobilité toujours plus durable de toutes ses parties prenantes.

Les émissions résiduelles directes du Tour de France (organisation, équipes, partenaires, médias) sont intégralement compensées chaque année via des programmes « Label Bas Carbone » du Ministère de la Transition Ecologique.  

En 2021, 3 entités ont été retenues pour mettre en place des dispositifs de compensation liés au tracé de l’année en cours et/ou des sites mythiques traversés par l’épreuve  :   

  • Le Centre National de la Propriété Forestière,
  • Breizh Biodiv, fondation bretonne de préservation de l’environnement,
  • La Mairie de Bédouin, située au pied du Mont Ventoux.

Centre national de la Propriété Forestière (CNPF)

 

5 programmes « label bas carbone » validés par le Ministère de la Transition écologique développés sur le parcours du Tour de France 2021.

Outre la séquestration de CO₂, ces programmes présentent d’autres co-bénéfices :

  • le recours à l’emploi local pour la réalisation des travaux,
  • la gestion durable (propriétaire adhérent PEFC…)
  • préservation des sols (lutte contre l’érosion…),
  • maintien et introduction de la biodiversité,
  • amélioration de l’environnement du territoire, augmentation du taux de boisement…

1 – Pluneret au cœur du parc naturel du Golfe du Morbihan (56 - Morbihan)  

3e étape du TDF21 – Lorient > Pontivy. A 1,5 km du tracé de la course.

Reconstitution d’une forêt détruite par la tempête Zeus de 2017 avec 5 essences.

Environ 1 100 plants prévus.

© 3e étape du TDF21 – Lorient > Pontivy.
© 3e étape du TDF21 – Lorient > Pontivy. A 1,5 km du tracé de la course.

2 – Montigné-le-Brillant en Mayenne près de Laval (53 - Mayenne)

5e étape du TDF21 - Changé-Laval Espace Mayenne. A 10 km du tracé.

Boisement de prairies destiné à constituer une forêt dans le 3e département le moins boisé de France (taux de boisement de 8%).

4 500 plants prévus.

© 5e étape du TDF21 - Changé-Laval Espace Mayenne.

3 – Sallanches (74 – Haute-Savoie)

9e étape du TDF21 – Cluses > Tignes Reconstitution d’une forêt détruite par la tempête du 1er juillet 2019.

Environ 3 000 plants prévus.

© 9e étape du TDF21 – Cluses > Tignes

4 – Col de Montségur (09 – Ariège)

14e étape du TDF21 – Carcassonne > Quillan Reconstitution d’une forêt détruite par la tempête de décembre 2019. Environ 7 200 plants prévus.

Ce projet est localisé au pied du château cathare de Montségur, monument historique et site classé.

© 14e étape du TDF21 – Carcassonne > Quillan
© La forêt à reboiser est visible depuis le col de Montségur et depuis le château cathare de Montségur, classé monument historique, au sein d’un site classé.

5 – Gelos près de Pau (64 – Pyrénées Atlantiques)

18e étape du TDF21 – Pau > Luzardiden Reconstitution d’un taillis de châtaignier en état de dépérissement intense. Environ 1 500 plants.  

Co-bénéfice - Education : les élèves de l’école située à proximité immédiate du projet seront associés à la plantation de l’arboréum.

© 18e étape du TDF21 – Pau > Luzardiden
© La flèche indique la route empruntée par le Tour. Les parcelles sont localisées en rouge.

Breizh Biodiv (sous l’égide de la Fondation pour la Nature et l’Homme)

 

Les 3 programmes de mécénat environnemental liés au Grand Départ de Bretagne sont les suivants :

  • ONF – (Toute la Bretagne) Programme de plantations à vocation de bois d’œuvre/ Puits de carbone :

Améliorer durablement la biodiversité des prairies forestières par la mise en œuvre durable de bonnes pratiques de gestion ou d’occupation des sols. Le projet consiste à améliorer globalement la richesse de ces prairies en faisant un état des lieux des pratiques existantes et en proposant des cahiers des charges adaptés à chaque situation et répondant mieux aux enjeux de biodiversité. Les propositions de gestion pourront agir sur les charges en bétail, les périodes de présence des animaux dans les parcelles, les dates de fauche ou bien la mise en place de mesures favorables en remplacement du broyage ou de la non-gestion.

  • Association Ilot de Kergaher (56 - Morbihan près de Lorient) – Biodiversité en forêt :

Sur le site de Kergaher, à Guidel, en rétro littoral, près d'un centre d'accueil de loisirs mise en place un projet arboricole, d'agroforesterie afin notamment de sensibiliser les plus jeunes à la biodiversité et de créer des zones arborées, refuges pour de nouvelles niches écologiques. Restauration de la mare du centre de loisirs qui accueille des enfants en ALSH, en classes vertes, classes de mer et colonies de vacances. La mare manque d'apport de lumière naturelle et est envahie par des détritus... Elle est aussi un magnifique support pédagogique.

  • Office de Tourisme destination Fougères (35 – Ile-et-Vilaine) – Programme Arbre en ville / Atténuation et adaptation au changement climatique :

Action incluse dans un projet global intitulé ESPRIT D’ACCUEIL BRETON démarré en 2015. L’action « un gîte loué, un pommier planté » a pour objectif d'impliquer les touristes dans le respect de la biodiversité des territoires et dans leur adaptation au changement climatique. L’objectif est donc d’imposer ce thème de la biodiversité aux vacanciers, par un biais ludique : vous louez un gîte rural, vous plantez un pommier.

 

Mairie de Bédouin (84 – Vaucluse) Reboisement de certaines parcelles de la forêt de Bédouin (plus grande cédraie d’Europe) se situant sur le versant sud du Mont Ventoux. Projet porté par la Mairie et réalisation menée par l’ONF et le CNPF. 2 960 plants prévus.