Dans le cadre de la politique de réduction de son empreinte carbone, le Tour de France met en application la doctrine ERC : éviter, réduire, compenser.

BILAN CARBONE

Le tout premier bilan carbone du Tour de France a été établi à l’occasion de l’édition 2013. Il s’agissait d’évaluer et d’objectiver l’empreinte carbone de l’événement afin de poursuivre de manière rationnelle et ambitieuse les premières actions environnementales mises en place plusieurs années auparavant.  

Nous avons procédé à un nouveau bilan en 2021, sur une base méthodologique identique à celle de 2013. La comparaison qui en résulte montre que les émissions ont baissé de près de 40% par rapport à 2013, s’établissant à 216 388 tonnes CO2e sur le total des 3 scopes.  

Comme sur l’ensemble des événements sportifs, la part du bilan imputable aux spectateurs et aux téléspectateurs est naturellement majoritaire.    

 Une donnée additionnelle qui ne figure pas dans ce bilan est constituée des campagnes de communication grand public menées par le Tour de France dans le cadre de son programme « LAvenir à Vélo ». Ainsi le Tour de France s’engage activement pour :

  • Inspirer toutes celles et ceux qui le peuvent à mettre du vélo dans leur vie et par conséquent à réduire leur propre empreinte carbone au quotidien.  
  • Encourager le public à venir en « mode vert » sur les routes du Tour de France (à vélo, en covoiturage, en TER, en transports en commun) 

Le Tour de France continuera de déployer dans les prochaines années une politique volontariste afin de poursuivre la baisse de ses émissions directes comme indirectes, conformément aux objectifs de l’Accord de Paris (cop en encourageant notamment une mobilité toujours plus durable de toutes ses parties prenantes).

Les émissions résiduelles directes du Tour de France (organisation, équipes, partenaires, médias) sont intégralement compensées chaque année via des programmes « Label Bas Carbone » du ministère de la Transition Ecologique.  

Depuis 2021, Le Centre National de la Propriété Forestière a été retenu pour mettre en place des dispositifs de compensation carbone liés au tracé de l’année en cours et/ou des sites mythiques traversés par l’épreuve.

Centre national de la Propriété Forestière (CNPF)

Outre la séquestration de CO₂, ces programmes présentent d’autres co-bénéfices :

  • le recours à l’emploi local pour la réalisation des travaux,
  • la gestion durable (propriétaire adhérent PEFC…)
  • la préservation des sols (lutte contre l’érosion…),
  • le maintien et introduction de la biodiversité,
  • l’amélioration de l’environnement du territoire, l’augmentation du taux de boisement…

Le CNPF, le Tour de France et le Tour de France Femmes avec Zwift collaborent pour mettre en place des actions de compensation carbone. 9 départements (présentés en jaune et orange) ont bénéficiés de projets de boisement et de reboisement post-dépérissement qui devraient permettre un gain carbone sur 30 ans. 

5 programmes « label bas carbone » validés par le ministère de la Transition écologique développés sur le parcours du Tour de France 2022 :


1 – Colembert (62 - Pas-de-Calais)

4e étape du TDF22 – Dunkerque > Calais.

A 6km du tracé de la course. Boisement de prairies et terres agricoles avec un mélange de 11 feuillus autochtones.

Surface de 3,79 ha.

 

© © 4e étape du TDF22 – Dunkerque > Calais. Zone de boisement en bleu.
© © 4e étape du TDF22 – Dunkerque > Calais. A 5km du tracé de la course.

2 – Les Deux-Villes (08 – Ardennes)

6e étape du TDF22 – Binche > Longwy.

A 6km du tracé. Reconstitution de forêts détruites par les scolytes.

Une surface de 2,2 ha.

 

© © 6e étape du TDF22 – Binche > Longwy
© Un projet au cœur des Ardennes qui consiste à reboiser une forêt d’épicéas entièrement morte à cause des scolytes, insectes creusant des galeries sous l’écorce aboutissant à la mort de l’arbre.

3 – Roquetoire (62 – Pas-de-Calais)

4e étape du TDF22 – Dunkerque > Calais.

A 7km du tracé. Boisement de terres agricoles avec un mélange de 8 feuillis autochtones.

Une surface de 1,1 ha.

 

© © 4e étape du TDF2 – Dunkerque > Calais

 4 – Jonquières (81 – Tarn)

15ème étape du TDF22 – Rodez > Carcassonne. A 2km du tracé.

Boisement de terres agricoles.

Surface de 2 ha.

 

© © 15e étape du TDF22 – Rodez > Carcassonne
© © Le projet se situe au sud de Lautrec. La flèche indique la route empruntée par les coureurs.

5 – Auch (32 – Gers)

19e étape du TDF22 – Castelnau-Magnoac > Cahors. A 2km du tracé.

Boisement de prairies d’une surface de 1,7 ha.

Le projet se situe dans une communauté d’agglomération du Grand Auch Cœur de Gascogne, en contexte périurbain et aura un rôle de filtration de l’air à terme.

 

© © 19e étape du TDF22 – Castelnau-Magnoac > Cahors. A 2km du tracé.
© © 19e étape du TDF22 – Castelnau-Magnoac > Cahors.