LES CANDIDATURES 2023 DU "LABEL "VILLE À VÉLO" SONT OUVERTES
  • Le départ de la 110e édition du Tour de France sera donné de Bilbao, la ville la plus peuplée du Pays Basque, le samedi 1er juillet 2023.
  • Auparavant, le peloton de la Grande Boucle s’était déjà réuni en Espagne en 1992 pour un Grand Départ à Saint-Sébastien, également au Pays Basque. Hormis les visites lors d’étapes pyrénéennes programmées en France, neuf villes espagnoles ont accueilli des départs ou arrivées d’étapes du Tour. Bilbao deviendra la dixième en 2023, pour une étape en boucle le premier jour, tandis que la deuxième étape sera aussi tracée à 100 % dans le Pays Basque.
Bienvenue au Pays Basque

ENTRE CIEL ET MER par Christian Prudhomme, Directeur du Tour de France

"C’est un Grand Départ qui a pris un grand élan. Depuis 1992 et l’envol du Tour à Saint-Sébastien cet été-là, les autorités et élus du Pays Basque n’ont cessé de réitérer leur volonté d’accueillir à nouveau la Grande Boucle. Un aussi fort désir, couplé à d’aussi beaux atouts, ne pouvait rester vain et cette cour assidue méritait bien, après une si longue attente, les trois journées d’un nouveau Grand Départ. Nous voici donc ravis de revenir sur ces terres chaleureuses qui n’ont cessé de nourrir, dans les Pyrénées et bien au-delà, cette passion fervente au bord des routes où l’ikurriña fait une joyeuse escorte aux coureurs. Entre ciel et mer, Biscaye, Alava et Gipuzkoa,les trois provinces de la région autonome, offrent un terrain d’expression d’exception. Nul doute que les leaders et les puncheurs, déjà à la bagarre dans chaque ascension, portés par l’enthousiasme populaire, y feront le spectacle. Un Grand Départ pour un grand élan."

SALUT LE TOUR ! par Iñigo Urkullu Renteria, Président du gouvernement du Pays Basque

"Le mois de juillet 2023 sera spécial pour le Pays Basque. Il amplifiera la présence et l’ambiance festive créée par les supporters basques sur les routes du Tour de France. La « marée orange», colorée et joyeuse dans les cols mythiques, déferlera en effet sur nos propres montagnes, notre côte, nos villes et nos villages.

Toutes les institutions basques ont relevé ce défi et nous travaillons en équipe pour en faire une opportunité. Nous avons réalisé un rêve et sommes conscients de l’importance de cette étape dans la « Stratégie d’internationalisation d’Euskadi Pays Basque» pour l’amélioration de l’image de notre pays à l’étranger.

Le cyclisme a une longue histoire chez nous et notre objectif est d’organiser le Grand Départ du Tour à la perfection pour renforcer encore l’attrait du Pays Basque. C’est avec cet enthousiasme et cet engagement que nous accueillerons la 110e édition du Tour de France."

Communauté Autonome située au nord de l’État espagnol et composée de trois territoires historiques : Araba-Alava, Biscaye et Gipuzkoa  

Lehendakaria (Président du gouvernement) : Iñigo Urkullu Renteria  

Superficie : 7 234 km2  

Population : 2 200 000 habitants  

Capitale : Vitoria-Gasteiz (253 000 habitants)  

Villes principales : Bilbao (354 000 habitants), Saint-Sébastien / Donostia (188 000 habitants)  

Langues : euskara (basque) et espagnol  

Voltaire a définit le Pays Basque comme «le Peuple qui chante et danse des deux côtés des Pyrénées». Il partage l'euskera, la langue plus ancienne d'Europe, avec Navarre et Iparralde, le Pays Basque français formant le «territoire de la langue basque» avec une culture unique qui donne propre identité, personnalité et sentiment d'appartenance.  

Monnaie : Euro  

Situation socio-économique : La Communauté Autonome Basque est l'un des territoires avec les indicateurs sociaux et économiques les plus avancés d'Europe. Il a une espérance de vie élevée, tout comme le taux de formations académiques et il est parmi les premiers pays au monde dans l'Indice de Développement Humain. Le tissu productif basque est dynamique et ouvert et aspire que l'industrie et les services de pointe représentent le 40% du Produit Intérieur Brut. De plus, le Regional Innovation Scoreboard de l'Union Européenne place le Pays Basque dans le groupe des Régions à Haute Innovation avec la considération de Pôle d'Excellence.  

Le gotha du sport basque :

Femmes : Maialen Chourraut (canoë d’eau vive, 3 médaillés olympiques, d’or, argent et bronze 2012-2016-2020), Joane Somarriba (vélo, vainqueur Tour de France 2000, 2001, 2003), Edurne Pasaban (alpinisme, la première femme au monde à atteindre le sommet de 14 huit-mille mètres), Ibone Belaustegigoitia (saut de trampolin, le premier athlète olympique basque), Maider Unda (lutte libre, bronze médaillé olympique 2012), Josune Bereziartu (escalade, leader de la plus haute difficulté féminine de l'escalade sportive mondiale de 1997 à 2017).

Hommes : Miguel Indurain (Navarre. Vélo, vainqueur de cinq Tour de France 1991-1995), Joseba Beloki (Alava. Vélo,  deuxiéme Tour de France 2002 et troisiéme 2000 et 2001), Abraham Olano (Gipuzkoa. Vélo, quatrième Tour de France 1997 et sixième 1999), Marino Lejarreta (Biscaye. Vélo,  cinquième Tour de France 1989 et 1990), Xabi Alonso (football), Martin Fiz (marathon), Julen Aginagalde (handball), Aritz Aranburu (surf), Jose Maria Olazabal (golf), Jon Rahm (golf), Martin Zabaleta (alpinisme, le premier alpiniste basque à l’Everest), Jose Angel Iribar (football).

Sports traditionnels basques : grands champions de pelote basque (“esku-pilota”, pelote à main, et zesta-punta/Jai-Alai), “harri-jasotzea” (levage de pierre), Iñaki Perurena et “arrauna” (aviron traditionnel basque).

Mercredi 28 juin : ouverture de la permanence d’accueil et du centre de presse au Bilbao Exhibition Centre (BEC) à Barakaldo
Jeudi 29 juin : présentation des équipes du Tour de France 2023 au musée Guggenheim
Samedi 1er juillet : 1re étape : Bilbao > Bilbao
Dimanche 2 juillet : 2e étape : Vitoria-Gasteiz > Saint-Sébastien
Lundi 3 juillet : 3e ÉTAPE : Amorebieta-Etxano > Bayonne

Étape 1 | Bilbao > Bilbao | 1er juillet 2023 | 185km

Cette boucle entièrement tracée en Biscaye sillonnera les sauvages collines qui bordent la mer Cantabrique et passera deux fois par Gernika, lieu de mémoire.

Très exigeante, avec 3 300 m de dénivelé cumulé,  elle promet le premier Maillot Jaune à un crack. Il s’agira de digérer l’enchaînement des difficultés avant de basculer en bonne place, à 10 km du but, au sommet de la côte de Pike (2 km à 9 % de moyenne avec des passages à 15 %) qui surplombe Bilbao. 

Et d’avoir gardé du punch pour l’arrivée, jugée en haut d’une pente à 5 %.

ET1

ÉTAPE 2 | VITORIA-GASTEIZ > SAINT-SÉBASTIEN | 2 JUILLET 2023 | 210 km

Vitoria-Gasteiz, capitale du Pays Basque et d’Alava, offrira un départ sur un plateau, à 600m d’altitude.

Le profil général d’une étape qui se dirige vers la mer apparaîtra donc trompeusement descendant. En effet, usés par un parcours accidenté, sans répit, les coureurs auront ensuite buté sur le Jaizkibel. Il sera emprunté dans le sens inverse – mais pas moins dur – de celui qui en a fait, eux abords de la capitale du Gipuzkoa, le juge de paix de la Clásica de San Sebastián.

Attaques garanties !

ET2

ÉTAPE 3 |  AMOREBIETA-ETXANO > BAYONNE |  3 JUILLET 2023 

Le départ vers la France, par le chemin des écoliers, donnera peut-être leur première chance aux sprinteurs.

Encore devront-ils surmonter les éventuels pièges que tendra le parcours. À travers les terres de Biscaye d’abord, pour rejoindre le bord de mer par le magnifique port de Lekeitio. Puis au long des petites difficultés qu’offriront, avec de superbes points de vue à chacun de leurs nombreux détours, 80 km de route côtière. Pour ensuite filer, après un dernier salut à Saint-Sébastien, vers Irun et...

ET3

Mais aussi : 

Federico Ezquerra : Cannes (1936)

Jesus Lorono : Cauterets (1953)

Luis Otano : Bourg-d’Oisans (1966)

Jose Maria Errandonea : Angers (1967)

Aurelio Gonzalez : Lorient (1968)

Miguel Maria Lasa : Verviers (1976), Biarritz (1978)

Jose Nazabal : Vitoria (1977)

Julian Gorospe : Saint-Etienne (1986)

Pello Ruiz : Evreux (1986)

Federico Echave : Alpe-d’Huez (1987)

Marino Lejaretta : Millau (1990)

Javier Murguialday : Pau (1992)

Abraham Olano : Disneyland-Paris (1997)

David Etxebarria : Saint-Flour, Pau (1999)

Javier Otxoa : Hautacam (2000)

Roberto Laiseka : Luz-Ardiden (2001)

Iban Mayo : Alpe-d’Huez (2003)

Aïtor Gonzalez : Nîmes (2004)

Juan Manuel Garate : Mont Ventoux (2009)

Ion Izagirre : Morzine (2016)

Omar Fraile : Mende (2018)

1949

Bordeaux > San Sebastián, 228 km: Louis Caput (FRA)

San Sebastián > Pau, 196 km: Fiorenzo Magni (ITA)

 1977

Oloron-Sainte-Marie > Vitoria-Gasteiz, 248 km: José Nazabal (ESP)         

Vitoria-Gasteiz > Seignosse-le-Penon, 256 km: Régis Delépine (FRA) 

1992

San Sebastián, 8 km (prologue): Miguel Indurain (ESP)            

San Sebastián > San Sebastián, 194.5 km: Dominique Arnould (FRA)

San Sebastián > Pau, 255 km: Javier Murguialday (ESP)      

1996

Argelès-Gazost > Pamplona, 262 km: Laurent Dufaux (SUI)

Pamplona > Hendaye, 154.5 km: Bart Voskamp (NED)          

EUSKADI, des distances courtes idéales pour profiter de tout

Impossible d’en rajouter dans un si petit espace ! Parce qu’il est difficile de trouver autant de merveilles les unes à côtés des autres. Le pays basque espagnol est la destination idéale pour profiter, en peu de temps et sans faire des kilomètres, de ses multiples attractions : des paysages divers, une météorologie clémente, une culture millénaire, une gastronomie renommée... Que demander de plus à ce singulier territoire.

Pour vous résumer Euskadi, nous pouvons vous citer ces 10 grands incontournables, mais il y a encore beaucoup plus :

  • Bilbao
  • Donostia-San Sebastian
  • Vitoria-Gasteiz
  • Maison du Parlement de Gernika
  • Pont de Biscaye
  • San Juan de Gaztelugatxe
  • Urdaibai
  • Musée Balenciaga
  • Sanctuaire de Loyola
  • Laguardia

Le Pays basque espagnol est reconnu mondialement pour être le pays du vélo. Ses amateurs, ses grands professionnels, ses événements ou les marques associées à l’industrie du cyclisme témoignent des liens étroits qui unissent Euskadi et ses habitants à ce sport exigeant.

Si vous êtes un passionné de vélo, Euskadi vous offre une infinité de possibilités pour en profiter : centres VTT, voies vertes, grands circuits de cyclotourisme, routes urbaines, ou des centaines de kilomètres de routes peu fréquentées par les voitures au milieu de paysages incroyables, ne sont que quelques exemples parmi les multiples options toutes aussi attrayantes les unes que les autres que vous trouverez dans ces guides :   

Pour plus d’informations : Tourisme euskadi