Tour de France 2022

Rendez-vous le jeudi 14 octobre pour la révélation du parcours du Tour de France 2022

LABEL « VILLE À VÉLO DU TOUR DE FRANCE » : LES COMMUNES ONT LA PANCARTE !

À retenir :

  • La création du label « Ville à Vélo du Tour de France » a rencontré un intérêt massif et qualitatif. Les 80 villes françaises, belges, néerlandaise, espagnole et même irlandaise qui se sont portées candidates ont toutes satisfait aux critères d’évaluation et obtenu un niveau de labellisation correspondant aux dossiers qui ont été constitués.
  • Ouvert à toutes les collectivités ayant accueilli au moins une fois le Tour de France depuis sa création en 1903, le label remplit aussi un rôle incitatif auprès des villes qui souhaitent mettre en œuvre une politique publique de promotion du vélo de loisir, de compétition ou comme moyen de transport quotidien.
  • L’annonce du palmarès 2021 intervient dans les premiers jours de l’opération « Mai à Vélo », durant laquelle les communes de France s’impliquent justement dans des opérations favorisant la pratique de la bicyclette.

Il a donc fallu trancher. Ce n’est pourtant pas un verdict qui a été rendu à l’issue de la réunion virtuelle des membres du jury, mais un message argumenté d’encouragement et d’optimisme à l’adresse des 80 communes qui ont souhaité se présenter au label « Ville à Vélo du Tour de France ». Au terme de la confrontation entre une grille d’évaluation prenant en compte l’ensemble des leviers utilisés dans les politiques de promotion du vélo et 80 dossiers transmis à l’organisation du Tour, le constat a été unanime sur la qualité globale des candidatures. Si le palmarès 2021 met en évidence les villes de Paris et de Rotterdam, seules à avoir obtenu 4 vélos, c’est surtout en raison de la constance de leur engagement et de leur capacité à redoubler d’efforts pour faciliter la pratique cycliste sous toutes ses formes. Les critères adoptés cherchent en effet à juger de la dynamique en œuvre dans les communes plus que du niveau actuel des infrastructures par exemple. Ainsi, les 300 habitants de Loudenvielle verront très bientôt à l’entrée de leur village un panneau affichant trois vélos, tout comme ceux de la commune nordiste d’Orchies ou encore de Bourg-d’Oisans en Isère, au pied des 21 virages mythiques menant à l’Alpe d’Huez. 

Au-delà des récompenses attribuées, la première campagne du label « Ville à Vélo du Tour de France » permet également de déclencher des ambitions chez de nombreux élus qui disposent désormais d’une perspective et d’un objectif accessibles. Plusieurs communes ont par exemple choisi de différer leur candidature d’un ou deux ans afin de déployer une politique publique axée sur des mesures à leur portée et répondant aux exigences du dossier à présenter. L’essentiel des pistes apportées dans ce domaine par le label correspond par ailleurs aux préconisations du programme national « Savoir Rouler à Vélo » destiné à développer l’apprentissage de la bicyclette par les plus jeunes.

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France :
« Renforcer le lien entre le vélo des champions et la bicyclette du quotidien est essentiel. Le Tour de France veut apporter sa pierre à l’édifice dans la construction d’un monde de plus en plus cyclable. Car symboliquement, les champions du peloton courent aussi avec les écoliers ou les salariés dans leurs trajets quotidiens à bicyclette ».

Marion Rousse, championne de France 2012 et consultante France Télévisions :
« Je suis convaincue que le vélo du quotidien a un réel destin devant lui, et même une responsabilité. C’est à la fois un objet de plaisir et un outil vertueux au niveau collectif. Pour participer à son développement, le rôle des collectivités est moteur, mais je sais aussi que la puissance d’évocation du Tour de France joue largement en sa faveur. Un enfant a forcément envie de monter sur son vélo après avoir suivi une étape devant son écran ».

Emilie Defay, journaliste spécialiste des mobilités pour France Bleu Paris :
« Que le Tour de France s’engage, à travers ce label, à encourager les politiques cyclables, est un signal fort. Le vélo a tout à gagner au rapprochement entre le monde sportif et la pratique du quotidien. Habituée à couvrir l’actualité du vélo à Paris et en Ile-de-France, j’ai été agréablement surprise de voir tous les efforts faits par les communes candidates, quelle que soit leur taille. Et si ce label peut contribuer à encourager encore plus de villes à s’y mettre, tant mieux ! »

Olivier Schneider, président de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) :
« Ce label est un outil précieux car la grille d’évaluation sert aussi de guide aux collectivités qui souhaitent en faire davantage en termes de promotion du vélo. C’est une façon de les inspirer. J’ai toujours été convaincu que si on aime le Tour, on va avoir envie de faire des randonnées ou de se déplacer à vélo. Il faut travailler à développer les porosités ».

David Lazarus, maire de Chambly, co-président du groupe de travail sport de l'association des maires de France :
« De la même façon que le Tour s’appuie sur des communes de toutes les régions et de toutes les dimensions, nous avons pu constater que le label pouvait concerner les grandes métropoles comme les petits villages, le tissu urbain comme des zones rurales de montagne. Avec un usage très varié, le développement du cycle est devenu un enjeu sur tout le territoire ».

 

Niveaux de labellisation des villes candidates pour la session d’attribution de 2021 :

Labellisation #1 vélo : Alençon, Binche (BEL), Bonneval, Brive-la-Gaillarde, Cambrai, Carcassonne, Cluses, Commercy, Enniscorthy (IRL), Landerneau, Laval, Manosque, Mourenx, Muret, Nuits-Saint-Georges, Saint-Gaudens, Saint-Maixent-l'École, Saint-Quentin, Sallanches, Vitré

Labellisation #2 vélos : Bagnères-de-Bigorre, Bagnères-de-Luchon/Luchon, Béthune, Boulogne-sur-Mer, Bourges, Carhaix, Changé, Châteauroux, Château-Thierry, Châtel-Guyon, Digne-les-Bains, Dole, Fontenay-le-Comte, Fougères, Le Creusot,  Le Touquet-Paris-Plage, Libourne, Limoges, Lisieux, L'Isle-Jourdain, Lure, Mantes-la-Jolie, Megève, Méribel, Montluçon, Nanterre, Roanne,  Roubaix, Saint-Méen-le-Grand, Saint-Amand-Montrond, Saint- Étienne, Saint-Girons, Salies-de-Béarn, Samatan, Sarzeau, Tarbes, Troyes, Vielha Val d'Aran (ESP), Vierzon, Villard-de-Lans. 

Labellisation #3 vélos : Aix-les-Bains, Brest, Bruxelles (BEL), Châtel, Dunkerque, Gap, La Roche-sur-Yon, Le Bourg-d'Oisans, Le Puy-en-Velay, Lorient, Loudenvielle, Nevers, Nice, Orchies, Pau, Privas, Saint-Omer, Valence. 

Labellisation #4 vélos : Paris, Rotterdam (NEL).

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

CLUB - COLONNE DROITE