Tour de France Virtuel étape 6 : Clarke et Stephens se couvrent de gloire élyséenne

19 juillet 2020 - 17:12

La 6e et dernière étape du Tour de France virtuel a été remportée dimanche par Will Clarke (Trek-Segafredo) et Lauren Stephens (Tibco-Silicon Valley Bank), porteuse du maillot jaune. L’Australien Clarke s’est imposé au sprint devant Filippo Ganna (Ineos) et le porteur du maillot jaune Ryan Gibbons, dont l’équipe NTT Pro Cycling Team remporte le classement général de cette première édition. Dans la course féminine, la victoire revient à la formation américaine Tibco-Silicon Valley Bank.

Bonjour Paris ! La 6e et dernière étape du Tour de France virtuel rassemble 147 coureurs (63 femmes et 84 hommes) pour six tours de circuit (6,6km) sur le célèbre parcours des Champs-Élysées, reproduit sur les routes de Zwift dans le cadre des opérations Tour de France Solidaire pour collecter des fonds au profit d’organisations caritatives. Parmi les participants, Marianne Vos (CCC-Liv) a déjà connu le succès à Paris en remportant La Course by Le Tour en 2014.

Le peloton féminin s’engage rapidement sur les routes parisiennes et impose immédiatement une grande intensité à la faveur des sprints intermédiaires disputés à chaque tour. Déjà en vue la veille sur les pentes du Mont Ventoux, Dani Christmas (Lotto Soudal) se montre également à son avantage sur un terrain complètement différent : la Britannique impose un tempo à plus de 5 watts/kg dès les premiers kilomètres. Elle est toujours présente, avec une puissance de plus de 8 watts/kg, pour passer en tête des deux derniers sprints intermédiaires.

Un groupe de 23 prétendantes se présente dans le dernier tour, avec la perspective d’un sprint royal sur les Champs. Et à ce grand jeu, Lauren Stephens (Tibco-Silicon Valley Bank) fait honneur à son maillot jaune en s’offrant une victoire de prestige, avec une pointe à 13,1 watts/kg dans le sprint final !

Cette victoire d’étape confirme la domination des Tibco-Silicon Valley Bank au classement général. L’équipe américaine remporte la première édition du Tour de France virtuel avec 499 points, devant Team Twenty20 (306 pts) et Drops Cycling (292 pts).

La course masculine suit un format similaire, avec un rythme de plus en plus intense au fil des tours. Le maillot jaune Ryan Gibbons se retrouve lui-même en tête de peloton à la mi-course, avec une puissance moyenne de 5,4 watts/kg dans les 25 premiers kilomètres.

Pendant que le quadruple vainqueur du Tour de France Chris Froome (Ineos) participe depuis les hauteurs du volcan Teide, sur les îles Canaries, le Belge Gijs van Hoecke (CCC Pro Team) s’illustre dans les sprints intermédiaires. L’intensité des efforts réduit progressivement le peloton : ils sont 34 coureurs pour le dernier tour.

Bruno Armirail et Benjamin Thomas (Groupama-FDJ) tentent de sortir à 1km de la ligne pour surprendre les sprinteurs. Ils sont finalement repris par Edvald Boasson Hagen (NTT Pro Cycling Team), régulièrement placé dans le top 5 de la dernière étape du Tour de France sur les Champs-Élysées. Mais le Norvégien doit une nouvelle fois s’incliner, avec la victoire de Will Clarke (Trek-Segafredo) devant Filippo Ganna (Ineos) et Gibbons.

NTT Pro Cycling Team domine largement le classement général de cette première édition avec 500 points. Rally Cycling suit avec 267 points et Trek-Segafredo complète le podium (232 points).

Tour de France Virtuel 2020 - Etape 6 - Résumé

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France