29/08 > 20/09/2020

Roglic est bien là

Une première explication en altitude a bel et bien eu lieu sur le final d’Orcières-Merlette, où le groupe des prétendants au titre s’est présenté pour avaler Krists Neilands, dernier rescapé de l’échappe du jour. La situation est restée sous le contrôle des équipes Deceuninck-Quick Step et Jumbo-Visma, dont le rythme a dissuadé les éventuels attaquants, à l’exception de Guillaume Martin qui a tenté sa chance dans le dernier kilomètre. Mais la réaction a été immédiate de la part du leader de l’équipe néerlandaise, qui a surgi pour aller chercher sa troisième étape sur le Tour de France après ses succès à Serre-Chevalier en 2017 et à Laruns en 2018. Roglic affirme ainsi que sa chute et son forfait sur le Critérium du Dauphiné ne sont plus que de vieux souvenirs. Derrière lui, Tadej Pogacar assure un inédit doublé slovène sur le Tour, tandis que la 5e place de Julian Alaphilippe lui assure de conserver le Maillot Jaune.

01/09/2020 - Tour de France 2020 - Etape 4 - Sisteron / Orcières-Merlette (160.5 km) -
01/09/2020 - Tour de France 2020 - Etape 4 - Sisteron / Orcières-Merlette (160.5 km) - © A.S.O./Pauline Ballet
01/09/2020 - Tour de France 2020 - Etape 4 - Sisteron / Orcières-Merlette (160.5 km) - Le groupe de tête
01/09/2020 - Tour de France 2020 - Etape 4 - Sisteron / Orcières-Merlette (160.5 km) - Le groupe de tête © A.S.O./Pauline Ballet


Bennett et Sagan à égalité
Au départ de Sisteron, 172 coureurs composent le peloton, d’où sortent immédiatement Tiesj Benoot (Sunweb), Nils Politt, Krists Neilandts (Israel), Quentin Pacher (B&B-Vital Concept), Mathieu Burgaudeau (Total Direct Energie) et Alexis Vuillermoz (AG2R). Ils obtiennent sans réelle opposition un écart maximal de 4’ enregistré au km 18, que les coéquipiers de Julian Alaphilippe jugent suffisant pour prendre les commandes du peloton. Au sprint intermédiaire (km 51,5), où Sam Bennett parvient à se hisser à égalité avec Peter Sagan au classement par points, le retard n’est plus que de 3’ pour le peloton.

Chute de Benoot
L’échappée évolue sous le contrôle du peloton, ce qui offre l’opportunité à Quentin Pacher d’aller saisir les points en jeu au col du Festre (km 67,5, 2’55’’ d’écart), puis au sommet de la côte de Corps (km 97,5, 2’45’’) ainsi qu’au sommet de la côte d’Aullagnier (km 125,5, 2’45’’). La poursuite devient plus active et insistante dans la descente, où Nils Politt sort en solitaire et où le groupe d’attaque perd Tiesj Benoot sur une chute dans un virage… sans gravité mais fatale à ses espoirs de victoire.

Doublé slovène
Sur les derniers hectomètres de la côte de Saint-Léger-les-Mélèzes (km 141,5, 1’25), c’est Krists Neilands qui s’isole à l’avant de la course, mais le dernier survivant de l’attaque matinale est contraint d’abdiquer immédiatement avant d’entrer dans l’ascension finale. Sur les 7 kilomètres d’ascension, le rythme a dans un premier temps été maintenu à un niveau élevé par les Deceuninck-Quick Step, puis par les Jumbo-Visma. Pierre Rolland a tenté de tromper leur vigilance à 4,5 km de la ligne, mais c’est l’offensive de Guillaume Martin à 800 mètres du but qui a semblé la plus sérieuse. Mais la réaction de Primoz Roglic a été imparable. Dans sa roue, il a été suivi par son compatriote slovène Tadej Pogacar, tandis que le Français conserve de justesse sa place sur le podium du jour.

Résumé d'étape
© A.S.O./Pauline Ballet

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Vainqueurs Etapes TDF 2020 - FR
FR - Newsletter - Colonne