Les Yvelines en finale jusqu'en 2023

20 mars 2019 - 18:06

Le département des Yvelines a conclu un accord avec l’organisation du Tour de France pour accueillir le départ de la dernière étape jusqu’à l’édition 2023 incluse. En vallée de Chevreuse ou encore au départ de Versailles, la Grande Boucle a connu dans le « 78 » des retournements de situation ou des morceaux de bravoure restés célèbres. L’histoire est encore à écrire.

Le Tour de France se joue en grande partie sur les hauteurs des massifs montagneux. Pour autant, le spectacle de la dernière étape reste chaque année l’un des plus prisés des téléspectateurs du monde entier. La célébration du Maillot Jaune, les derniers enjeux sportifs restant à sceller et les images de Paris aux beaux jours font le charme de cette procession hors-normes. Pour cette occasion, Paris est toujours associée à une ville départ plus ou moins lointaine, où est pour la dernière fois agité le drapeau depuis la voiture rouge de Christian Prudhomme. Dans cette séquence du dernier jour, le département des Yvelines fait partie des fidèles qui ont marqué l’histoire du Tour, figurant par exemple déjà sur le tracé de la première édition en 1903, immédiatement avant l’arrivée à Ville-d’Avray. Plus proche de nous, le célèbre duel de 1964 entre Anquetil et Poulidor, passé à la postérité avec les somptueuses photos prises sur la montée au Puy-de-Dôme, s’était poursuivi sur le contre-la-montre final tracé entre Versailles et Paris… à l’avantage de « Maître Jacques ». En 1979, un autre duel se dessinait en vallée de Chevreuse avec une échappée entre le Maillot Jaune et son dauphin, Bernard Hinault et Joop Zoetemelk, s’achevant par un sprint sur les Champs-Elysées et gagné par le Blaireau. Dix ans plus tard, c’est sur un chrono Versailles-Paris que le Tour se terminait par l’épilogue le plus tendu de son histoire, en faveur de Greg LeMond pour seulement huit secondes d’avance face à Laurent Fignon.

Dans un passé plus récent, les Yvelines ont pris l’habitude d’offrir des étapes de prestige en ouverture de Paris-Nice, ainsi que des départs de tout premier rang pour la conclusion du Tour. C’était le cas à Rambouillet en 2012, puis dans le château de Versailles pour boucler la 100e édition en 2013, et enfin à Houilles l’année dernière. La visite du département continuera donc jusqu’en 2023, en commençant dès le 28 juillet prochain par un retour à Rambouillet.


Pierre Bédier, Président du conseil départemental des Yvelines : « Les Yvelines sont une terre de cyclisme, attachée au vélo dans sa dimension familiale et populaire, et bien sûr sportive, puisque le département accueille le départ de Paris-Nice depuis 2010, en attendant les Jeux olympiques de 2024 : c’est ici que se dérouleront les épreuves de BMX, de VTT, de cyclisme sur piste et sur route. Il nous est donc naturel de nouer ce nouveau partenariat avec A.S.O. pour cette si belle fête qu’est toujours le Tour de France ».

Christian Prudhomme, Directeur du Tour de France : « Le partenariat avec le département des Yvelines est rare par sa durée. Il est le fruit d'une relation de confiance née sur Paris-Nice, depuis 10 ans. Le cadre d'exception qu'offrent les Yvelines, entre ses châteaux emblématiques, ses villes où il fait bon vivre et sa campagne à quelques encablures de Paris, est parfaitement adapté à la dernière étape du Tour de France et à son rayonnement dans le monde entier ».

CYCLISME - TOUR DE FRANCE 2013 - 2013
CYCLISME - TOUR DE FRANCE 2013 - 2013 © PRESSE SPORTS

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus