29/08 > 20/09/2020

Trentin, la classe européenne

L’étape provençale emmenant les coureurs au pied des Alpes était promise à des échappés. Dans cette catégorie, c’est bien la crème des baroudeurs qui s’est impliquée dans un mouvement d’ampleur, dans lequel des candidats comme Thomas De Gendt, Greg Van Avermaet, Edvald Boasson Hagen, Rui Costa, Gorka Izagirre, Matteo Trentin ou Bauke Mollema se sont impliqués, au prix d’un effort prolongé pendant près d’une heure pour prendre définitivement ses distances avec le peloton. Parmi les 33 coureurs du groupe au total, la sélection finale s’est faite dans la montée au col de la Sentinelle, où le champion d’Europe a déposé ses derniers rivaux pour plonger ensuite en solitaire sur Gap. Le coureur de Mitchelton-Scott a signé la 4e victoire de son équipe sur le Tour 2019, et la 3e de sa carrière sur le Tour à titre personnel, après ses succès à Lyon en 2013 et à Nancy en 2014. La dernière ascension n’a en revanche pas été exploitée dans le peloton des favoris, arrivé à Gap avec un retard de 20’10’’ et sans aucun changement au sommet de la hiérarchie.

De Gendt montre l’exemple
Deux non partants, Cees Bol (Sunweb) et Luis Leon Sanchez (Astana), réduisent l’effectif du peloton à 160 coureurs au départ du Pont du Gard. Thomas De Gendt est comme souvent le premier à manifester son intérêt pour l’échappée. Il accélère dès le deuxième kilomètre et emmène avec lui un imposant groupe de 34 coureurs au total, avec Daniel Oss, Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe), Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step), Alexis Gougeard (Ag2r La Mondiale), Dylan Teuns (Bahrain-Merida), Nelson Oliveira (Movistar Team), Omar Fraile, Gorka Izagirre, Magnus Cort Nielsen (Astana Pro Team), Simon Clarke, Tom Scully (EF Education First), Chris Juul-Jensen, Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), Greg van Avermaet, Michael Schär (CCC Team), Sven Eryk Bystrom, Rui Costa, Sergio Henao, Vegard Stake Laengen (UAE Team Emirates), Bauke Mollema, Thomas Skujins, Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), Nicholas Roche (Team Sunweb), Natnael Berhane, Jesús Herrada, Anthony Pérez, Pierre-Luc Périchon (Cofidis), Thomas de Gendt, Jens Keukeleire (Lotto-Soudal), Nils Politt (Katusha-Alpecin), Xandro Meurisse, Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert), Edvald Boasson Hagen, Ben King (Dimension Data).

Près de 52 km dans la première heure
L’écart reste très longtemps contenu autour d’une minute, la formation Total-Direct Energie insistant longuement pour tenter d’envoyer l’un des leurs en tête de course… sans succès. Cette poursuite a obligé les attaquants à durcir leur rythme, parcourant 51,7 kilomètres pendant la première heure de course. A cette vitesse, Magnus Cort a été éjecté de l’échappée sur une crevaison, laissant donc un groupe de 33 coureurs progresser : 6’10’’ d’avance sur la ligne du sprint intermédiaire (km62), 12’ au sommet de la côte de La Rochette-du-Buis (104,5), puis 14’40’’ à l’entrée dans les 40 derniers kilomètres.  

Trentin en solo
A 37 kilomètres de l’arrivée, Bauke Mollema est le premier à déclencher les hostilités, mais c’est une offensive d’Alexis Gougeard et Ben King dans le kilomètre suivant qui provoque l’explosion du groupe. La quantité de rivaux se réduit immédiatement, avec Oss, Asgreen, G.Izagirre, Skujins, Trentin, Van Avermaet, Laengen, Périchon et King. Dans les premières pentes menant au col de la Sentinelle, à 14 km de l’arrivée, Matteo Trentin s’isole et bascule avec un avantage de 25’’ sur Kasper Asgreen, le plus entreprenant des ses poursuivants sur la fin de l’ascension, avec Pierre-Luc Périchon.  

Deceuninck-Quick Step contrôle la situation
Dans la plongée sur Gap, le coureur italien ne fait qu’augmenter son avantage, pour couper la ligne d’arrivée avec 37’’ d’avance sur Kasper Asgreen. Loin derrière, le peloton ne se précipite pas et franchit même le col de la Sentinelle sans encombres. Les coéquipiers de Julian Alaphilippe occupent les premiers rangs et rejoignent Gap sans batailler, avec plus de 20 minutes de retard.

Résumé - Étape 17 - Tour de France 2019

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

COVID19 - FR
FR - Newsletter - Colonne